Ouvrir le menu principal

Canton de Saint-Étienne-du-Valdonnez

canton français

Canton de Saint-Étienne-du-Valdonnez
Canton de Saint-Étienne-du-Valdonnez
Situation du canton de Saint-Étienne-du-Valdonnez dans le département de Lozère.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lozère
Arrondissement(s) Florac (4)
Mende (14)
Bureau centralisateur Saint-Étienne-du-Valdonnez
Conseillers
départementaux
Francis Courtes
Sophie Pantel
2015-2021
Code canton 48 13
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 6 446 hab. (2016)
Densité 7,5 hab./km2
Géographie
Superficie 854,65 km2
Subdivisions
Communes 17 + fraction de commune

Le canton de Saint-Étienne-du-Valdonnez est un canton français du département de la Lozère.

HistoireModifier

Un nouveau découpage territorial de la Lozère entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015. Il est défini par le décret du 25 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans la Lozère, le nombre de cantons passe ainsi de 25 à 13.

Le canton de Saint-Étienne-du-Valdonnez est formé à sa création de 25 communes[1] qui sont issues des anciens cantons de Villefort (7 communes), de Le Bleymard (7 communes), de Florac (3 communes), de Mende-Sud (4 communes) et de Le Pont-de-Montvert (4 communes). Avec ce redécoupage administratif, le territoire du canton s'affranchit des limites d'arrondissements, avec 18 communes incluses dans l'arrondissement de Mende et sept dans celui de Florac. Le bureau centralisateur est situé à Saint-Étienne-du-Valdonnez.

À la suite des fusions, au 1er janvier 2016, des communes de Bédouès et Cocurès pour former la commune nouvelle de Bédouès-Cocurès[4] et des communes de Fraissinet-de-Lozère, du Pont-de-Montvert et de Saint-Maurice-de-Ventalon pour former la commune nouvelle de Pont de Montvert - Sud Mont Lozère[5] ainsi que la fusion, au 1er janvier 2017, des communes de Bagnols-les-Bains, Le Bleymard, Chasseradès, Mas-d'Orcières et Saint-Julien-du-Tournel avec la commune de Belvezet du canton de Grandrieu pour former la commune nouvelle de Mont Lozère et Goulet[6], le canton compte dix-sept communes entières et une fraction de la commune de Mont Lozère et Goulet[7].

CompositionModifier

ReprésentationModifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Francis Courtès   PRG Retraité
Ancien maire de Saint-Bauzile, ancien conseiller général du Canton de Mende-Sud (2001-2015)
2015 en cours Sophie Pantel   DVG Ancienne assistante parlementaire
Ancienne maire du Pont-de-Montvert
Ancienne conseillère générale du Canton du Pont-de-Montvert (2004-2015)
Conseillère régionale de Languedoc-Roussillon (jusqu'en 2015)
Présidente du conseil départemental (depuis 2015)

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Francis Courtes et Sophie Pantel (DVG, 40,64 %) et Jean de Lescure et Marjorie Massador (UMP, 39,42 %). Le taux de participation est de 67,31 % (3 838 votants sur 5 702 inscrits)[9] contre 66,11 % au niveau départemental[10] et 50,17 % au niveau national[11].

Au second tour, Francis Courtes et Sophie Pantel (DVG) sont élus avec 50,97 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 72,05 % (1 992 voix pour 4 109 votants et 5 703 inscrits)[12].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Décret no 2014-245 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Lozère.
  2. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 20 mai 2014)
  3. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  4. « Arrêté n°2015342-0006 du 8 décembre 2015 portant création de la commune nouvelle de Bédouès-Cocurès, pages 221-222-223 », sur Préfecture de la Lozère, (consulté le 26 décembre 2015)
  5. « Arrêté n°2015342-0007 du 8 décembre 2015 portant création de la commune nouvelle de Pont de Montvert - Sud Mont Lozère, pages 224-225-226 », sur Préfecture de la Lozère, (consulté le 26 décembre 2015)
  6. « recueil des actes administratifs de Lozère » (consulté le 2 juin 2016).
  7. a et b Composition du canton de Saint-Etienne-du-Valdonnez (4813)., sur le site de l'Insee.
  8. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee
  9. « Résultats du premier tour pour le canton de Saint-Étienne-du-Valdonnez », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  10. « Résultats du premier tour pour le département de la Lozère », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  11. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  12. « Résultats du second tour pour le canton de Saint-Étienne-du-Valdonnez », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)

Voir aussiModifier