Ouvrir le menu principal

Centre d'archives de Terre Blanche

Centre d'archives de Terre Blanche
Centre d'Archives de Terre Blanche.jpg
Entrée du centre d'archives
Présentation
Destination initiale
Usine d'outillage
Destination actuelle
Archives privées
Construction
1833
Propriétaire
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Inauguré le 24 septembre 2010[1], le Centre d'archives de Terre Blanche, situé à Hérimoncourt (Doubs), abrite une collection exceptionnelle de documents anciens retraçant 200 ans de l'histoire industrielle de PSA, de ses hommes et des différentes sociétés qui la composent (de Peugeot à Panhard, en passant par Citroën et Talbot, ou encore les cycles, les outillages et autres activités de transport et de services).

HistoriqueModifier

Dates importantesModifier

  • 1833 : création de l'usine de Terre Blanche consacrée à la fabrication d’outillage à main en acier et à l’usinage des éléments en bois
  • 1844 : lancement de la production de moulins à café
  • 1889 : l’usine compte 900 employés et produit de l’outillage mécanique
  • 1931 : lancement des premiers outillages électriques
  • 1960 : durant les années 60, Peugeot démocratise l’outillage électrique professionnel avec ses perceuses, ponceuses ou scies circulaires
  • 1998 : Peugeot Outillage Electrique (POE) devient Fabrication d’Outillage Electrique (FOE) qui cesse son activité en 2001, entraînant la fermeture de Terre Blanche
  • 2005 : Pierre Peugeot, alors président du conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën, décide de la création du centre d'archives du Groupe sur le site historique de Terre Blanche
  • 2010 : inauguration du Centre d'archives de Terre Blanche.

MissionsModifier

  • Renforcer et encourager les activités d’intérêt général liées à l’essor des industries métallurgiques et mécaniques et à l’histoire de l’automobile que le groupe PSA Peugeot Citroën a contribué à développer depuis plus de 200 ans en France et à l’étranger.
  • Valoriser le patrimoine historique du groupe dans une perspective scientifique, éducative, sociale, culturelle et artistique et ce, avec la volonté de défendre et promouvoir l’industrie.

ActivitésModifier

  • Collecter les archives sur site et recueillir les versements, dépôts et dons.
  • Trier et classer les fonds
  • Rédiger des inventaires.
  • Conserver les supports dans des locaux adaptés.
  • Numériser les documents.
  • Accueillir les chercheurs : une salle de lecture et d’exposition de 800 m2 équipée d’ordinateurs est mise à leur disposition.

Le centre en quelques chiffresModifier

Type Volume
Archives écrites 4 kilomètres linéaires
Affiches 13 500
Plans techniques 220 000
Photographies ou négatifs 1 800 000
Plaques de verre 10 000

ÉvénementsModifier

En 2012, et pour la première fois, le centre d'archives participe aux Journées européennes du patrimoine les 15 et 16 septembre[2],[3].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier