Ouvrir le menu principal
Bill Bruford
Description de cette image, également commentée ci-après
Bill Bruford en 2004
Informations générales
Nom de naissance William Scott Bruford
Naissance (70 ans)
Sevenoaks (Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni)
Genre musical rock progressif, jazz
Instruments batterie, percussions
Années actives depuis 1968
Site officiel billbruford.com

William Scott Bruford, dit Bill, est un batteur britannique né le à Sevenoaks, dans le Kent. Il est principalement connu comme membre des groupes rock progressif Yes, King Crimson et UK, mais il a également collaboré avec de nombreux autres artistes, dont Genesis et Gong qu'il a accompagnés en tournée sans jamais vraiment en faire officiellement partie. Bill a aussi mené ses propres groupes : Bruford de 1978 à 1980, puis Earthworks davantage axé vers le jazz, à partir de 1986 et jusqu'à sa retraite en 2009.

Sommaire

BiographieModifier

Originaire du Kent, Bill Bruford se découvre une passion pour la batterie en voyant des batteurs de jazz américains se produire à la télévision. En 1966-1967, il forme le grouoe The Breed, un groupe de rhythm and blues de la région de Sevenoaks, avec Stu Murray à la guitare, Mike Freeman au saxophone, Ray Bennett à la basse - qui jouera avec le groupe Flash de Peter Banks de 1971 à 1973 - et Doug Kennard à la guitare et au chant.

Après un passage éphémère avec Savoy Brown en 1968, Bruford participe à la formation du groupe Yes. Il apparaît sur les cinq premiers albums studios du groupe : Yes (1969), Time and a Word (1970), The Yes Album (1971), Fragile (1971), Close to the Edge (1972) ainsi que le live Yessongs en 1973. Ses relations difficiles avec Jon Anderson et Chris Squire le poussent à quitter Yes pour rejoindre King Crimson en 1973. Il y côtoie pendant quelques mois le percussionniste Jamie Muir, qui influence durablement son jeu. Les autres musiciens du groupe sont John Wetton à la basse et au chant, David Cross au violon et au Mellotron et bien sûr Robert Fripp à la guitare et au Mellotron. Bill joua sur les albums Larks' Tongues in Aspic en 1973, Starless and Bible Black en 1974, Red la même année et le live USA en 1975 avant que Fripp ne mette fin au groupe.

Après la séparation de King Crimson, en septembre 1974, il forme le groupe Alaska avec Eddie Jobson au violon et claviers et son comparse de King Crimson, John Wetton à la basse et au chant. Et avec l'ajout du guitariste Allan Holdsworth, le groupe change de nom et devient UK Toutefois, Bill et Allan ne sont présents que sur le premier album éponyme puisqu'ils quittent après la tournée de promotion un an plus tard. Puis, Bill participe à la tournée 1976 de Genesis, on peut l'entendre sur l'album live Seconds Out sorti en 1977. Ensuite, il forme son propre groupe, Bruford, qui publie quatre albums, Feels Good to me, en 1977, One of a Kind en 1979, The Bruford Tapes en 1979 et Gradually Going Tornado en 1980. Ensuite, lorsque Robert Fripp ressuscite King Crimson en 1981, Bruford le rejoint auprès de Tony Levin à la basse et au Stick et Adrian Belew à la guitare et au chant, il reste membre du groupe jusqu'à une nouvelle séparation en 1984.

En 1985, Bruford fonde Earthworks, un quartette de jazz. Il collabore avec d'autres artistes tout au long des années 1980, notamment Patrick Moraz avec lequel il sort deux albums, Music for Piano and Drums en 1983 et Flags en 1985. Par la suite, il forme le groupe Anderson Bruford Wakeman Howe qui publie un album éponyme en 1989, avant une fusion de ces derniers avec le groupe Yes pour l'album et la tournée Union en 1991. En 1994, il se joint à une nouvelle incarnation de King Crimson, le double trio, qu'il quitte en 1997 pour se consacrer à Earthworks. Il a aussi participe à l'album World Diary de Tony Levin en 1995.

Bruford prend sa retraite le 1er janvier 2009. Il publie son autobiographie la même année.

TechniqueModifier

Appuyé sur une technique de la caisse claire très précise, Bill pratique souvent des frisés et des roulés, mais est surtout un travailleur forcené des paradiddles, très peu usités dans le style rock. Peau de la caisse claire assez tendue, souvent frappée sur le bord avec force et netteté. Bill maîtrise parfaitement les mesures impaires ou asymétriques : cette pratique a été employée vers la fin de son séjour chez Yes (albums Fragile et Close to the Edge), continuera dans King Crimson, où il essaie de pas tomber dans la redondance, et joue en 4/4 quand le thème est en 5/8 (Fracture ). Elle perdurera dans les albums enregistrés sous son nom (Feels Good to Me, Gradually Going Tornado, One of a Kind), ainsi que dans les albums de la « trilogie » King Crimson des années 1980 (Discipline, Beat et Three of a Perfect Pair).

InstrumentsModifier

Bill Bruford a été un adepte pendant plusieurs années dans les années 1980 et 90 de la batterie électronique Simmons quelquefois capricieuse, tombant en panne notamment lors d'un concert d'Anderson Bruford Wakeman Howe au Madison Square Garden de New York en 1989. Instrument qu'il finira par délaisser au profit d'une batterie traditionnelle. Autrement, il joue sur une batterie TAMA (modèle Starclassic), des cymbales PAISTE (modèle signature), des baguettes PRO-MARK et des peaux EVANS.

DiscographieModifier

Albums studio :

Albums live :

    • 1975 : USA
    • 1992 : The Great Deceiver - Enregistré en 1973-74.
    • 1995 : B'Boom: Live in Argentina -
    • 1996 : THRaKaTTaK
    • 1997 : The Night Watch - Enregistré en 1973.
    • 1998 : Absent Lovers - Enregistré en 1984.
    • 2001 : VROOOM VROOOM
  • Avec UK :

BibliographieModifier

  • (en) Bill Bruford, The Autobiography : Yes, King Crimson, Earthworks, and More, London, Jawbone Press,
  • Bill Bruford (trad. Aymeric Leroy), L'Autobiographie : Yes, King Crimson, Earthworks et le reste, Le Mot et le Reste, , 424 p. (ISBN 978-2-36054-054-9)

Liens externesModifier