Ouvrir le menu principal

Championnat de Belgique de football D2 1958-1959

compétition de football
Division 2
1958-1959
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 42e
Lieu(x) Drapeau de la Belgique Belgique
Date du au
Participants 16 clubs
Matchs joués 240 matches
Statut des participants Amateur
Hiérarchie
Hiérarchie 2e niveau
Niveau supérieur Division 1 1958-1959
Niveau inférieur Division 3 1958-1959

Palmarès
Tenant du titre K. Beeringen FC
Promu(s) en début de saison 2:
R. FC Renaisien
R. FC Sérésien
Relégué(s) en début de saison 2:
R. Daring CB
K. RC Mechelen
Vainqueur R. Daring CB
Promu(s) 2:
R. Daring CB
+
R. FC Brugeois
Relégué(s) 2:
K Boom FC
R. FC Renaisien
Buts TOTAL: 823 buts
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Belgique Jozef Van Camp
FC Diest

Navigation

Le Championnat de Belgique de football D2 1958-1959 est la 42e édition du championnat de deuxième niveau national en Belgique. Il oppose 16 équipes, qui s'affrontent deux fois chacune en matches aller-retour. Au terme de la saison, le champion et son dauphin sont promus en Division 1 pour la prochaine saison. Les deux derniers classés sont relégués en Division 3.

Trois équipes se disputent le titre jusqu'au bout, le Daring de Bruxelles et les 2 équipes brugeoises, le Club et le Cercle. Finalement, le club de la capitale devance ses deux rivaux, respectivement de deux et trois points. Il est donc promu en première division, douze mois après l'avoir quittée. Le FC Brugeois l'accompagne, et signe son retour parmi l'élite après huit saisons d'absence. Depuis lors, le club n'a plus jamais quitté la première division nationale.

Le Racing de Malines, également relégué la saison précédente, ne parvient pas à rivaliser avec les meilleures équipes, et termine seulement onzième. Pour les deux promus de Division 3, Seraing et Renaix, la saison est très difficile, et ils luttent pour leur maintien tout au long du championnat. On assiste également à un combat à trois dans le bas de classement, entre ces deux clubs et Boom. Ce dernier occupe la dernière place en fin de saison, et est accompagné en troisième division par Renaix, qui échoue à un point de Seraing.

Clubs participants 1958-1959Modifier

Seize clubs prennent part à cette édition, soit le même nombre que lors de la compétition précédente.

Les matricules renseignés en gras existent encore lors de la saison « 2012-2013 ».

Clubs participant à la saison 1958-1959 du championnat de Division 2
# Nom[note 1] Mat. Ville Stades En D2 depuis Total
en D2
Saison
précéd.
1 Royal Daring Club de Bruxelles 2 Molenbeek stade E. Machtens   1958-1959 (1re) 10 saisons Division 1 15e
2 Koninklijke Racing Club Mechelen 24 Malines O. Van Kesbeeckstadion   1958-1959 (1re) 13 saisons Division 1 16e
3 Royal Football Club Brugeois 3 Bruges De Klokke   1951-1952 (8e) 17 saisons 5e
4 Royal Cercle Sportif Brugeois 12 Bruges stade E. De Smedt   1956-1957 (3e) 11 saisons 11e
5 Koninklijke Kortrijk Sports 19 Courtrai Guldensporenstadion   1943-1944 (15e) 24 saisons 13e
6 Royal Charleroi Sporting Club 22 Charleroi stade du Mambourg   1957-1958 (2e) 13 saisons 4e
7 Koninklijke Football Club Malinois 25 Malines Achter de Kazerne   1956-1957 (3e) 14 saisons 3e
8 Koninklijke Football Club Diest 41 Diest De Warande   1957-1958 (2e) 2 saisons 14e
9 Royal White Star Athletic Club 47 Woluwe-St-L. rue Kelle   1947-1948 (11e) 22 saisons 12e
10 Koninklijke Lyra 52 Lierre Lyrastadion   1954-1955 (5e) 26 saisons 10e
11 Koninklijke Boom Football Club 58 Boom Parc communal   1949-1950 (10e) 24 saisons 6e
12 Koninklijke Sportclub Eendracht Aalst 90 Alost Bredestraat   1957-1958 (2e) 9 saisons 9e
13 Koninklijke Sint-Niklaasse Sportkring 221 St-Nicolas/Waas Puyenbeke   1947-1948 (12e) 14 saisons 7e
14 Patro Eisden 3434 Eisden ??   1956-1957 (3e) 3 saisons 8e
15 Royal Football Club Sérésien 17 Seraing du Pairay   1958-1959 (1re) 21 saisons 1er Div. 3 Série B
16 Royal Football Club Renaisien 46 Renaix Parc Lagache   1958-1959 (1re) 20 saisons 1er Div. 3 Série A


LocalisationsModifier

Localisation des clubs engagés en Division 2 1958-1959

Résultats et ClassementsModifier

  • Le nom des clubs est celui employé à l'époque
Légende
Abréviations

  : Relégué de Division 1
  : Promu de Division 3

Classement finalModifier

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 R. DARING CB   41 30 15 11 4 64 32 +32
2 R. FC Brugeois 39 30 15 9 6 58 38 +20
3 R. CS Brugeois 38 30 15 8 7 51 29 +22
4 K. Eendracht Alost SC 36 30 15 6 9 63 41 +22
5 K. FC Malinois 35 30 14 7 9 60 42 +18
6 K. FC Diest 35 30 14 7 9 70 53 +17
7 K Lyra 33 30 14 5 11 55 57 -2
8 R. Charleroi SC 32 30 13 6 11 62 47 +15
9 K. Courtrai Sport 30 30 12 6 12 43 56 -13
10 R. White Star AC 29 30 11 7 12 51 62 -11
11 K. RC Malines   27 30 7 11 11 35 36 -1
12 K. Sint-Niklaasse SK 25 30 10 5 15 48 58 -10
13 Patro Eisden 24 30 11 2 17 48 56 -8
14 R. FC Seraing   20 30 8 4 18 38 62 -24
15 R. FC Renaisien   19 30 8 3 19 42 81 -39
16 K. Boom FC 17 30 5 7 18 35 73 -38

Tableau des résultatsModifier

Meilleur buteurModifier

Récapitulatif de la saisonModifier

Répartition des clubs partitipants par province
  Région flamande (11) Province de Brabant (3)[noteDuModele 1]   Région wallonne (2)
  Province d'Anvers 4   Région de Bruxelles-Capitale 2   Province de Hainaut 1
  Province de Flandre-Occidentale 3   Province du Brabant flamand 1   Province de Liège 1
  Province de Flandre-Orientale 3   Province du Brabant wallon 0   Province de Luxembourg 0
  Province de Limbourg 1     Province de Namur 0
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Admission et relégationModifier

Le Daring CB remonte parmi l'élite une saison après en avoir été relégué. Il est accompagné par le R. FC Brugeois qui retrouve une Division 1 qu'il ne quittera plus.

Le Racing Tournai, qui venait de monter, et Tilleur descendent de Division 1.


Le Club Renaisien et Boom glissent en Division 3, d'où sont promus le Racing CB et OLSE Merksem. Celui-ci devient le 100e club différent à intégrer le 2e niveau national du football belge (le 25e cercle pour la Province d'Anvers).

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.

RéférencesModifier

Sources et Liens externesModifier