Mumtaz Mahal (cheval)

Cheval de course

Mumtaz Mahal
Image illustrative de l’article Mumtaz Mahal (cheval)

Père The Tetrarch
Mère Lady Josephine
Père de mère Sundridge
Sexe Femelle
Robe Gris
Naissance 1921
Pays de naissance Drapeau de la France France
Mort 1954
Pays d'entraînement Drapeau de la France France
Éleveur Aga Khan III
Propriétaire Aga Khan III
Entraîneur Richard C. Dawson
Jockey George Hulme
George Archibald
Nombre de courses 10
Nombre de victoires 7 (2 places)
Gains en courses £ 13 933
Principales victoires Queen Mary Stakes
Molecomb Stakes
Champagne Stakes
King George Stakes
Nunthorpe Stakes

Mumtaz Mahal (1921-1945) est un cheval de course pur-sang anglais. Issue de l'élevage de l'Aga Khan III, elle fut une championne sur les pistes avant de devenir l'une des poulinières les plus influentes de l'élevage mondial.

Carrière de coursesModifier

L'Aga Khan III déboursa 9 100 guinées pour cette yearling grise, fille du grand The Tetrarch, qui allait ouvrir pour son élevage un chapitre long de plus d'un siècle, et loin d'être achevé. Mais Mumtaz Mahal fut d'abord une véritable championne, un bolide bien vite surnommé The Flying Filly ("la pouliche volante") pour sa vitesse innée, qu'elle allait ensuite transmettre de générations en générations, tout comme sa robe grise. Installée à Whatcombe Stables, l'écurie de l'entraîneur classique Richard Dawson à Wantage dans l'Oxfordshire, Mumtaz Tahal fit parler d'elle avant même ses débuts, après un galop du matin où elle avait ébloui toute l'écurie en laissant une pouliche confirmée à cent mètres tout en lui rendant 28 livres[1]. Ses débuts étaient donc très attendue et elle ne déçut pas à 2 ans, empilant cinq victoires d'affilée, toutes plus impressionnantes les unes que les autres, dont les Queen Mary Stakes à Ascot par 10 longueurs. Elle perdit toutefois son invincibilité en fin de saison, victime d'un terrain trop collant pour son jeu de jambes, en concédant une demi-longueur à l'arrivée des Imperial Produce Stakes. Cette défaite n'empêcha pas Mumtaz Mahal d'être sacrée meilleure pouliche de l'année[2].

En 1924, Mumtaz Mahal fit sa rentrée directement dans les 1000 Guinées, dont elle était la favorite. Pour cette fusée, qui avait battu un record dès ses premiers pas en compétition (en galopant 1 000 mètres en 57"80, elle s'offrait le record des Spring Stakes), la distance restait une inconnue : le mile est-il conforme à ses aptitudes ? La réponse est non, mais dans les Guinées, la pouliche se défendit très bien et conserva la deuxième place derrière Plack qui, elle, ne manquait pas de tenue. Néanmoins Mumtaz Mahal retenta sa chance dans les Coronation Stakes, et cette fois marqua le pas, terminant cinquième. Sagement, Dick Dawson décida de retourner sur les courtes distances, où sa protégée n'avait pas de rival. Mumtaz Mahal n'en demandait pas tant et renoua avec la victoire dans les King George Stakes, avant de terminer sa carrière en apothéose en survolant les Nunthorpe Stakes, où elle s'imposa de six longueurs.

Résumé de carrièreModifier

Date Hippodrome Pays Course Distance Jockey Place Écart Vainqueur ou deuxième
1923, 2 ans
16 mai Newmarket   Royaume-Uni Spring Stakes 1 000 m G. Hulme 1er / 11 3 Straitlace
19 juin Ascot   Royaume-Uni Queen Mary Stakes 1 000 m G. Hulme 1er / 15 10 Morals of Marcus
21 juillet Sandown   Royaume-Uni National Breeders' Produce Stakes 1 000 m G. Hulme 1er / 6 4 Glitter Gold
3 août Goodwood   Royaume-Uni Molecomb Stakes 1 000 m G. Hulme 1er / 2 10 Karoo
11 septembre Doncaster   Royaume-Uni Champagne Stakes 1 200 m G. Hulme 1er / 5 3 Obliterate
12 octobre Kempton   Royaume-Uni Imperial Produce Stakes 1 200 m G. Hulme 2e / 8 1/2 Arcade
1924, 3 ans
5 mai Newmarket   Royaume-Uni 1000 Guineas 1 600 m G. Hulme 2e / 16 1 ½ Plack
18 juin Ascot   Royaume-Uni Coronation Stakes G. Hulme 5e / 7 Straitlace
30 juillet Goodwood   Royaume-Uni King George Stakes 1 000 m G. Archibald 1er / 4 1 Equator
26 août York   Royaume-Uni Nunthorpe Stakes 1 000 m G. Archibald 1er / 5 6 Drake

Au harasModifier

Fameuse sur les pistes, Mumtaz Mahal allait devenir immortelle au haras. L'Aga Khan l'installa d'abord en Irlande, dans son haras de Sheshoon Stud, dans le Comté de Kildare, où elle eut ses quatre premiers produits. Ensuite il l'envoya en France dans son haras de Marly-la-ville, dans le Val d'Oise, où elle demeura jusqu'à sa mort, survenue en 1945 et alors que toutes les poulinières du haras, sauf elle, avaient été enlevées par l'occupant et envoyées en Allemagne[2].

Mumtaz Mahal eut neuf produits, six mâles et trois femelles. Les mâles étaient meilleurs pour la course, mais ses filles brillèrent plus encore au haras. L'influence de Mumtaz Mahal est mondiale, tant en Europe qu'en Océanie, en passant par les États-Unis, le Japon et l'Amérique du Sud, autant de continents où son sang coule toujours.

Descendance sélectiveModifier

Le nom du père est indiqué entre parenthèses[3].

  • 1934 - Rustom Mahal (Rustom Pasha), mère de :
  • 1935 - Mirza II (Bleinhem) : Bedford Stakes, Coventry Stakes, July Stakes, Chesterfield Stakes, Levant Stakes, Greenham Stakes
  • 1937 - Nizami (Firdaussi) : étalon en Nouvelle-Zélande.

OriginesModifier

Mumtaz Mahal est issue du crack The Tetrarch, invaincu au cours d'une carrière qui se limita à une seule saison, et que l'on considère parfois comme le meilleur 2 ans de l'histoire des courses.

Lady Josephine, sa mère, appartient à la famille 9-c, qui remonte à une jument née en 1735, fille de Crab, un descendant du fondateur Byerley Turk. Lady Josephine a tracé via une autre de ses filles, Lady Juror, qui remporta les Jockey Club Stakes avant de produire Fair Trial (par Fairway), l'un des bons chevaux de sa génération (Queen Anne Stakes, Select Stakes, troisième des Eclipse Stakes) et surtout un étalon de premier plan, champion sire en 1950 et broodmare champion sire l'année suivante, The Black Abbot (par Abbot's Trace), vainqueur des Gimcrack Stakes et troisième des Champagne Stakes, Riot (par Colorado), qui donna la lauréate des Oaks Commotion et enfin Sansonnet, mère de Neolight (par Nearco), lauréate des Cheveley Park Stakes, des Coronation Stakes, et qui prit un accessit d'honneur dans les 1000 Guinées, et surtout le grand champion Tudor Minstrel.

PedigreeModifier

Origines de Mumtaz Mahal (GB), jument grise née en 1921
Père
The Tetrarch
1911
Roi Herode
1904
Le Samaritain Le Sancy
Clementina
Roxelane War Dance
Rose of York
Vahren
1897
Bona Vista Bend Or
Vista
Castania Hagioscope
Rose Garden
Mère
Lady Josephine
1912
Sundridge
1898
Amphion Rosebery
Suicide
Sierra Springfield]
Sanda
Americus Girl
1906 
Americus Emperor of Norfolk
Clara D
Palotta Gallinule
Maid of Kilcreene (famille 9-c)

RéférencesModifier

  1. « The Aga Khan Studs », sur The Aga Khan Studs (consulté le )
  2. a et b « Mumtaz Mahal », sur www.tbheritage.com (consulté le )
  3. « Thoroughbred Bloodlines - Crab Mare - Family 9-c », sur www.bloodlines.net (consulté le )