Boucherie

commerce de détail de la viande

Une boucherie est un établissement commercial où l'on fait maturer et où l'on découpe et vend au détail de la viande d'animaux de boucherie. Son gérant est un artisan, le boucher.

Les boucheries, lorsqu'elles ne sont pas constituées par un rayon dans une grande surface alimentaire, sont une forme de commerce de proximité.

Le boucher et son valet, du recueil Das Ständebuch (« le Livre des métiers ») par le graveur suisse Jost Amman (1568)

ÉtymologieModifier

Le mot dériverait, selon le dictionnaire de l'Académie française, de « bochier » (XIIe siècle), associé à bouc, « soit parce que le boucher était chargé d'abattre des boucs, soit parce qu'il en vendait la chair »[1]. Selon le CNRTL le mot proviendrait du « lat. médiév. bocharîa[2] »

HistoireModifier

 
Affiche du XIXe siècle, un des bouchers tient la masse pour étourdir avant la saignée

Dans le MondeModifier

En FranceModifier

 
Enseigne traditionnelle de boucherie. Tête de bœuf sur tôle rouge sang

La devanture des boucheries était peinte en rouge sang. Jusqu'au début du XXe siècle, le boucher s'occupait aussi de l'abattage du bétail.

Aujourd'hui, les activités des tripiers, charcutiers, volaillers et même des traiteurs lui sont souvent attachées pour raisons économiques.

Certaines boucheries sont spécialisées dans le commerce de la viande chevaline (boucheries chevalines), et arborent une enseigne spécifique avec une tête de cheval.

AilleursModifier

 
Boucherie à Kigali (Rwanda)

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • G. Chaudieu, Manuel pratique de boucherie, 1966
  • A. de Tourdonnet, Réforme de la boucherie, 1851
  • J. Bataillard, Histoire de la boucherie, 1869
  • René Chavet, Histoire de la boucherie lyonnaise, 1952
  • Henri Drieux, Raymond Ferrando et Raymond Jacquot, Caractéristiques alimentaires de la viande de boucherie, 1962
  • H. Lafenêtre et P. Dedieu, Technique systématique de l’inspection des viandes de boucherie, 1936
  • Eugène Gayot, Le bétail gras et les concours d’animaux de boucherie