BrahMos-II

BrahMos-II
BrahMos-II
Une maquette du BrahMos-II, exposée au salon Aero India 2013.
Présentation
Type de missile Missile de croisière hypersonique
Constructeur Drapeau de l'Inde DRDO
Drapeau de la Russie NPO Machinostroïenia
Déploiement prévu pour 2017[1]
Caractéristiques
Moteurs Superstatoréacteur
Vitesse Mach 7 (8 575 km/h)
Portée 290 km
Détonation impact
Plateforme de lancement Navires, sous-marins, avions de combat et lanceurs terrestres mobiles

BrahMos-II, BrahMos-2 ou BrahMos Mark II (à ne pas confondre avec le BrahMos block-2) désigne un missile de croisière hypersonique actuellement (2016) en cours de développement par les entreprises russe NPO Machinostroïenia et indienne DRDO, qui ont formé ensemble la société BrahMos Aerospace Private Limited.

Développement et caractéristiquesModifier

Il s'agit du second de la série des missiles BrahMos, pour lequel sont prévues une portée de 290 km et une vitesse de Mach 7. Pendant sa phase de croisière, le missile sera propulsé par un superstatoréacteur atmosphérique[1],[2]. D'autres détails, tels que les coûts de production et les dimensions physiques du missile, restent encore à découvrir[3],[4],[5]. D'après les déclarations de Sivathanu Pillai, directeur général de la coentreprise BrahMos Aerospace jusqu’en , il est prévu qu'il soit prêt pour 2017[1],[6].

La portée opérationnelle prévue du BrahMos-II a été réduite à 290 km, la Russie étant signataire du traité MTCR (Régime de contrôle de la technologie des missiles), qui lui interdit d'aider d'autres pays à concevoir des missiles disposant de portées supérieures à 300 km[5]. Sa vitesse maximale sera le double de celle de l'actuel BrahMos-I, et il a été décrit comme étant le missile de croisière le plus rapide du Monde[7],[8]. La Russie est actuellement, en 2016, en train de développer un carburant spécial top-secret, qui permettra au missile de dépasser les Mach 5[9].

La conception de nombreuses versions du missile fut achevée en , les tests démarrant en [10]. La société BrahMos limited aurait déjà accompli de nombreux tests en laboratoires, avec des vitesses atteintes de l'ordre de Mach 6,5[1],[6]. Le BrahMos-II devrait normalement également équiper les destroyers russes multirôles de quatrième génération (projet 21956)[11].

BrahMos Aerospace a appelé le missile « BrahMos-II (K) », en l'honneur de l'ancien président indien APJ Abdul Kalam[12].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) « Hypersonic BrahMos version missile to be ready by 2017 », The Indian Express ltd., (consulté le 20 janvier 2016).
  2. (en) « Hypersonic version of Brahmos missile on the way with Mach 7 », The Economic Times, (consulté le 20 janvier 2016).
  3. (en) « Brahmos to launch submarine version of the missile, hike up speed to Mach 7 for hypersonic version », Defence Now (consulté le 20 janvier 2016).
  4. (en) « India, Russia work on hypersonic stealth cruise missile », philSTAR.com, (consulté le 20 janvier 2016).
  5. a et b (en) « India, Russia to develop new hypersonic cruise missile », BrahMos Aerospace (Official Website of Brahmos), (consulté le 20 janvier 2016).
  6. a et b (en) « Russia, India to test-fly hypersonic missiles by 2017 : BrahMos chief », The Hindu, (consulté le 20 janvier 2016).
  7. (en) « BrahMos 2 hypersonic missile to be ready in five years », The Economic Times, (consulté le 20 janvier 2016).
  8. (en) « Russian-Indian JV to develop Brahmos-2 hypersonic missile », RIA NOVOSTI, (consulté le 20 janvier 2016).
  9. Top Secret Fuel Formula to Accelerate Russia's Hypersonic Missiles - Sputniknews.com, 20 February 2015
  10. (en) « BrahMos to develop first hypersonic cruise missile in 5 years », sur English.pravda.ru, English Pravda, (consulté le 20 janvier 2016).
  11. (en) Sandeep Unnithan, « Govt okays construction of 4 more stealth destroyers »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Indiatoday.intoday.in, India Today, (consulté le 20 janvier 2016).
  12. (en) Rahul Singh, « India's tribute to Missile Man: New BrahMos gets Kalam name », Hindustan Times, (consulté le 20 janvier 2016).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier