Ouvrir le menu principal

Claude Guyot

personnalité politique française

Claude Guyot
Illustration.
Claude Guyot en robe professorale
Fonctions
Député
Membre de la première Assemblée nationale constituante (Côte-d'Or)
Groupe politique SFIO
Maire d'Arnay-le-Duc
Prédécesseur Claude Bullier
Successeur Louis Lucien Marcel Desauge
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Arnay-le-Duc, Côte-d'Or, Bourgogne-Franche-Comté, Drapeau de la France France
Date de décès (à 75 ans)
Lieu de décès Arnay-le-Duc, Côte-d'Or, Bourgogne-Franche-Comté, Drapeau de la France France
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique SFIO
Profession Professeur
Résidence Arnay-le-Duc (Côte-d'Or)

Claude Guyot, né le à Arnay-le-Duc et mort le dans cette commune, est un enseignant, Résistant et homme politique français.

BiographieModifier

Claude Guyot, dont les parents étaient agriculteurs, est licencié ès lettres et agrégé de grammaire. Professeur de latin-grec au lycée Carnot de Dijon, il sera promu officier de la Légion d'honneur au titre de l’Éducation nationale. Marié à Jeanne Vollot, fille d'un ancien maire d'Arnay-le-Duc, alors que son grand-père paternel a été maire républicain de Maligny.

Dans sa séance du 27 décembre 1926, le conseil municipal de la ville d'Arnay-le-Duc est appelé à élire un maire. Claude Guyot est élu et expose son programme : lutte contre la vie chère, mesures d'hygiène, achèvement du groupe post-scolaire professionnel, étude de l'adduction d'eau.

Mobilisé en 1939, puis démobilisé en 1940, il est révoqué en 1942 et le conseil municipal d'Arnay-le-Duc dissous par arrêté ministériel paru au Journal officiel en date du 8 mars 1942. Le 17 septembre 1944, Claude Guyot retrouve son fauteuil de maire d'Arnay-le-Duc. Claude Guyot a été résistant dès l'appel du général de Gaulle, il a créé en novembre 1943, le premier Comité départemental de la libération de la Côte-d'Or qui lui vaudra à la Libération la présidence du Comité régional et, en 1947, la médaille de la Résistance.

Historien, il a publié plusieurs ouvrages.

Vie parlementaireModifier

Le 21 octobre 1945, Claude Guyot est candidat dans la Côte-d'Or, derrière Jean Bouhey qui s'était fortement opposé aux accords de Munich en 1938. La liste socialiste est devancée par la liste conduite par le chanoine Félix Kir. Claude Guyot est élu député à la plus forte moyenne. Il intervient lors des débats sur le budget de l’Éducation nationale en 1945 et sur le projet constitutionnel en 1946 que du reste il approuve.

 
Le Général de Gaulle est accueilli à Arnay-le-Duc par Claude Guyot le 18 avril 1959.

DécorationsModifier

ŒuvresModifier

  • L'Arrestation des tantes du Roi à Arnay-le-Duc, Imprimerie Bourguignonne - Dijon, 1928
  • Historique du Comité départemental de la libération de la Côte-d'Or, Néo-Typo - Besançon, 1962 (préfaces de Jean Bouhey et Jean Mairey, anciens commissaires de la République de Bourgogne et de Franche-Comté)
  • Quarante années de magistrature municipale (Épuisé actuellement. Prochainement réédité par l'Association Claude Guyot)
 
Historique du Comité départemental de libération de la Côte-d'Or par Claude Guyot.

HommagesModifier

 
Inauguration de la plaque commémorative sur la maison de Claude Guyot à Arnay-le-Duc le 11 novembre 2014.
 
Inauguration de la plaque commémorative sur la maison de Claude Guyot à Arnay-le-Duc le 11 novembre 2014

BibliographieModifier

  • Dictionnaire des parlementaires français de 1940 à 1958 (La documentation française)
  • Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français
  • Alya Aglan, La Résistance sacrifiée. Le mouvement Libération-Nord, Flammarion, 1999 (ISBN 2-08-067697-0), nouvelle édition, « Champs », 2006.
  • Christian Pineau, La Simple Vérité. Regard sur la période 1940-1945, Juillard, 1960
  • Marc Sadoun, Les Socialistes sous l'Occupation, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1982 (ISBN 2-7246-0460-1)
  • Du canton à la Nation, élus et représentants depuis 1789 (archives départementales de la Côte-d'Or)
  • Albert Albrier, Les Maires de la Ville d'Arnay-le-Duc, Imprimerie J.-E. Rabutot, Dijon, 1868, deuxième édition mise à jour par Tristan Maya, 1985

Liens externesModifier