Ouvrir le menu principal

Château du Pin (Jura)

château au Pin (Jura)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir château du Pin.

Château du Pin
Image illustrative de l’article Château du Pin (Jura)
Période ou style Médiéval
Type Château fort
Début construction 1253
Propriétaire initial Jean Ier de Chalon
Destination initiale Contrôle de la route du Sel
Propriétaire actuel M. et Mme Jean-Léonard Bonzon
Protection  Inscrit MH (2000)
Logo monument historique Classé MH (2002)[1]
Coordonnées 46° 42′ 36″ nord, 5° 34′ 37″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Commune Le Pin

Géolocalisation sur la carte : Franche-Comté

(Voir situation sur carte : Franche-Comté)
Château du Pin

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château du Pin

Le château du Pin est un ancien château fort du XIIIe siècle qui se dresse sur la commune du Pin, dans le département du Jura, en région Franche-Comté.

Au titre des monuments historiques ; le château proprement dit, en totalité, y compris les décors immeubles par destination, les vestiges de la basse-cour, actuel jardin, de la maison forte de la Chasnée, et du bourg, y compris les sols et les vestiges archéologiques qu'ils contiennent font l’objet d’une inscription par arrêté du 27 décembre 2000 ; le donjon, l'enceinte, le corps de logis avec son escalier XVIe siècle (à l'exception des intérieurs restaurés au XXe siècle du corps de logis et des intérieurs de la maison du régisseur incluse dans le mur d'enceinte font l'objet d'un classement par arrêté du 21 mars 2002[1].

SituationModifier

Le château du Pin est situé dans le département français du Jura sur la commune du Pin, au nord-est du bourg.

HistoireModifier

En 1253, ce château fort, doté de six tours, de remparts, d'un logis seigneurial de deux étages avec fenêtres à meneaux et d'un imposant donjon de 22 mètres avec mâchicoulis et échauguettes d'angles, est construit sur les ruines d'un ancien castrum par le comte de Bourgogne et seigneur d'Arlay, Jean Ier de Chalon (1190-1267), à 3 kilomètres au nord-est de Lons-le-Saunier pour contrôler la route du Sel sur les terres de l'abbaye Saint-Pierre de Baume-les-Messieurs, au milieu des pâturages et des vignes, dominant les vallées de la Seille, du Doubs et de la Saône.

En 1425, le château est vendu au seigneur de Courlaoux Guillaume de Vaudrey qui lui donne son aspect actuel.

En 1674, un ordre de destruction est émis par le roi Louis XIV de France (durant la guerre de Hollande) mais seule une partie de la courtine sera démolie.

À partir du XVIIIe siècle, plusieurs propriétaires se succèdent, et le château devient entre autres une ferme.

En 1920, le baron Carlos de Watteville l’achète partiellement en ruine et entreprend de gros travaux de restauration.

DescriptionModifier

Le donjon de forme rectangulaire et aux angles arrondis mesure 20,14 mètres de long et 16 mètres de large[2].

Le château se visite du 1er juillet au 31 août et pour les journées du Patrimoine.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Château du Pin », notice no PA00101991, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. Brigitte Colas, Deux campagnes de fouilles sur le site du château de Hubans (Nièvre), dans Chastels et Maisons fortes I - Actes des journées de castellologie de Bourgogne 1994-1998, CECAB, 2008, (ISBN 978-2-9532-9941-0), p. 108.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :