BrahMos
Image illustrative de l’article BrahMos
Présentation
Type de missile Missile antinavire
Missile de croisière
Constructeur Defence Research and Development Organisation
NPO Machinostroïenia
Caractéristiques
Moteurs Propulsion à propergol solide pour le premier étage et statoréacteur à ergol liquide pour le second
Masse au lancement 2 500 à 3 000 kg
Longueur 8,4 m
Diamètre 0,6 m
Vitesse Mach 2 à 2 700 km/h
Portée 120 à 450 km
Altitude de croisière 5 à 15 000 m
Charge utile 200 kg, conventionnelle, anti-blindage, nucléaire
Guidage Navigation inertielle et par satellite GPS, GLONASS, IRNSS, GAGAN
Précision 1 m
Plateforme de lancement navires de surface
sous-marins
Soukhoï Su-30

Le BrahMos est un missile de croisière supersonique pouvant être lancé à partir d'un sous-marin, d'un bâtiment de surface, d'un avion ou d'une station terrestre. Développé conjointement par l'Inde (Defence Research and Development Organisation) et la Russie (NPO Machinostroïenia), qui ont créé à cette fin une société commune, BrahMos Aerospace Private Limited.

Il tire son nom du Brahmapoutre, fleuve indien, et de la Moskova, fleuve russe. Sa vitesse de croisière est d'environ Mach 2,5-2,8, ce qui le rend trois fois et demi plus rapide que le missile subsonique américain Harpoon. Une version hypersonique de ce missile est actuellement en développement, le BrahMos-II.

Malgré les demandes indiennes pour que le Brahmos soit basé sur un missile de moyenne portée, le P-700 Granit, la Russie a opté pour un développement sur la base d'un missile de courte portée, le P-800 Oniks, afin de respecter les stipulations du Régime de contrôle de la technologie des missiles dont elle est partie prenante.

HistoriqueModifier

Missile destiné à la lutte anti-navire, le BrahMos a une portée opérationnelle de 300 kilomètres dans un profil de vol "Haute-basse altitude" mais seulement 120 km dans un profil de vol rasant la mer [1] et est entré en service en novembre 2006 au sein de l'arsenal indien[2]. Des tirs d'essai ont montré qu'il pourrait être intercepté par des navires disposant d'un système de défense anti-missile de dernière génération tels que ceux des frégates de la classe Horizon ou Destroyer T45[3],[4]

En mars 2017, Sudhir Kumar Mishra, PDG de BrahMos, annonce que des modifications ont été effectuées à la fois logicielles et sur la miniaturisation du matériel. Un essai d'une version pouvant atteindre 450 km a été effectué le jour de cette annonce sur une distance réelle de plus de 400 km. Les futurs développements prévoient une version pouvant atteindre 900 km à la fin 2019[5].

En novembre 2017, l'armée indienne a lancé avec succès un missile BrahMos d'une portée de 290 km à Mach 3, et d'un poids de 2,5 tonnes depuis un avion Sukhoi-Su-30. L'Inde prépare depuis 2016 une version améliorée pouvant parcourir 450 km[6]. Le Su-30 a été modifié par la division Nasik d'Hindustan Aeronautics afin de pouvoir porter ce type de missile. La version aéronautique pèse 500 kg de moins que les versions navales ou terrestre[7].

OpérateursModifier

  •   Inde
  •   Philippines :
    • Armée philippine : deux batteries de 3 TEL missiles[8] censée être opérationnelle à partir de 2024 au sein du 1st Land-based Missile System Battery (1LBMS Btry) Army Artillery Regiment (AAR) activé en octobre 2019[9]. L'accord-cadre pour une version ayant une portée de 290 km est signé le 2 mars 2021[10].

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) N.R.P, « Explained – Can The US Navy Shoot Down The Deadly BrahMos Missile? », sur Defencyclopedia, (consulté le 9 janvier 2019).
  2. « La portée du missile BrahMos ne sera pas augmentée », sur fr.sputniknews.com (consulté le 12 janvier 2016).
  3. « Interception d’une cible supersonique évoluant au ras de l’eau », sur www.defense.gouv.fr, (consulté le 4 avril 2012).
  4. Jean-Dominique Merchet, « Aster 30 : une interception de « très haute technicité » réussie », Mariane, (consulté le 4 avril 2012).
  5. (en) defenceupdate, « BrahMos With 450 Km Extended Range Test Fired, Next 900-km Weapon », sur Defense Update, .
  6. (en) « India fires world’s fastest supersonic cruise missile from Russian Su-30 fighter jet », .
  7. (en) Rahul Singh, « BrahMos test-fired from Sukhoi fighter jet for first time », sur Hindustan Times, .
  8. (en) Mark Arellano, « Army displays mock up unit of BrahMos missile system », sur =https://www.mintfo.com/, (consulté le 25 mai 2020).
  9. (en-GB) Pfc Jeonard E. Ladra, « Army activates Aviation Regiment, Air Defense and Missile units », sur army.mil.ph, (consulté le 9 octobre 2019)
  10. https://www.air-cosmos.com/article/missile-brahmos-manille-se-protge-de-pkin-24345

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier