Ouvrir le menu principal

Chute-aux-Outardes

municipalité de village du Québec (Canada)

Chute-aux-Outardes
Chute-aux-Outardes
Église Saint-Augustin de Chute-aux-Outardes
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Côte-Nord
Subdivision régionale Manicouagan
Statut municipal Municipalité de village
Maire
Mandat
Yoland Émond
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Outardois, oise
Population 1 531 hab.[1] (2018)
Densité 210 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 07′ 24″ nord, 68° 23′ 27″ ouest
Superficie 729 ha = 7,29 km2
Divers
Fuseau horaire UTC−05:00
Indicatif +1 418, +1 581
Code géographique 2496035
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Chute-aux-Outardes

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Chute-aux-Outardes

Géolocalisation sur la carte : Côte-Nord

Voir la carte administrative de la zone Côte-Nord
City locator 14.svg
Chute-aux-Outardes

Géolocalisation sur la carte : Côte-Nord

Voir la carte topographique de la zone Côte-Nord
City locator 14.svg
Chute-aux-Outardes
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Chute-aux-Outardes est un village du Québec situé dans la MRC de Manicouagan sur la Côte-Nord[2].

ToponymieModifier

D'après la commission de toponymie québécoise, « les outardes foisonnaient jadis entre Hauterive et Ragueneau. Elles ont ainsi laissé leur nom à la rivière qui y coule, puis au village créé en 1951. L'élément Chute fait allusion à la rupture de pente qui actionne les génératrices d'une centrale qui alimente la papeterie de Baie-Comeau »[3]. Il est cependant question de bernaches du Canada, dont outarde est un nom courant fautif.

GéographieModifier

Dans la MRC : Manicouagan.

Municipalités limitrophesModifier

   
Ragueneau N Pointe-aux-Outardes
O    Chute-aux-Outardes    E
S

HistoireModifier

Dès 1910, le peuplement de ce village est dû à l'essor de l'industrie forestière et à la création d'une première centrale hydroélectrique au cours des années 1923-1950, Outardes 1 (cette dernière étant maintenant désaffectée), ainsi que la centrale Outardes 2 durant les années 1970.
Le premier résident est Alfred Labbé, originaire de Saint-Éphrem-de-Beauce qui s'installait sur le site entre 1905 et 1908. Il n'obtint, cependant, son billet de location qu'en 1923 de la part du gouvernement.

En 1943, le village est partiellement détruit par un incendie qui va emporter 20 des 30 maisons, ainsi que les deux écoles. Heureusement, aucune perte de vie humaine n'est à déplorer.

ÉconomieModifier

La majorité des emplois est située dans la ville de Baie-Comeau, ou encore dans les villages voisins comme Ragueneau et Pointe-aux-Outardes. Cependant, une usine de transformation du poisson assure des emplois locaux saisonniers.

De plus, plusieurs commerces desservent les municipalités de la péninsule Manicouagan (Ragueneau, Pointe-aux-Outardes et Pessamit) à partir de Chute-aux-Outardes (pharmacie, boucherie, etc.).

ServicesModifier

  • Un centre local de services communautaires (CLSC).
  •  
    Route 138 à Chutes-aux-Outardes.
    Une pharmacie.
  • Un terrain de Golf 9 trous.
  • Des motels, restaurants, bars...
  • Épiceries, boucheries, dépanneurs
  • Salons de coiffure.
  • Une Poissonerie.
  • Terrain de balle,terrain de soccer, terrain de jeux, parcs...
  • Une église catholique (St-Augustin).
  • Une école primaire (l'école Richard).
  • Une bibliothèque municipale.
  • Une clinique dentaire.
  • Une succursale de la caisse populaire Desjardins.
  • Un bureau de poste.
  • Des stations-services.
  • Un canal de télévision.
  • Un club de l'âge d'or.
  • Une cantine.
  • Un Centre Communautaire Jeunesse qui héberge une maison de jeunes (Le Spoth), un carrefour familial (offrant des services de cuisine collective et d'aide alimentaire), Grains-de-Soleil (ressources pour les enfants de 3 et 4 ans), Les Girouettes (un local accueillant des personnes handicapées) et Le cercle des fermières.
  • Atelier de carrosserie ( Débosselage Girard)
  • Un Motel ( La relance)

DémographieModifier

PopulationModifier

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
2 1612 1551 9681 8531 6441 563

LanguesModifier

En 2011, sur une population de 1645 habitants, Chute-aux-Outardes comptait 99,7 % de francophones et 0,3 % d'anglophones[4].

AdministrationModifier

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[5].

Chute-aux-Outardes
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Jean-Charles Girard Voir
2005 Arlette Girard Voir
2009 Voir
2013 Yoland Émond Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises


Représentations fédérale et provincialeModifier

Chute-aux-Outardes fait partie de la circonscription fédérale de Manicouagan au Parlement du Canada et de la circonscription de René-Lévesque à l'Assemblée nationale du Québec.

AttraitsModifier

Chute-aux-Outardes est doté d'un terrain de golf de neuf trous qui est la propriété de la municipalité de Chute-aux-Outardes

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Jean-Pierre Bélanger - Philo Lévesque, Chute-aux-Outardes, d'hier à aujourd'hui, Société historique de la Côte-Nord, Baie Saint-Paul, 1991

Liens externesModifier