Forces armées des Philippines

(Redirigé depuis Forces armées philippines)

Forces armées des Philippines
Sandatahang Lakas ng Pilipinas, Armed Forces of the Philippines
Image illustrative de l’article Forces armées des Philippines
Fondation
Branches
Quartier-général Camp Aguinaldo, Quezon City
Commandement
Président Rodrigo Duterte
Secrétaire national à la Défense Delfin Lorenzana
Chef d'État-Major des armées General Jose Faustino
Main-d'œuvre
Âges militaires 18-56 ans
Troupes régulières 200 000
Réservistes 170 000
Budgets
Budget 4,3 milliards de dollars US (2021)

Les Forces armées des Philippines (en anglais : Armed Forces of the Philippines - AFP, en tagalog : Sandatahang Lakas ng Pilipinas, en espagnol : Fuerzas Armadas de Filipinas) comprennent une armée de terre, une marine et une force aérienne. Il s'agit d'une armée entièrement professionnelle qui a un total de 200 000 personnels actifs et plus de 170 000 réservistes en 2013. Moins bien équipée par rapport aux autres armées régionales asiatiques à l'orée des années 2020, elle connait cependant un programme de modernisation de toutes ses composantes depuis 2012.

Leur quartiers-généraux sont situés à Camp Aguinaldo basé à Quezon City et leur académie militaire à Baguio. Elles sont rattachés au Department of National Defense (ou « DND » pour Département de la Défense Nationale).

Durant la guerre froide, elles ont notamment participé à la guerre de Corée et à la guerre du Viêt Nam. Les Philippines sont par ailleurs la proie d'une insurrection islamiste et communiste depuis 1969. Elles font face aux tensions territoriales en mer de Chine méridionale et sont engagées depuis 2001 au côté des États-Unis dans la guerre contre le terrorisme bien que les relations diplomatiques entre les deux pays sont parfois houleuses[1]. Les forces armées des deux pays partagent cependant de nombreux points communs et sont liées par un traité de défense mutuel depuis 1951[2].

Leur commandant en chef en est le président de la République des Philippines, Rodrigo Duterte. Les chefs d'Etat-Major des armées (ou Chairman of the Joint Chiefs) sont nommés par ce dernier et occupent le poste jusqu'à l'âge obligatoire de retraite fixé à 56 ans.

Elles disposent d'un budget de 205,8 milliards de PHP soit environ 4,3 milliards de dollars en 2021[3].

Organisation des forcesModifier

Armée de terreModifier

 
Un M113A2 doté d'une tourelle de 25 mm

La création de l'armée de terre philippine trouve ses racines en 1892 lorsqu'Andrés Bonifacio fonde le Katipunan, une société secrète aspirant à l'indépendance face aux Espagnols. L'armée révolutionnaire philippine s'engage alors en 1896 dans un conflit contre l'Espagne qui dura jusqu'au 12 juin 1898 et qui aboutit à l'indépendance du pays. L'armée de la toute jeune république fait ensuite face à l'invasion des États-Unis de 1899 qui se termine par la dissolution de la république en 1901 et l'occupation américaine jusqu'en 1945. C'est en 1935, lors de l'instauration du Commonwealth des Philippines, que renait l'armée philippine. Elle fait face à l'invasion japonaise de 1941 sous le commandement du général Mac Arthur. Son premier déploiement sous l'autorité de la République des Philippines a lieu en 1950, au sein du contingent des Nations Unies, durant la guerre de Corée[4].

L'Armée de terre philippine compte en 2019 environ 101 000 hommes et est notamment engagée dans la lutte contre les insurrections islamiques et communistes dans le sud de l'archipel.

En 2018, quarante-quatre des quatre-vingt-dix-huit bataillons de l’armée philippine sont basés à Mindanao afin de neutraliser les insurgés[5].

Force aérienneModifier

 
Un FA-50PH

Fondée en 1935 sous le nom de Philippine Army Air Corps (PAAC), l'armée de l'air philippine connait un développement rapide sous la tutelle des États-Unis mais se révéla insuffisamment préparée à l'invasion japonaise de 1941. Elle change de nom en 1947 et devient la Philippine Air Force (PAF)[6]. Bien équipée (principalement d'appareils américains de seconde main) jusqu'au début des années 90, elle connait alors un rapide déclin jusqu’à ne plus disposer, entre 2005 et 2015, d'appareils de défense aérienne (date à laquelle les Northrop F-5 Freedom Fighter ont été retirés du service). Cependant, 2016 marque le renouveau de l'armée de l'air philippine avec les premières livraisons d'un total de douze FA-50PH neufs[7].

MarineModifier

 
Un AW109 approchant un LPD de classe Tarlac

La marine philippine est fondée en 1898 durant la guerre indépendance contre l'Espagne et ne compte alors quelques bâtiments à vapeur saisit aux espagnols. Elle connait surtout un développement important après la seconde guerre mondiale en s'équipant de navires américains de seconde main mais perd progressivement en moyens et en capacités au fil des années, les navires retirés du service n'étant pas systématiquement remplacés.

Jusqu'en 2015 la marine philippine était relativement faible par rapport à ses voisines avec aucun bâtiment équipé de missiles anti-navires, anti-aérien ou de système anti-sous-marin. C'est à partir de 2015 que sa modernisation s’accélère avec les commandes de navires et d'hélicoptères neufs. Sa première frégate lance-missiles, de la classe Jose Rizal construite en Corée du Sud, entre en service en 2020.

Elle comprend par ailleurs un corps de Marines.

Industrie de défenseModifier

Le Governement ArsenalModifier

Les Philippines disposent d'une capacité de production de munitions et d'armes de petit calibres : le Governement Arsenal a été créé en 1957 et est rattaché au département de la Défense nationale (DND).

Industrie navaleModifier

La base navale de Cavite abrite le Cavite Naval Shipyard qui dispose d'une capacité de production de navires de faibles tonnages. Il sera modernisé dans le cadre du contrat passé avec Israël pour la construction de 4 patrouilleurs de type Shaldag[8].

Des industriels navals philippins privés se sont aussi vu attribués des contrats à l'image Propmech Corp. Les patrouilleurs des classes Kagitingan, Jose Andrada et MPCA (Multipurpose Assault Craft) ont ainsi été en partie construits aux Philippines.

Le navire de la Marine le plus important construit aux Philippines, avec un déplacement de 579 tonnes, reste le BRP Tagbanua (LC-296) par Philippine Iron Construction and Marine Works à Jasaan. Il entra en service en 2011. Le BRP Manobo (LC-297) construit par un autre chantier naval philippin entre en service la même année en remplacement d'un Landing Craft Mk.6.

S'il remporte l'appel d'offre, le chantier d'Austral Philippines à Balamban, Cebu pourrait construire trois des six patrouilleurs hauturiers prévus dans le contrat.

Industrie aéronautiqueModifier

Dans le domaine de l'aviation, Aerotech Industries Philippines participe à la maintenance des appareils de la force aérienne, développa une version d'attaque au sol du SIAI Marchetti S.211 et participa à l'assemblage de 18 SF.260 achetés en 2011[9]. De plus, la Philippine Aerospace and Development Corporation a été rattachée au département de la Défense nationale en 2019 dans le cadre du programme d'autonomie en matière de défense (Self-Reliant Defense Posture - SRDP).

Propriétés immobilièresModifier

Les propriétés immobilières du département de la Défense nationale (DND) sont gérées par une agence gouvernementale : la Bases Conversion and Development Authority ou BCDA. Créée en 1992 sous la présidence de Corazon C. Aquino, elle est chargée de convertir d'anciennes bases ou terrains pour le secteur privé; à l'image de Bonifacio Global City ou New Clark City. Entre 1993 et 2020, la BCDA a reversé 49 milliards de PHP (entre 900 millions et 1 milliard de $) au DND[10].

L'AFP Modernization PlanModifier

 
Des membres du Light Reaction Regiment (en), une unité spéciale formée en 2004.

Le programme de modernisation des forces armées des Philippines a été créé sous la présidence de Fidel V. Ramos le 23 février 1995 (décret No. 7898). La crise financière asiatique de 1997 stoppa cependant le projet qui fut relancé en décembre 2012 par le président Benigno Aquino III.

Il se divise en trois périodes, appelées Horizons, de 2013 à 2028.

Horizon 1Modifier

Les principales acquisitions de l'horizon 1 (2013 à 2017), sous la présidence de Benigno Aquino III, sont :

Pour la marine :

Pour l'armée de l'air :


Pour l'armée de terre :

  • Modernisation des M113
  • RPG-7
  • 2 batteries de canon de 155 mm à Elbit Sytems
  • Plus de 200 camions 6x6 KIA KM-250
  • Plus de 800 fusils de précision SIG Sauer SIG716 (7,62 mm)

Horizon 2Modifier

Les acquisitions les plus importantes de l'horizon 2 (2017 à 2022), sous la présidence de Rodrigo Roa Duterte[11], sont :

Pour la marine :

  • 2 corvettes d'un déplacement d'environ 2500 tonnes (Reporté à l'horizon 3 à cause du COVID-19)
  • 2 LPD supplémentaires (pas encore attribué)
  • Modernisation des navires de classe Jacinto et classe Gregorio del Pilar
  • Transfert d'une corvette de classe Pohang (BRP Conrado Yap PS-39)
  • 6 patrouilleurs hauturiers (pas encore attribué)
  • 9 patrouilleurs rapides de classe Shaldag
  • Batteries de missiles sol-air (pas encore attribué)


Pour l'armée de l'air :

Pour l'armée de terre :

Horizon 3Modifier

La liste d'acquisitions l'horizon 3 courant de 2023 à 2028 ne sera confirmée qu'à l'approche de 2022 et sera soumise à l'approbation du président nouvellement élu.

Notes et référencesModifier

  1. « Les Philippines suspendent leur sortie d'un traité militaire avec les États-Unis », sur Le Courrier du Vietnam (consulté le ).
  2. (en-US) « Mutual Defense Treaty between the Republic of the Philippines and the United States of America, August 30, 1951 | GOVPH », sur Official Gazette of the Republic of the Philippines (consulté le )
  3. (en) Jamaine Punzalan, ABS-CBN News, « Duterte signs P4.5-trillion 2021 national budget », sur ABS-CBN News, (consulté le )
  4. (en-GB) « History », sur Philippine Army Website (consulté le )
  5. Clara Jalabert, « Conclusion du conflit musulman aux Philippines : vers une paix durable ? », sur https://les-yeux-du-monde.fr/, (consulté le ).
  6. « Filipinas Heritage Library | The Philippine Air Force », sur www.filipinaslibrary.org.ph (consulté le )
  7. « KAI, Philippines to enter final negotiations for 12 FA-50s », sur Flight Global (consulté le ).
  8. « The Philippines to acquire eight Shaldag fast patrol boats », sur The Jerusalem Post | JPost.com (consulté le )
  9. (en) Frances Mangosing, Matikas Santos, « PAF gets 18 brand new basic trainer aircraft », sur INQUIRER.net, (consulté le )
  10. (en) Share et Twitter, « BCDA 5-year contribution to AFP hits PHP17.8-B », sur www.pna.gov.ph (consulté le )
  11. (en) Frances Mangosing, « Duterte OKs AFP modernization shopping list for Horizon 2 », sur INQUIRER.net, (consulté le )
  12. (en-US) Mike Yeo, « Japan secures first-ever major defense export with Philippine radar order », sur Defense News, (consulté le )
  13. https://blablachars.blogspot.com/2020/11/char-leger-et-blindes-roues-pour-les.html?showComment=1604387531418#c780287939644488684
  14. https://blablachars.blogspot.com/2020/10/elbit-systems-fournira-egalement-des.html

Articles connexesModifier

Liens externesModifier