Ouvrir le menu principal

Cathédrale Sainte-Marie de Calgary

bâtiment de l'Alberta, au Canada

Cathédrale Sainte-Marie de Calgary
Image illustrative de l’article Cathédrale Sainte-Marie de Calgary
Présentation
Nom local The Cathedral of the Immaculate Conception of the Blessed Virgin Mary
Culte Catholique romain
Type Cathédrale
Rattachement Diocèse catholique de Calgary (siège)
Début de la construction 1955
Fin des travaux 1957
Style dominant style néogothique
Géographie
Pays Canada
Région Drapeau de l'Alberta Alberta
Ville Calgary
Coordonnées 51° 02′ 15″ nord, 114° 03′ 58″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Cathédrale Sainte-Marie de Calgary

La cathédrale Sainte-Marie de Calgary est une cathédrale catholique romaine, située à Calgary dans la province de l’Alberta, au Canada). Le nom complet de l’édifice est cathédrale de l’Immaculée conception de la Sainte Vierge Marie. La paroisse fondatrice était dédicacée à Notre-Dame-de-la-Paix.

Sommaire

HistoireModifier

Sainte-Marie a d’abord été une église de grès érigée en 1889 à proximité de l’Elbow sur un terrain octroyé par le chemin de fer Canadien Pacifique. La zone est alors appelée le district de la mission (en), en raison de l’établissement du père Albert Lacombe présent dès 1884. Le terrain accueille un village francophone incorporé du nom de Rouleauville, qui sera progressivement submergé par de nouveaux arrivants anglophones ; le village est annexé par Calgary en 1907 (faisant de Sainte-Marie une partie de Calgary). C’est également sur la terre de Lacombe qu’est érigé non loin le lycée Sainte-Marie.

Quand le diocèse de Calgary est formé le par le pape Pie X, Sainte-Marie devient cathédrale et le siège de l’évêque.

La démolition de la cathédrale de grès est lancée le et le la première pierre de la nouvelle cathédrale est posée. La construction s’achève en et l’église est officiellement consacrée le 11 décembre de la même année en présence de Mgr Francis P. Carroll, évêque de Calgary.

ArchitectureModifier

  • Architectes : Maxwell Bates et Alfred Hodges
  • Ingénieurs maîtres-d’œuvre : Jan Bobrowski and Partners
  • Contractant : Bird Construction Company Ltd.
  • Coût : 1 000 000 de dollars canadiens


La cathédrale est bâtie dans un style néogothique. Le plan en est dessiné en croix de Saint-Antoine (en forme de T) au lieu de l’habituelle croix latine qui forme la base de la plupart des églises chrétiennes occidentales.

Le tabernacle, les calices, l’ostensoir, les bougeoirs et la lampe éternelle ont tous été dessinés et conçus par Gunning and Son Bronze Works[1] basés à Dublin (Irlande).

Les vitraux de la cathédrale ont été exécutés par la firme Franz Mayer sise à Munich (Allemagne).

La chaire a été dessinée par les architectes et sculptée dans le chêne par la Globe Furniture Company de Waterloo dans l’Ontario. Les sculptures dépeignent les figures du Christ et de quatre prophètes majeurs : Isaïe, Jérémie, Ézéchiel et Daniel.

Surmontant le portail principal, une statue de près de cinq mètres d’une Vierge à l’Enfant a été sculptée dans la pierre par l’artiste local Luke Lindoe.

En 1904, le sénateur Pat Burns a fait don à l’église de quatre cloches de 340 kilogrammes chacune, fondues par les ateliers Paccard à Annecy (France). Ces quatre cloches sont les seules parties de l’ancien bâtiment réutilisées dans la construction de la nouvelle cathédrale.

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « St. Mary's Cathedral (Calgary) » (voir la liste des auteurs).
  1. Bronzes d'art Gunning et fils

AnnexesModifier