Ouvrir le menu principal

Boulevard Ney

boulevard de Paris, France

18e arrt
Boulevard Ney
Image illustrative de l’article Boulevard Ney
Situation
Arrondissement 18e
Quartier Chapelle
Clignancourt
Goutte-d'Or
Grandes-Carrières
Début 215, rue d'Aubervilliers
Fin 27, avenue de Saint-Ouen
Morphologie
Longueur 3 000 m
Largeur 36 m
Géocodification
Ville de Paris 6683
DGI 6743

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Boulevard Ney
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

Le boulevard Ney est un boulevard du 18e arrondissement de Paris. C'est un élément de la ceinture de boulevards extérieurs dits « boulevards des Maréchaux ».

Situation et accèsModifier

Le boulevard débute à la rue d'Aubervilliers, passe par la porte de la Chapelle, la porte des Poissonniers, la porte de Clignancourt et la porte de Montmartre et finit à l'avenue de Saint-Ouen et à la porte de Saint-Ouen, où il est suivi du boulevard Bessières. Il a une longueur de 3 000 mètres pour une largeur de 25 à 40 mètres.

Après avoir été accessible par la ligne de bus de Petite Ceinture, le boulevard Ney est désormais accessible par la ligne 3 du tramway   .

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Origine du nomModifier

 
Michel Ney.

Le boulevard tient son nom du maréchal d'Empire Michel Ney (1769-1815), duc d'Elchingen, prince de la Moskova, maréchal de France.

HistoriqueModifier

Le boulevard Ney fait partie de la ceinture de boulevards créée à partir de 1861 le long de l'enceinte de Thiers, à la place de la rue Militaire. Il prend son nom actuel en 1864.

L'enclave ferroviaire, en friche, située entre entre l'entrepôt Ney, la rue d'Aubervilliers, la rue de l'Évangile et la rue de la Chapelle appelé communément « Zac Chapelle-Charbon » doit devenir à partir de 2020, un grand parc urbain, le parc Chapelle-Charbon[1],[2],[3].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

Mention littéraireModifier

Jean Rolin dans La Clôture, édité chez P.O.L en 2002, décrit la vie sur le boulevard Ney et à ses abords au début des années 2000.

SociologieModifier

Le boulevard Ney est aussi l'un des lieux de la prostitution parisienne (hétérosexuelle et transgenre)[4].

Notes et référencesModifier

Article connexeModifier