Red (album de King Crimson)

album de King Crimson

Red est le septième album studio de King Crimson, sorti le . C'est leur dernier album sorti dans les années 1970, peu avant que Robert Fripp ne mette temporairement un terme au groupe.

Red

Album de King Crimson
Sortie
Enregistré juillet – août 1974
Olympic Sounds studios (Londres)
Durée 39:45
Genre Rock progressif, heavy metal
Producteur King Crimson
Label Union européenne Atlantic
 Island
 Polydor
Classement 45e (Royaume-Uni)
66e (États-Unis)
Critique

Albums de King Crimson

Histoire modifier

En 1974, David Cross quitte le groupe, réduisant King Crimson au trio Fripp-Wetton-Bruford. Il participe néanmoins à l'enregistrement de l'album, de même que deux autres anciens membres du groupe, Mel Collins et Ian McDonald.

Bien que musicalement très proche de son prédécesseur Starless and Bible Black, la production de Red est très différente de celle des autres albums. Par exemple, bien que la guitare acoustique soit très présente sur les albums précédents, seuls quelques accords sont audibles sur Fallen Angel. De plus, Red se distingue par son utilisation prononcée d'overdubs de guitare. Sur le modèle de celui-ci, les futurs albums de King Crimson seront très marqués par l'usage d'overdubs et par l'absence de guitare acoustique.

Le , deux mois avant la sortie de l'album, Robert Fripp annonce la fin du groupe. Red ne connaîtra donc pas de tournée de promotion[5].

À propos de l'album modifier

L'album est enregistré en juillet- aux studios Olympic de Londres, hormis Providence, une improvisation en concert enregistrée au Palace Theatre de Providence le . La version complète de cette improvisation est audible dans le coffret The Great Deceiver, et sur la version 40e anniversaire de l'album.

La première pièce, qui donne son titre à l'album, est un instrumental dans le style heavy metal, remarquable par la diversité des mesures rythmiques utilisées, notamment en 5/8, 7/8 et 4/4.

On peut remarquer dans One More Red Nightmare un son particulier de Bill Bruford : l'utilisation d'une cymbale ZilCo cassée. Ce son, si étrange et prenant, sera réutilisé dans l'album Fish Out of Water de Chris Squire, notamment sur la chanson Lucky Seven, ainsi que dans la tournée qu'il effectua en 1974 avec Gong. C'est l'une des caractéristiques de Bill Bruford : changer son « set » en fonction de la musique à jouer, et pourtant conserver ce son de caisse claire si unique. Red est un album où ce son si fameux est quelque peu délaissé.

Les paroles et la mélodie de Starless sont écrites par John Wetton. Elle doit initialement être la chanson-titre de l'album Starless and Bible Black, mais Fripp et Bruford s'y opposent, la chanson ne leur plaisant pas assez. À la place est utilisée une improvisation instrumentale jouée le au Concertgebouw d'Amsterdam (le concert a été intégralement publié sous le nom de The Night Watch en 1997). Toutefois, Starless est revue plus tard : ses paroles sont modifiées, une longue section instrumentale basée sur un riff de basse de Wetton est ajoutée, et c'est cette version qui est jouée en concert entre mars et . (The Great Deceiver reprend certains de ces concerts). L'introduction, qui à l'origine fait intervenir le mellotron de David Cross, est reprise à la guitare avec de légères altérations de la mélodie de la part de Robert Fripp.

Critiques et récompenses modifier

Red, malgré les appréciations positives de la critique et du public, est le premier album de King Crimson à ne pas atteindre la 30e place des charts. En 2001, Q magazine classa Red comme le 45e « album le plus lourd de tous les temps »[6]. La chanson-titre est classée 87e meilleure chanson avec guitare par le magazine Rolling Stone[7].

Titres modifier

Face A
NoTitreAuteurDurée
1.RedFripp6:16
2.Fallen AngelFripp, Palmer-James, Wetton6:03
3.One More Red NightmareFripp, Wetton7:10
Face B
NoTitreAuteurDurée
4.ProvidenceBruford, Cross, Fripp, Wetton8:10
5.StarlessBruford, Cross, Fripp, Palmer-James, Wetton12:16

Rééditions modifier

En 1989 puis en 2009 sont sorties des versions remasterisées de l'album. La première était une simple remasterisation de Robert Fripp, la seconde contient un CD sur lequel figurent trois titres bonus, ainsi qu'un DVD-A, créé par Steven Wilson (Porcupine Tree), contenant des prises alternatives des chansons et des enregistrements inédits.

Titres de la version 40th Anniversary
NoTitreAuteurDurée
1.RedFripp6:16
2.Fallen AngelFripp, Palmer-James, Wetton6:03
3.One More Red NightmareFripp, Wetton7:10
4.ProvidenceBruford, Cross, Fripp, Wetton8:10
5.StarlessBruford, Cross, Fripp, Palmer-James, Wetton12:16
6.Red (pre-overdub trio version) (bonus)Fripp6:27
7.Fallen Angel (pre-overdub trio version) (bonus)Fripp, Palmer-James, Wetton6:26
8.Providence (unedited live version) (bonus)Bruford, Cross, Fripp, Wetton10:04

Musiciens modifier

Selon le livret inclut avec le CD :

King Crimson modifier

Musiciens additionnels modifier

Production modifier

  • Production : King Crimson
  • Ingénieur : George Chkiantz
  • Assistant ingénieur : Rod Thear
  • Équipement : Chris, Tex, Harvey & Peter Walmsley
  • Jaquette : John Kosh
  • Photographie : Gered Mankowitz

Références modifier

  1. (en) Red: Overview sur AllMusic. Consulté le 1er juillet 2011.
  2. (en) Mike Barnes, « Royal Flush », Mojo, London, Bauer Media Group, no 192,‎ , p. 106 (ISSN 1351-0193)
  3. (en) www.sputnikmusic.com: King Crimson - Red
  4. (en) Robert Christgau: King Crimson
  5. (en) King Crimson: Biography sur AllMusic. Consulté le 1er juillet 2011.
  6. (en) Rocklist Music: The 50 Heaviest Albums of All Time
  7. (en) Rolling Stone: The 100 Greatest Guitar Songs of All Time