Citiz

réseau coopératif d'opérateurs d'autopartage en France

Citiz
logo de Citiz
illustration de Citiz

Création 2002
Forme juridique Société coopérative de consommation à responsabilité limitée et à capital variable
Siège social Strasbourg
Drapeau de France France
Direction Jean-Baptiste Schmider
Activité Autres activités de soutien aux entreprises
Effectif 7 en 2016
SIREN 441965043
Site web citiz.coop

Chiffre d'affaires 1 136 700 € en 2016
Résultat net 2 500 € en 2016

Citiz est un réseau coopératif d'opérateurs d'autopartage en France[1]. Il a été créé dans le but de mutualiser leurs expériences, leur fonctionnement et leurs investissements ainsi que promouvoir le développement de ce service dans de nouvelles villes en France. L'idée qui a présidé à la création de Citiz était que les voitures, au travers des parkings et autres infrastructures routières, accaparent exagérément l'espace urbain. Citiz est présent dans 100 villes françaises.[2]

Fondé en 2002 sous le nom de "France-Autopartage", il adopte la marque "Citiz", devenant le "réseau Citiz" en [3].

Chaque utilisateur d'un service local d'autopartage du réseau Citiz peut louer une voiture auprès d'un autre service local, sans payer d'inscription ou d'abonnement supplémentaire.

Le siège du réseau Citiz est basé à Strasbourg. Citiz Grand Est est membre de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports régionale[4].

Liste des opérateursModifier

 
Citiz à Lyon.
 
Citiz à Strasbourg

En , le réseau Citiz regroupait au moins 14 opérateurs locaux :

Région Lieu(x) Nom du service Nombre de stations au 15/12/19 Date d'ouverture Structure juridique
Auvergne-Rhône-Alpes Grand Lyon, Villefranche-sur-Saône Citiz LPA 42 2003 (anciennement nommé Autolib') Pôle autopartage de la SEM « Lyon Parc Auto »
Auvergne-Rhône-Alpes départements de Haute-Savoie, Savoie, Isère, Drôme, Loire, Haute-Loire[n 1] Citiz Alpes-Loire 237 2005 (anciennement Alpes Autopartage et Car liberté, ayant fusionné sous le nom de Cité Lib) SCIC Alpes-Autopartage
Bourgogne-Franche-Comté Dijon Métropole, Besançon, Auxerre, Louhans, Baumes-les-Dames, Ornans Citiz Bourgogne-Franche-Comté 32 2010 (anciennement nommé Autocité, Puis Citiz Besançon, puis fusion avec Citiz Dijon) SCIC Autopartage Bourgogne Franche-Comté
Bretagne Rennes Citiz Rennes Métropole 34 2002 (anciennement nommé City Roul') SPL Citédia Métropole
Centre-Val de Loire Tours Citiz Tours 7 2012 (anciennement nommé Autopartage Centre Tours) SCIC France Autopartage
Grand-Est départements de Meuse, Meurthe-et-Moselle, Moselle, Bas-Rhin, Bas-Rhin[n 2] Citiz Grand Est 147 2000 (anciennement nommé Auto’trement, puis Citiz Alsace, puis fusion avec Citiz Lorraine)[5]. SCIC Auto’trement
Hauts-de-France Métropole Européenne de Lille, CU Arras Citiz Lille-Arras 44 2007[6] (anciennement nommé Lilas Autopartage) SCIC Lilas Autopartage
Nouvelle-Aquitaine Bordeaux Métropole Citiz Bordeaux 39 2001 (anciennement nommé AutoCool) SCIC Autocool
Nouvelle-Aquitaine La Rochelle agglomération YeloMobile 12 Années 1990
Nouvelle-Aquitaine Poitiers, Buxerolles, Chasseneuil-du-Poitou Otolis 9 2008 EPIC Régie des Transports Poitevins
Occitanie Toulouse, Ramonville-Saint-Agne, Millau, St Affrique Citiz Toulouse 31 2009 (anciennement nommé Mobilib) SCIC Mobilib
Pays-de-la-Loire Angers Citiz Angers 10 2011 (anciennement Autocité+) Service de la SPL Anjou Loire Territoire (Alter)
Pays-de-la-Loire Nantes Citiz Nantes 1 2019 SCIC Nantes Autopartage
Provence-Alpes-Côte d'Azur Marseille, Avignon Citiz Provence 67 2002 (anciennement Avignon Autopartage et AutoPartage Provence) SCIC Autopartage Provence

IntermodalitéModifier

Citiz entend limiter l'emprise de la voiture individuelle, que ce soit au travers de l'énergie grise que réclament les voitures, ou de la place qu'elles accaparent au sein de l'espace public[7]. Elle souhaite également développer l'usage du train comme alternative à la voiture. Aussi Citiz a-t-elle noué une coopération avec la SNCF[8].

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

NotesModifier

  1. Au 22 novembre 2019 : Aix-les-Bains, Albertville, Allègre, Ambilly, Annecy, Annemasse, Archamps, Argonay, Arsac, Bonneville, Bourgoin-Jallieu, Chambéry, Craponne-sur-Arzon, Crolles, Échirolles, Epagny Metz-Tessy, Eybens, Fillière, Firminy, Fontaine, Gex, Gières, Goncelin, Grenoble, Gruffy, La Chaise-Dieu, La Motte Servolex, La Tronche, Lavoûte, Le Bourget du Lac, Le Fontanil Cornillon, Le Pont de Claix, Mens, Meylan, Montbonnot, Montmélian, Pelussin, Pontcharra, Romans-sur-Isère, Rumilly, Saint Egrève, Saint Jorioz, Saint Martin d'Hères, Saint Étienne, Saint-Julien-en-Genevois, Saint-Paulien, Sevrier, Seyssinet, Seyssins, Thonon, Valence, Veyrier-du-Lac, Vienne, Villard-Bonnot, Villefontaine, Voiron.
  2. Au 19 octobre 2019 : Bar-le-Duc, Benfeld, Bischheim, Colmar, Erstein, Haguenau, Hoenheim, Illkirch-Graffenstaden, Lingolsheim, Metz, Molsheim, Mulhouse, Nancy, Obernai, Ostwald, Saint-Louis, Saverne, Schiltigheim, Strasbourg, Sélestat, Vandoeuvre-les-Nancy.

RéférencesModifier

  1. « Citiz France : la coopération pour développer l’autopartage - Le Labo de l'économie sociale et solidaire », sur www.lelabo-ess.org (consulté le 7 février 2017)
  2. « Actualité économique de la région Alsace (Strasbourg) », sur www.latribune.fr (consulté le 16 novembre 2017)
  3. France Autopartage passe sous une marque unique Citiz sur leparisien.fr
  4. FNAUT Grand Est sur fnaut.fr FNAUT Grand Est est membre de la confédération France Nature Environnement-Grand Est.
  5. Citiz Alsace fusionne avec la Lorraine et devient Grand Est sur rue89strasbourg.com
  6. "Je n’ai plus d’autre voiture" : le succès de l’autopartage à Lille, France Info, Benjamin Illy, 13 décembre 2019
  7. Autopartage(s): un autre modèle est possible sur fnaut.fr, site de la FNAUT.
  8. [PDF] ATOUTS DE L'AUTOPARTAGE &1000 BONNES RAISONS D’EN PARLER sur econovia.fr

Liens externesModifier