Alya Aglan

historienne française

Alya Aglan est une historienne française née en 1963[1].

Alya Aglan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse

BiographieModifier

Alya Aglan est spécialiste du XXe siècle, et plus particulièrement de la Seconde Guerre mondiale.

Agrégée et docteur en histoire, elle a été maître de conférences à l'université de Paris-X-Nanterre jusqu'en , puis élue professeur des universités à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne où elle dirige le master "Histoire des relations internationales et des mondes étrangers : Amériques, Asies, Europes"[2]. Elle est membre statutaire de l'UMR SIRICE (Sorbonne, Identités, relations internationales et civilisations de l'Europe - UMR 8138)[3].

Le , elle fait partie des signataires d'une tribune de chercheurs et d'universitaires annonçant avoir voté Emmanuel Macron au premier tour de l'élection présidentielle française de 2017 et appelant à voter pour lui au second, en raison notamment de son projet pour l'enseignement supérieur et la recherche[4].

PublicationsModifier

Ouvrages

  • Mémoires résistantes. Le réseau Jade-Fitzroy, éd. du Cerf, 1994
  • La résistance sacrifiée : le mouvement Libération-Nord (préf. Jean-Pierre Azéma), Paris, Flammarion, coll. « Histoire, cultures et sociétés », , 455 p. (ISBN 2-08-067697-0, présentation en ligne).
    Réédition : La résistance sacrifiée : histoire du mouvement Libération-Nord (préf. Jean-Pierre Azéma), Paris, Flammarion, coll. « Champs » (no 705), , 455 p., poche (ISBN 2-08-080151-1, présentation en ligne).
  • Le Temps de la Résistance, essai, Actes Sud, 2008.
  • La France à l’envers. La guerre de Vichy 1940-1945, folio inédit, Gallimard, 2020

Direction d'ouvrages collectifs

  • Jean Cavaillès résistant ou la pensée en actes, éd. Flammarion, 2002 (codirection avec Jean-Pierre Azéma), 318 p.
  • Christian Pineau, de Buchenwald aux traités de Rome, éd. Bruno Leprince, 2004 (codirection avec Denis Lefebvre)
  • 1816 ou la genèse de la Foi publique : La fondation de la Caisse des dépôts et consignations, éd. Dalloz, 2006 (codirection avec Michel Margairaz et Philippe Verheyde).
  • Avec Robert Frank, La guerre-monde, 1937-1947, Paris, Gallimard, Folio Histoire, 2015, 2485 p.
  • Avec Johann Chapoutot et Jean-Michel Guieu, L'heure des choix 1933-1945, collection d'histoire franco-allemande, vol. 9, Lille, Presses du Septentrion, 2019, 322 p.

RéférencesModifier

  1. « Notice d'Alya Aglan », sur data.bnf.fr (consulté le 22 mai 2020)
  2. « Page personnelle », sur Université Paris 1 Panthéon Sorbonne (consulté le 22 mai 2020)
  3. « Page personnelle », sur UMR SIRICE (consulté le 22 mai 2020)
  4. « Des universitaires et chercheurs appellent à soutenir Emmanuel Macron », sur petiteau-natalie.blogspot.fr, . La tribune est relayée le lendemain par Le Monde : « “Nous, universitaires et chercheurs, tenons à manifester notre soutien à Emmanuel Macron” », sur lemonde.fr, .

Liens externesModifier