Caprifoliaceae

famille de plantes

Les Caprifoliacées (Caprifoliaceae) sont une famille de plantes dicotylédones de l'ordre des Dipsacales. Ce sont des arbustes, des petits arbres, des lianes et plus rarement des plantes herbacées des zones tempérées à tropicales (montagnes).

ÉtymologieModifier

Le nom vient du genre type « historique » Caprifolium, composé du latin capra, chèvre, et folium, feuille, qui, d'après Théis est un « Nom métaphorique ; c'est à dire, signifiant (feuille) qui grimpe comme une chèvre ». Cette interprétation est confirmée par son nom commun français « chèvre-feuille », lequel est, mot à mot, une traduction littérale du mot latin[3].

Ce nom de genre fut utilisé à la fin des années 1600 par Tournefort[4],[5], et a été remplacé en 1703 par Charles Plumier en Lonicera, qu'il nomma en hommage à Adam Lonitzer (1528-1586), botaniste et médecin allemand[6],[7]. Linné a gardé ce nom de genre tout en mentionnant, comme épithète spécifique pour l’espèce l’espèce type du genre, le nom générique originel Lonicera caprifolium[8],[note 1].

En 1888 Legrand, déplorant le remplacement des noms de genre de Tournefort nous dit « Si Linné est le créateur de la combinaison binaire, n'oublions pas que Tournefort est le créateur du genre » et il cite notamment, en le regrettant, le remplacement de Caprifolium par Lonicera[9].

ClassificationModifier

En classification classique de Cronquist (1981), elle comprend environ 420 espèces réparties en 15 à 37 genres, dans l'ordre des Dipsacales.

La classification phylogénétique APG (1998) a fait éclater cette famille, toujours dans les Dipsacales :

Il ne reste donc plus dans cette famille que 220 espèces réparties dans les cinq genres suivants : Heptacodium, Leycesteria, Lonicera, Symphoricarpos, Triosteum.

La classification phylogénétique APG II (2003) offre deux options :

La classification phylogénétique APG III (2009) et la classification phylogénétique APG IV (2016) incluent dans cette famille les genres précédemment placés dans les familles Diervillaceae, Dipsacaceae, Linnaeaceae, Valerianaceae. Les Morinacées sont de nouveau assignés à cette famille.

Liste des sous-famillesModifier

Selon GRIN (31 mars 2021)[2] :

Liste des genresModifier

Selon GRIN (31 mars 2021)[2] (Attention liste brute contenant possiblement des synonymes) :

Selon Tropicos (31 mars 2021)[10] (Attention liste brute contenant possiblement des synonymes) :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Linné mentionne aussi le nom de Tournefort à côté de l'ancien nom de genre

RéférencesModifier

  1. a et b BioLib, consulté le 31 mars 2021
  2. a b c d e f g et h USDA, Agricultural Research Service, National Plant Germplasm System. 2021. Germplasm Resources Information Network (GRIN Taxonomy). National Germplasm Resources Laboratory, Beltsville, Maryland., consulté le 31 mars 2021
  3. A. de Théis. Glossaire de botanique. Dictionnaire étymologique de tous les noms et termes relatifs à cette science. Paris, 1810, p. 279 : lire en ligne
  4. Élémens de botanique, ou méthode pou r connaître les plantes, 1694 t.1 p. 480 : lire en ligne
  5. P. De Tournefort. Histoire des plantes qui naissent aux environs de Paris, avec leur usage dans la médecine.1698, 543 pages, p. 322 : lire en ligne
  6. P.-V. Fournier. Les quatre flores de la France, Lechevalier, Paris, 1990 (ISBN 978-2-7205-0529-4), page 886
  7. Carolo Plumier. Nova plantarum americanarum genera, Parissis, 1703, 21 pages + 40 illustr., p.17 : lire en ligne
  8. Caroli Linnnaei. Genera plantarum. Lugduni Batavorum (Leyde, Hollande), 1742, 527 pages, p. 174 : : lire en ligne
  9. M. A. Legrand. Essai de réhabilitation des genres de Tournefort, Bull. Soc. Bot. France, 35:2, 133-139, 1888 Pdf p. 5 : lire en ligne
  10. Tropicos.org. Missouri Botanical Garden., consulté le 31 mars 2021

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :