Ouvrir le menu principal
Chemin du piémont pyrénéen
Localisation
Adresse
Désignation
Autre nom
GR 78
Type
Tracé
Longueur
520 km (GR 78)

Le chemin du piémont pyrénéen (ou el cami deu pé de la coste) est un itinéraire secondaire du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Il ne fait donc pas partie des quatre grandes voies répertoriées dès le XIIe siècle par Aimery Picaud dans le Guide du Pèlerin. Aujourd'hui, bien que moins fréquenté que les quatre voies historiques, il est considéré comme une cinquième grande voie, et non plus comme une variante de la via Tolosana. Il reçoit les pèlerins de la via Tolosana au niveau de Narbonne, de Carcassonne ou de Toulouse. Il accueillait aussi des pèlerins en provenance de Catalogne et d’Italie, débarqués sur les côtes du Roussillon[1].

Sommaire

HistoriqueModifier

Non mentionné par le Guide du Pèlerin de 1140 (partie du Codex Calixtinus), le chemin du piémont était cependant bel et bien emprunté par les Jacquets qui se transmettaient verbalement les informations sur cette voie.

Patrimoine et sites remarquables du chemin du piémontModifier

Parcours du GR 78Modifier

La fédération française de la randonnée pédestre a homologué cet itinéraire de 520 km en Sentier de grande randonnée (GR 78) depuis Carcassonne jusqu'à Saint-Jean-le-Vieux, en passant par Montréal, Fanjeaux, Mirepoix, Pamiers, Le Mas-d'Azil, Saint-Lizier, (Col de Portet-d'Aspet), Saint-Bertrand-de-Comminges, Bagnères-de-Bigorre. Puis en GR 678 au départ de Lourdes en passant par Bétharram, Oloron-Sainte-Marie, L'Hôpital-Saint-Blaise. Il rejoint la voie du Puy (GR 65) à Saint-Jean-Le-Vieux[2] Le parcours complet nécessite environ un mois.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. Claire Lesegretain, « Vers Saint-Jacques, en longeant le pied des Pyrénées », La Croix, (consulté le 3 juin 2017)
  2. Jean-Marc Faure, « Les pèlerins ne se passent plus du Chemin », La République des Pyrénées, (consulté le 3 juin 2017)

BibliographieModifier

Voir aussiModifier