Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Bricomarché.

Bricorama
logo de Bricorama

Création 1975
Slogan « Entre nous, une même passion ! »
Siège social Roanne
Drapeau de France France
Direction Jean-Claude Bourrelier
Actionnaires Les Mousquetaires
Activité Grande distribution
Produits Bricolage, matériaux de construction, aménagement de la maison
Société mère Les Mousquetaires
Sociétés sœurs Intermarché, Netto, Bricomarché, Brico Cash, Roady et Poivre Rouge
Effectif 2669 (2016)
Site web bricorama.fr

Capitalisation 231 millions d'euros (2016)
Fonds propres 322,6 millions d'euros (2016)
Dette 133,5 millions d’euros (2016)
Chiffre d'affaires 717 millions d’euros (2016)
Résultat net 10,8 millions d'euros (2016)

Bricorama est une chaîne française de grande distribution spécialisée dans le bricolage, basée aujourd'hui à Villiers-sur-Marne. L’enseigne a été rachetée par le groupement Les Mousquetaires en janvier 2018.

HistoireModifier

OriginesModifier

Le premier magasin de la chaîne ouvre ses portes en 1968, à Rouen[1], sur le site d'un négoce en matériaux appartenant à la SCAC (Société commerciale d'Afrique centrale). Celle-ci comporte plusieurs filiales dont SCAC Transport, SCAC Bois, SCAC Voyage. La filiale SCAC Matériaux crée, sous l'impulsion de Michel Monier, le premier magasin de bricolage moderne tel que nous les connaissons aujourd'hui.

À la fin des années 1970, l'enseigne se développe en ouvrant des magasins en propre et en franchisant des quincailliers traditionnels qui cherchent à moderniser leur entreprise.

Au début des années 1980, une nouvelle directrice générale est nommée par la SCAC. Mais le groupe rencontre de graves problèmes internes ; il est alors racheté par Vincent Bolloré qui le démantèle.

Années 1990-2000Modifier

En 1975, Jean-Claude Bourrelier ouvre avec un associé un premier magasin de bricolage, à Paris, place d'Italie, La Maison du 13e. En 1980 est créée l'enseigne Batkor.

Vincent Bolloré démantèle alors le groupe qu'il a acheté. Bricorama, filiale de vente de matériel de bricolage du groupe, passe sous le contrôle de Carrefour-Euromarché-Euroloisir puis de Castorama qui est dans l'obligation (loi anti-monopole) de se séparer de quelques magasins. En 1992, profitant du démantèlement, Jean-Claude Bourrelier rachète une quinzaine de magasins et le nom Bricorama.

En 1995, La Bricaillerie est rachetée, spécialisée dans le petit bricolage. En 1997, la branche continentale (implantée au Benelux) du groupe britannique Wickes est acquise. En 1998, l'enseigne Outirama est rachetée.

En 2001, Bricorama rachète les six magasins Bricostore[2],[3],[4].

En 2009, Bricorama ouvre un magasin en Tunisie[5]. C'est le cadre d'une franchise accordée à Med Business Holdings appartenant à Imed Trabelsi, membre du clan Ben Ali. Suite à la chute du régime Ben Ali en 2011, l'état tunisien prend le contrôle de la société dans le cadre de la loi de confiscation. En 2016, la société perd ses droits de franchise sur la Tunisie et la Libye[6].

Années 2010Modifier

Bricorama et la loi « Maillié »Modifier

En , la cour d'appel de Versailles rend un jugement qui condamne Bricorama, en application de la loi dite « Maillié » du 10 août 2009 qui réaffirme le principe du repos dominical, à fermer le dimanche 32 magasins en Île-de-France[7].

En , Jean-Claude Bourrelier dénonce l'impunité dont bénéficient ses concurrents sur la question de la fermeture des magasins le dimanche[8]. Un décret du 31 décembre 2013 autorise certains magasins de bricolage à ouvrir leurs portes le dimanche jusqu'au 1er juillet 2015[9].

Le , l'autorisation est suspendue par le juge des référés du Conseil d'État[10].

Changement d'actionnariatModifier

Le 5 juillet 2017, le groupement de distributeurs indépendants Les Mousquetaires, connu pour ses enseignes Intermarché et Bricomarché, entre en négociations exclusives pour racheter Bricorama afin de donner naissance au numéro trois du bricolage en France. Dans un communiqué commun, Bricorama et ITM Équipement de la maison, filiale du groupement Les Mousquetaires qui exploite Bricomarché et Brico Cash, annoncent avoir signé un accord non engageant et préliminaire prévoyant l’acquisition par ITM des activités françaises et espagnoles de Bricorama, ainsi que de son bureau de sourcing asiatique. Les activités de Bricorama en Belgique ne seraient ainsi pas cédées ni les murs des magasins[11].

Fin 2017, l'enseigne est rachetée par le groupement Les Mousquetaires via sa filiale ITM Equipement de la Maison[12].

Le rachat est autorisé le 18 décembre par la Haute Autorité sous réserve d'engagement de la cession de cinq points de vente Bricorama et d'un contrat de franchise. Pour ces points de vente en effet et dans ces zones de chalandise, elle a considéré que le rachat créait des "doutes sérieux d'atteinte à la concurrence" (il y a 164 magasins Bricorama en France dont 107 intégrés et 57 en franchise)[13].

Les magasins concernés se situent à Cahors (Lot), Belley (Ain), Gourdan-Polignan (Haute-Garonne), Lannion (Côtes d'Armor) et Soissons (Aisne). Quant au franchisé, c'est celui de Saint-Aignan (Loir-et-Cher)[14].

Actionnariat avant cession en cours[15].

Nom Actions %
Bourrelier Family 5 431 950 87,3%
JG Capital Management SAS 401 299 6,45%
Lazard Frères Gestion SAS 108 020 1,74%
Bourrelier Group Employees Stock Ownership Plan 15 680 0,25%
Bourrelier Group SA 14 547 0,23%
Sycomore Asset Management SA 0 -


ActivitéModifier

La chaîne employait en 2008 près de 4 000 personnes[1]. Le groupe est présent en France, en Espagne et aux Pays-Bas avec 187 magasins de bricolage dont 89 en France, 62 au Benelux (38 en Belgique, 24 aux Pays-Bas[16]) et 8 en Espagne, plus 28 franchisés[17]. Il y a aussi un magasin en Géorgie


Le groupe compte quatre enseignes différentes : Bricorama elle-même, mais aussi Batkor en France, Karwei (en) aux Pays-Bas et Gamma en Belgique et aux Pays-Bas[16].

C'est le quatrième acteur français du bricolage, derrière les groupes ADEO (35 % de part de marché), Kingfisher (34 %), et Mr Bricolage (11 %)[18].

En , le groupe annonce un chiffre d'affaires en recul de 3,5 %, et la fermeture de deux enseignes aux Pays-Bas et en Belgique[19].

Le groupe fait partie du CAC Small 90.

Données financières (en millions d'euros)[20]
Années 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Chiffre d'affaires 624 632 650 659 676 698 733 732 692 675 725 717
Résultat net 20,8 22,1 23,5 20,0 21,0 22,2 24,1 15,1 11,6 12,7 14,9 10,8
Capitaux propres 184 204 228 243 258 274 290 292 301 307 318 323
Résultat opérationnel courant 20 32 32 29 33 37 42 31 24,6 25,8 30,3 30,4

Notes et référencesModifier

  1. a et b Historique du groupe sur le site officiel
  2. Jean-François Cristofari, « Bricorama sous le signe de la proximité », sur e-marketing.fr, .
  3. Séverine Leboucher, « Les outils de croissance de Bricorama », sur Journal du net, (consulté le 6 avril 2014).
  4. AFP, « Bricorama rachète l'enseigne Bricostore », sur lsa-conso.fr, (consulté le 1er novembre 2014).
  5. « Bricorama Tunisie : Ouverture ce vendredi », Babnet Tunisie,‎ (lire en ligne, consulté le 20 septembre 2018).
  6. « Bricorama Tunisie perd la carte du groupe français de bricolage - Kapitalis », Kapitalis,‎ (lire en ligne, consulté le 20 septembre 2018).
  7. Annelot Huijgen, « Condamné, Bricorama craint pour son avenir », sur Le Figaro, (consulté le 6 avril 2014).
  8. « Travail le dimanche : Bricorama dénonce l'impunité de ses concurrents », Le Point, 7 octobre 2013.
  9. « Beaucoup de magasins de bricolage ont ouvert dimanche », sur Le Figaro.
  10. « Autorisation d'ouverture le dimanche suspendue ».
  11. Source : Les Échos.
  12. « Les mousquetaires rachètent Bricorama », .
  13. Décision n° 17-DCC-215 du 18 décembre 2017 relative à la prise de contrôle exclusif des sociétés Bricorama France SAS, Bricorama Méditerranée SL et Bricorama Asia LTD par la société ITM Équipement de la Maison - Autorité de la concurrence - 18 décembre 2017
  14. « Les Mousquetaires devront céder cinq Bricorama », sur lsa-conso.fr (consulté le 16 janvier 2019)
  15. Zone Bourse, « BRICORAMA : Cours action BRICORAMA | OXBRIP | FR0000054421 | Zone bourse », sur www.zonebourse.com (consulté le 16 janvier 2019)
  16. a et b [PDF] [http://www.bricorama.fr/images/groupe/rapport2009/RActivite.pdf Rapport d'activité 2009.
  17. Le groupe en Europe.
  18. « Kingfisher en négociations exclusives pour racheter Mr Bricolage », sur Challenges.
  19. Brice Vallée, « BRICORAMA : Les résultats plongent », sur Les Échos, .
  20. Voir sur societe.bricorama.fr.

Lien externeModifier