Ouvrir le menu principal

Champagnac (Charente-Maritime)

commune française du département de la Charente-Maritime
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Champagnac.

Champagnac
Champagnac (Charente-Maritime)
Vue du village de Champagnac.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Jonzac
Canton Jonzac
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Saintonge
Maire
Mandat
Michel Rode
2014-2020
Code postal 17500
Code commune 17082
Démographie
Gentilé Champagnaçais
Population
municipale
525 hab. (2016 en diminution de 0,94 % par rapport à 2011)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 25′ 31″ nord, 0° 22′ 53″ ouest
Altitude Min. 31 m
Max. 92 m
Superficie 12,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Champagnac

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Champagnac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Champagnac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Champagnac

Champagnac est une commune du Sud-Ouest de la France située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Champagnaçais et les Champagnaçaises[1].

Sommaire

GéographieModifier

Champagnac est une des étapes d'un sentier de grande randonnée balisé, le GR 360.

Communes limitrophesModifier

HistoireModifier

AdministrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Michel Couillaud    
mars 2008 mars 2014 Gérard Blin SE Retraité
mars 2014 En cours Michel Rode SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

RégionModifier

À la suite de la mise en application de la réforme administrative de 2014 ramenant le nombre de régions de France métropolitaine de 22 à 13, la commune appartient depuis le à la région Nouvelle-Aquitaine, dont la capitale est Bordeaux. De 1972 au , elle a appartenu à la région Poitou-Charentes, dont le chef-lieu était Poitiers.

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2016, la commune comptait 525 habitants[Note 1], en diminution de 0,94 % par rapport à 2011 (Charente-Maritime : +2,64 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
645601665688704706646687635
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
634607622581594588554525504
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
512536541510485478480494472
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
449404401431427463507530525
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Pyramide des âgesModifier

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (19,3 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (28,1 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,1 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,1 % d'hommes (0 à 14 ans = 23,9 %, 15 à 29 ans = 14,7 %, 30 à 44 ans = 20,8 %, 45 à 59 ans = 20,5 %, plus de 60 ans = 20,1 %) ;
  • 48,9 % de femmes (0 à 14 ans = 17,3 %, 15 à 29 ans = 16,1 %, 30 à 44 ans = 24,2 %, 45 à 59 ans = 23,8 %, plus de 60 ans = 18,5 %).
Pyramide des âges à Champagnac en 2007 en pourcentage[6]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,8 
90  ans ou +
1,2 
3,5 
75 à 89 ans
5,2 
15,8 
60 à 74 ans
12,1 
20,5 
45 à 59 ans
23,8 
20,8 
30 à 44 ans
24,2 
14,7 
15 à 29 ans
16,1 
23,9 
0 à 14 ans
17,3 
Pyramide des âges de la Charente-Maritime en 2007 en pourcentage[7]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90  ans ou +
1,5 
8,6 
75 à 89 ans
11,9 
16,4 
60 à 74 ans
17,1 
21,3 
45 à 59 ans
21,1 
19,1 
30 à 44 ans
18,5 
16,8 
15 à 29 ans
14,7 
17,3 
0 à 14 ans
15,1 

ÉconomieModifier

AgricultureModifier

La viticulture est une ressource économique importante de la commune, qui est située en Petite Champagne, dans la zone d'appellation d'origine contrôlée du cognac[8].

Équipements, services et vie localeModifier

Lieux et monumentsModifier

Église Saint-Pierre-es-LiensModifier

Comme beaucoup d'églises de Saintonge, celle de Champagnac se trouve sur le chemin des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, et sur le tracé d'une ancienne voie antique, celle qui reliait Saintes à Coutras. La construction, remarquablement homogène date pour une grande partie du XIIe siècle. La façade, restaurée en 1865, est garnie d’un grand portail. Le clocher, qui date en partie du XIVe siècle, est accolé à l'édifice, au sud de la quatrième travée sur une chapelle quadrangulaire. L’intérieur est couvert de voûtes sur croisées d’ogives. Les nervures reposent sur des colonnes rondes adossées. Sur la partie orientale de l'église on peut observer des corbeilles ornées d’un décor végétal complété dans les angles par des figures humaines et animales. On y voit par exemple des masques grimaçants, des visages aux pommettes saillantes, des visages féminins et plusieurs têtes d’oiseaux. Le clocher renferme deux cloches, fondues en décembre 1824[9].

La totalité de l’édifice est classée Monument Historique depuis le 24 novembre 1923.

Personnalités liées à la communeModifier

Régis Messac (Champagnac, - du côté de Gross-Rosen ou de Dora, c. 1945), écrivain pacifiste mort en camp de concentration, est né dans la maison d’école de Champagnac, où ses grands-parents maternels, Jean Gabillaud et sa femme Justine née Georget, étaient instituteurs.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier


Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :