Ouvrir le menu principal

Château de La Barben

château fort français
(Redirigé depuis Château de la Barben)

Château de La Barben
Image illustrative de l’article Château de La Barben
Château de La Barben
Début construction XIIe siècle
Fin construction XIXe siècle
Protection Logo monument historique Classé MH (1984)
Coordonnées 43° 37′ 40″ nord, 5° 12′ 21″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Blason région fr Provence-Alpes-Côte d'Azur.svg Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département
Blason département fr Bouches-du-Rhône.svg
Bouches-du-Rhône
Commune Blason de la ville de La Barben (13).svg La Barben

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

(Voir situation sur carte : Bouches-du-Rhône)
Château de La Barben

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de La Barben

Le château de La Barben est situé sur la commune de La Barben dans le département des Bouches-du-Rhône. Le château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [1].

Sommaire

HistoireModifier

Dans le cartulaire de l'abbaye Saint-Victor à Marseille, le castrum de La Barben est déjà mentionné en 1009 ; on ne connaît pas sa date de construction, probablement antérieure à 1000.

Il fut la propriété de la famille de Pontevès. Au XVe siècle, il appartient au roi René ; ce dernier le vend en 1474 à Jean II de Forbin, frère de Palamède de Forbin, dit le Grand, qui fut l'artisan de la réunion de la Provence à la Couronne de France en 1482. Il resta la propriété des marquis de Forbin pendant près de 500 ans. Le 4 novembre 1630, il eut à souffrir gravement de la révolte des Cascaveous.

La princesse Pauline Borghèse (née Bonaparte, sœur de Napoléon Ier) y vécut des amours tumultueuses avec Auguste de Forbin[2].

En 1963, le nouveau propriétaire, André Pons, ingénieur agricole, l'habite avec sa famille et l'ouvre au public dès 1965. Il crée en 1971 le zoo de La Barben. Ses descendants habitent encore le château.

DescriptionModifier

Les jardins du château sont, dit-on, « les plus beaux de Provence », dessinés par Le Nôtre, créateur des jardins de Versailles. C'est un jardin régulier avec deux poternes d'entrée, une allée de platanes, un dessin ordonnancé avec des portiques, une rivière, quatre bassins, deux fontaines, des terrasses.

Le château[3] et le jardin ont été classés monument historique le 21 décembre 1984 par le ministère de la Culture[4].

Le parc zoologique de La Barben se trouve tout près.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Alexandre Mahue (sous la direction de), Les Forbin au XVIIIe siècle, fastes et rayonnement d'une famille provençale, Actes de la Journée d'Etude du 16 juin 2017, Hôtel de Ville d'Aix-en-Provence, PixArt, Venise, 2018, 128 p.
  • Alexandre Mahue, Le Château de la Barben, Mille ans d'Art et d'Histoire, Cardère Editions, Avignon, 2018, 96p., (ISBN 978-2-9555651-3-1)
  • Charles-Laurent Salch et Anne-Marie Durupt, Nouvel Atlas Châteaux et fortifications des Bouches-du-Rhône (13), Strasbourg, Châteaux-forts d'Europe, , 156 p. (ISSN 1253-6008)
    N°46/47/48, 2008 Barben, p. 24-25
  • Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et fortifications de la France au Moyen Âge, Strasbourg, éditions Publitotal, 1978, reprint 1991 (ISBN 978-2-86535-070-4)
    Une vision d’ensemble de l’architecture castrale. Pages 102-103 Barben (La)
  • Librairie Hachette et société d'études et de publications économiques, Merveilles des châteaux de Provence, Paris, Collection Réalités Hachette, , 324 p.
    Préface du Duc de Castries vice-président de l'Association des Vieilles maisons françaises : Basse Provence : La Barben, Château La Barben, pages 84 à 89

Article connexeModifier

Lien externeModifier