Ua Uka est une jument trotteur français née en 1964. Elle est surnommée « la poulinière du siècle » pour la qualité et l'influence de sa production.

CarrièreModifier

Fille de Kerjacques et Flicka, elle a donné naissance à de grands cracks réputés au niveau international, dont notamment Fakir du Vivier et Hadol du Vivier. Elle est également l'ascendante de chevaux célèbres dont Jag de Bellouet. Dans les années 1970-1980, elle a été directement impliquée dans la retentissante affaire du notaire de Pantin, Jean-Pierre Delarue, également connue sous le nom d'affaire Villarceaux et dans un imbroglio juridico-financier où était impliqué l'entraîneur Jean-Yves Lecuyer[1]. Ua Uka a été la propriété de l'épouse du notaire en question qui entretenait une importante écurie de course et fit courir jusqu'à cinquante trotteurs de haut niveau.

Production[2]Modifier

OriginesModifier

Origines de Ua Uka
Père
Kerjacques
Quinio Hernani III Ontario
Odessa
Germaine Phoenix
Lysistrata
Arlette III Loudéac Boléro
Bonne Fortune
Maggy II Fidus
Dédette II
Mère
Flicka
Ibarra Quo Vadis Enoch
Junon
Zsiba ?
?
Va Sylva Huron II Trianon
Union
Carmen Sylva Quillebœuf
Nemesis

Notes et référencesModifier

  1. "La jument de feu monsieur le notaire", Jean-Pierre Thiollet, in Le Quotidien de Paris,22 février 1984
  2. « Production Ua Uka », sur www.blodbanken.nu (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

"La jument de feu monsieur le notaire", Jean-Pierre Thiollet, in Le Quotidien de Paris,