Châtillon-sur-Thouet

commune française du département des Deux-Sèvres

Châtillon-sur-Thouet
Châtillon-sur-Thouet
L'église de la Maison-Dieu.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Parthenay
Intercommunalité Communauté de communes de Parthenay-Gâtine
Maire
Mandat
Claude Dieumegard
2020-2026
Code postal 79200
Code commune 79080
Démographie
Population
municipale
2 681 hab. (2018 en diminution de 2,01 % par rapport à 2013)
Densité 163 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 39′ 43″ nord, 0° 13′ 59″ ouest
Altitude Min. 117 m
Max. 186 m
Superficie 16,45 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Parthenay
(banlieue)
Aire d'attraction Parthenay
(commune du pôle principal)
Élections
Départementales Canton de Parthenay
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Châtillon-sur-Thouet
Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres
Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Châtillon-sur-Thouet
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Châtillon-sur-Thouet
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Châtillon-sur-Thouet
Liens
Site web chatillonsurthouet.fr

Châtillon-sur-Thouet est une commune du Centre-Ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres en région Nouvelle-Aquitaine.

GéographieModifier

Commune de l'agglomération de Parthenay.

Localisation et communes limitrophesModifier

Châtillon-sur-Thouet est limitrophe de sept autres communes. Au nord, le territoire communal n'est distant que d'environ 300 mètres de la commune de Lageon.

Communes limitrophes de Châtillon-sur-Thouet
Adilly Amailloux,
Viennay
Saint-Aubin-le-Cloud   La Peyratte
Le Tallud Parthenay

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Châtillon-sur-Thouet est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Parthenay, une agglomération intra-départementale regroupant 5 communes[4] et 18 078 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Parthenay, dont elle est une commune du pôle principal[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 26 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[7],[8].

ToponymieModifier

Le mot châtillon serait un dérivé, sans doute mérovingien, du bas latin castellum, diminutif de castrum, accompagné du suffixe -ionem. Castrum désigne d’abord tous les types de forteresse, depuis le simple donjon jusqu’à l’enceinte urbaine, puis se spécialise dans le sens de « château fort » et se réduit ensuite à celui de « grande maison de plaisance ».

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1791 1796 René Garsuault   Syndic de la paroisse
août 1870 1886
(démission)
Augustin Bardet[9]   Directeur associé de la filature de Pompairin
Les données manquantes sont à compléter.
1945 mars 1983 Bernard Collon[10] (1912-2001)    
mars 1983 mars 2001 Jean Pineau[11] UDF Directeur au Crédit agricole mutuel
Député de la 2e circonscription des Deux-Sèvres (1978 → 1981)
Conseiller général du canton de Parthenay (1979 → 1994)
mars 2001 mars 2008 Maurice Pastureau DVD  
mars 2008 mars 2014 Claude Dieumegard[12] UDI Cadre technico-commercial retraité
mars 2014 mai 2020 Jean-Michel Morin UDI Entrepreneur en bâtiments
mai 2020 En cours
(au 1er juillet 2020)
Claude Dieumegard[13],[14] UDI Cadre technico-commercial retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[16].

En 2018, la commune comptait 2 681 habitants[Note 3], en diminution de 2,01 % par rapport à 2013 (Deux-Sèvres : +0,85 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
386347291425443492515597577
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
643627650702722784844866845
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
811794738703688705712682727
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
8981 3062 3232 8742 7692 7272 8722 8142 709
2018 - - - - - - - -
2 681--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

  • Jacques Durand, fondateur de la marque automobile artisanale Jidé, il construit les voitures dans un atelier situé à Châtillon de 1969 à 1973 avant de vendre la marque.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021).
  2. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 4 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021).
  4. « Unité urbaine 2020 de Parthenay », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 4 avril 2021).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le 4 avril 2021).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 4 avril 2021).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Parthenay », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le 4 avril 2021).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 4 avril 2021).
  9. [PDF] « Augustin Bardet, bienfaiteur de Châtillon », sur sp.cc-parthenay-gatine.fr, Racontez-nous Châtillon, , p. 11
  10. [1]
  11. « Deux-Sèvres : ancien député et maire de Châtillon-sur-Thouet, Jean Pineau n'est plus », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne).
  12. Site de la préfecture, consulté le 31 août 2008
  13. « Claude Dieumegard élu maire », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne)
  14. « Châtillon-sur-Thouet. Et de deux pour le maire Claude Dieumegard », Le Courrier de l'Ouest,‎ (lire en ligne)
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.