Ouvrir le menu principal

Coktail Jet
Race Trotteur
Père Qouky Williams
Mère Armbro Glamour
Père de mère Super Bowl
Sexe Étalon
Naissance 1990
Pays de naissance Drapeau de la France France
Mort 2018
Pays d'entraînement Drapeau de la France France
Éleveur Jean-Étienne Dubois
Propriétaire Daniel Wildenstein
Entraîneur Jean-Étienne Dubois
Driver Jean-Étienne Dubois
Record 1'10"7
Nombre de courses 63
Nombre de victoires 24
Gains en courses 12 292 020 F (2 400 385,67 €2012)
Principales victoires Prix d'Amérique
Elitloppet
Prix de France
Critérium des 5 ans
Prix René Ballière
Prix de l'Étoile
Prix de l'Atlantique
Gran Premio d'Europa

Coktail Jet (1990-2018) est un cheval de course. Champion sur les pistes, il est devenu l'un des meilleurs étalons trotteurs du monde.

Carrière de coursesModifier

Propriété de la famille Wildenstein, entraîné et drivé par Jean-Étienne Dubois, qui l'a élevé, ce fils du français Quouky Williams et de l'américaine Armbro Glamour a commencé à se mesurer avec les ténors de sa génération au début de son année de 4 ans, se classant notamment deuxième du Prix de Sélection. Au printemps 1994, il remporte son premier groupe 1 en Italie, dans le Gran Premio d'Europa puis, signe de sa précoce maturité, affronte crânement des chevaux plus âgés dans un Prix René Ballière très relevé, terminant bon troisième, derrière Sea Cove, mais devant Bahama, Vourasie ou Abo Volo. De retour face à ses contemporains, il décroche ensuite un premier semi-classique (le Prix Guy Le Gonidec), mais est disqualifié de sa première place dans le Grand Prix de l'UET en raison d'un contrôle positif. À 5 ans, il est figurant dans le Prix de France, mais enlève le Prix René Ballière aux dépens d'Abo Volo, montrant son aptitude aux parcours de vitesse. Sa première sortie à l'étranger se solde par une quatrième place dans le Hugo Åbergs Memorial en Suède, avant deux succès classiques lors du meeting d'été de Vincennes, le Critérium des 5 ans et le Prix de l'Étoile.

Parmi les favoris du Prix d'Amérique 1996, il s'adjuge brillamment la course reine (encore devant Abo Volo), puis réalise le doublé avec le Prix de France quinze jours plus tard. Au sommet de son art à 6 ans, il étend sa domination à l'Europe en battant le champion suédois Zoogin dans l'Elitloppet à Solvalla, remportant ainsi les deux plus grandes courses européennes dans la même année. Ses deux victoires suivantes, dans le Prix de Washington et le Prix d'Europe à Enghien, seront les dernières : il échoue dans son aventure américaine (sixième du Breeders' Crown Open), ne peut conserver ses titres dans les Prix d'Amérique et de France, et met un terme à sa carrière après cette dernière course, à l'orée de ses sept ans.

PalmarèsModifier

  France

  Italie

  Suède

Au harasModifier

Entré tôt au haras, Coktail Jet s'avère aussitôt comme l'un des meilleurs étalon français, étant sacré tête de liste en France à sept reprises entre 2002 et 2011[1], et produisant une multitude de champions, en France et en Europe, dont une vingtaine de lauréats de groupe 1. Son prix de saillie a longtemps fait de lui l'étalon le plus cher d'Europe. Parmi ses meilleurs produits, citons :

À sa mort, le 13 décembre 2018, Coktail Jet avait donné plus de 3 500 gagnants, totalisant plus de 80 millions d'euros de gains[2].

OriginesModifier

Origines de Coktail Jet
Père
Quouky Williams
Fakir du Vivier Sabi Pas Carioca II
Infante II
Ua Uka Kerjacques
Flicka
Dolly Williams Pacha Grandchamp Fandango
Atalante de Grandchamp
Quassia Williams Ogaden
Tanara
Mère
Armbro Glamour
Super Bowl Star's Pride Worthu Boy
Star Drift
Pillow Talk Rodney
Bewitch
Speeduy Sug Speedy Count Speedster
Countess Song
Sug Hickory Smoke
Cassin Hanover

RéférencesModifier

  1. « Coktail Jet - Haras de la Perrière - France », sur www.le-cheval-bleu.com (consulté le 14 novembre 2016)
  2. « Adieu Coktail Jet », sur Paris Turf (consulté le 17 décembre 2018)