Commission des sciences et des arts

}}

Description de l'Égypte Frontispiece
Frontispice de la Description de l'Égypte, 1re éd., 1809.

La Commission des sciences et des arts est créée le  ; le nombre de ses membres, essentiellement des ingénieurs, des scientifiques, des artisans et des artistes, varie, selon les computs, de 167 à 197[1] membres, dont entre 141 à 175[1] se sont joints à l'expédition militaire de Bonaparte en Égypte.

OrganisationModifier

 
Bonaparte sur le pont de l’Orient discutant avec les savants en route pour l’Égypte.

Plus de la moitié des membres sont des ingénieurs et techniciens. Ce sont 4 mathématiciens, 4 astronomes, 4 architectes, 4 économistes, 3 antiquaires, 9 dessinateurs, graveurs, sculpteurs, musiciens, 7 médecins et chirurgiens, 4 pharmaciens, 6 botanistes, zoologistes, 4 minéralogistes, ingénieurs des mines, 5 chimistes, 15 ingénieurs géographes, 27 ingénieurs des Ponts et chaussées, 6 ingénieurs du génie maritime, 16 mécaniciens, 9 orientalistes, interprètes, 3 littérateurs, 24 imprimeurs munis de caractères latins, grecs et arabes[2].

En militaire, Bonaparte a organisé son corps scientifique comme une armée. Il a divisé les membres de l'expédition en cinq catégories, assignant à chacun un grade militaire et un rôle défini (couchage, nourriture...) en plus de sa fonction scientifique.

Plus d'une vingtaine de ses membres meurent en Égypte de maladie, au combat ou assassinés[3].

Description de l'ÉgypteModifier

Le travail de l'expédition et de l'institut fait l'objet d'un inventaire très complet - bien que personne, à cette époque, ne comprenne les hiéroglyphes figurant sur les monuments - qui est publié en vingt volumes sous le titre de la Description de l'Égypte, ou Recueil des observations et des recherches qui ont été faites en Égypte pendant l'expédition de l'Armée française. Napoléon fait publier l'ouvrage qui, dans sa première édition, comprend 23 volumes, dont treize de planches, et marque les débuts de l'égyptologie.

Ouvrages et mémoires par membres de la CommissionModifier

  • Étienne Malus et Général Charles Thoumas (dir.), L'agenda de Malus : souvenirs de l'expédition d'Égypte, 1798-1801, Paris, H. Champion, , 238 p. (lire en ligne).
  • Édouard de Villiers du Terrage et Marc de Villiers Du Terrage (dir.), Journal et souvenirs sur l'expédition d'Égypte : 1798-1801, Paris, , 396 p. (lire en ligne).
  • Prosper Jollois et P. Lefèvre-Pontalis (dir.), Journal d'un ingénieur attaché à l'Expédition d'Égypte 1798-1802, Paris, Ernest Leroux, , 136 p. (lire en ligne).

Membres ayant participé à la Campagne d'ÉgypteModifier

Si de nos jours, certains comme Geoffroy Saint-Hilaire, Monge, ou Vivant Denon sont bien connus, la grande majorité d'entre eux ont été oubliés.

AntiquairesModifier

AstronomesModifier

ArchitectesModifier

BotanistesModifier

ChimistesModifier

Chirurgiens et médecinsModifier

Économistes politiquesModifier

GéomètresModifier

HorlogersModifier

  • Lemaître

ImprimeursModifier

  • Felice Ansiglioni, imprimeur section orientale
  • Beaudoin, imprimeur section française ; mort de la peste
  • Besson, imprimeur section française
  • Boulanger, imprimeur section française
  • Boyer, imprimeur section française
  • G. de Dominicis, imprimeur section orientale
  • Nicolas Dubois (1776- ?), polytechnicien (X 1794), imprimeur section française
  • Ch. M. Eberhardt (1782- ?), imprimeur section française
  • Elias Fatalla, responsable des imprimeurs section orientale
  • Antoine Galland (1763-1851), imprimeur section française
  • Jardin, imprimeur section française
  • X. Laporte (-1799), imprimeur section française ; mort de la peste
  • Lethioux, imprimeur section française
  • F. Maccagni (1763-1846), imprimeur section orientale
  • Jean-Joseph Marcel (1776-1854), directeur des imprimeurs et interprète militaire
  • Marlet, imprimeur section française
  • Antonio Mesabki, imprimeur section orientale
  • L. Pellegrini, imprimeur section orientale
  • J.-J. Puntis (1758-1812), imprimeur section française
  • G. Renno (1777-1848), imprimeur section orientale
  • Rivet, imprimeur section française
  • N. Roselli, imprimeur section française
  • C. Ruga, imprimeur section orientale
  • Very, imprimeur section française

Ingénieurs des Ponts et ChausséesModifier

Élèves de X nommés dans le corps des Ponts et chausséesModifier

Élèves de X rattachés au corps des Ponts et chausséesModifier

Ingénieurs géographesModifier

Ingénieurs du génie maritimeModifier

LittérateursModifier

Mécaniciens et aérostiersModifier

MinéralogistesModifier

OrientalistesModifier

PharmaciensModifier

Plasticiens et musiciensModifier

ZoologistesModifier

Notes biographiquesModifier

  1. Louis Marie Leduc, est un antiquaire français, né en 1772.
    Il fait partie de la Commission des sciences et arts de l'Expédition d'Égypte sous la qualification d'antiquaire. C'est ainsi que l'on nommait les archéologues à l'époque.
    Son nom figure sur le passeport collectif délivré par le général Menou aux savants en mai 1800
  2. François Marie Quénot, né le à Lorient, est un astronome français, puis officier de marine.
    Membre de l'Institut d'Égypte le 22 août 1798, dans la section de mathématiques
  3. Jean Constantin Protain, né le à Paris et mort le à Paris, est un architecte français. D'abord attaché à l'ambassade de France à Constantinople, il retourne en France et fait partie de l'expédition d'Égypte. Il accompagne Kléber lorsqu'il celui-ci est assassiné au Caire le , et il est lui-même blessé. Il est nommé à l'Institut d'Égypte le , dans la section littérature et arts.
    De retour en France, il prépara un grand nombre de planches pour la Description de l'Égypte
  4. Victor Dupuis, né à Dormans (Haute-Marne) le et mort à Dormans le , est un minéralogiste français.
    Élève de l'École polytechnique en 1794, puis ingénieur des Mines, il fait partie de l'Expédition d'Égypte.
    En janvier 1799 il accompagne la mission qui se rend dans le Fayoum (Égypte).
    Le 19 mars 1799, il part du Caire pour la Haute-Égypte, sous la conduite de Girard, accompagné de Descotils, Rozière, ingénieurs des mines, Jollois, Villiers du Terrage, Dubois-Aimé et Duchanoy, ingénieurs des Ponts et Chaussées, Castex, sculpteur, pour prendre des renseignements sur le commerce, l'agriculture, l'histoire naturelle, les arts et les antiquités, et surtout pour examiner le régime du Nil, depuis la première cataracte, et étudier le système d'irrigation.
    Il rentre au Caire le 19 mars 1799. Il fait partie du petit groupe qui reste au Caire avec le général Belliard au début de 1801.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Édouard de Villiers du Terrage, Journal et souvenirs sur l'expédition d'Égypte : 1798-1801 / É. de Villiers du Terrage,... ; mis en ordre et publ. par le baron Marc de Villiers du Terrage, E. Plon, Nourrit, (lire en ligne), p. 354
  2. Philippe de Meulenare, Bibliographie raisonnée des témoignages de l'Expédition d'Égypte (1798-1801), Paris, Éditions F. et R. Chamonal, 1993. Il donne la liste établie par Jean-Edouard Goby, p. 241-244. Voir aussi Yves Laissus, L'Égypte, une aventure savante 1798-1801, Paris, Fayard, 1998, p. 523-525.
  3. Bonaparte, la campagne d'Égypte. Les découvertes, réal. Fabrice Hourlier, Arte France-Docside/Zed, 2016
  4. a et b M. Hachette, Correspondance sur l'École Royale Polytechnique à l'usage des élèves de cette école, (lire en ligne), p. 107
  5. M. Hachette, Correspondance sur l'École Royale Polytechnique à l'usage des élèves de cette école, (lire en ligne), p. 94
  6. Biographie universelle ancienne et moderne., t. 71, chez L.-G. Michaud, (lire en ligne), p. 365
  7. M. Hachette, Correspondance sur l'École Royale Polytechnique à l'usage des élèves de cette école, (lire en ligne), p. 108
  8. M. Hachette, Correspondance sur l'École Royale Polytechnique à l'usage des élèves de cette école, (lire en ligne), p. 157

BibliographieModifier

  • Yves Laissus, L'Egypte, une aventure savante : avec Bonaparte, Kléber, Menou, 1798-1801, Paris, Fayard, , 614 p. (ISBN 978-2-213-60096-3, OCLC 405911079), 523-525.
  • Yves Laissus (dir.) et Marie-Noëlle Bourguet, Il y a 200 ans, les savants en Égypte, Paris, Nathan Muséum national d'histoire naturelle, , 143 p. (ISBN 978-2-092-60823-4, OCLC 884627036).
  • Philippe de Meulenaere, Bibliographie raisonnée des témoignages de l'expédition d'Egypte: (1798-1801), Chamonal, (OCLC 186558559).
  • Institut d'Égypte (1798-1801). Restitution des comptes rendus des séances/Premier Institut d'Égypte, texte établi et présenté par Jean-Édouard Goby, éd. de Boccard, 1987, p. 241-244
  • Édouard de Villiers du Terrage, Journal et souvenirs sur l'expédition d'Égypte : 1798-1801, mis en ordre et publié par le baron Marc de Villiers du Terrage, Paris, éd. Plon, Nourrit, 1899
  • Jean-Marc Drouin, « François-Michel de Rozière et l'expédition d'Égypte », dans Patrice Bret (Dir.), L'Expédition d’Égypte, une entreprise des Lumières 1798-1801 : actes d'une colloque, Paris les 8, 9 et 10 juin 1998, Paris, Académie des sciences, (lire en ligne).

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier