Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la série télévisée. Pour l’épisode de Breaking Bad du même nom, voir Saison 2 de Breaking Bad.
Better Call Saul
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original de la série.
Titre original Better Call Saul
Genre Drame
Comédie noire
Création Vince Gilligan
Peter Gould
Acteurs principaux Bob Odenkirk
Jonathan Banks
Rhea Seehorn
Patrick Fabian
Michael McKean
Michael Mando
Musique Dave Porter
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine AMC
Nb. de saisons 4
Nb. d'épisodes 40 (liste)
Durée 1 × 60 min
39 × 45 min
Diff. originale en production
Site web http://www.amctv.com/shows/better-call-saul

Better Call Saul[n 1] est une série télévisée nord-américaine, créée par Vince Gilligan et Peter Gould[1], diffusée depuis le [2], simultanément sur AMC aux États-Unis[3] et au Canada[4],[5],[6],[7]. Il s'agit d'une série dérivée préquelle de l'univers de Breaking Bad[8], centrée sur la vie de Saul Goodman, l'avocat corrompu de Walter White.

Jimmy travaille dans un premier temps en tant que praticien solo faiblement rémunéré, dans l'arrière-boutique d'un salon de manucure qui lui fait office de bureau et de maison. Son amie et amoureuse, Kim Wexler (Rhea Seehorn),est une avocate du cabinet Hamlin, Hamlin & McGill (HHM), où Jimmy et elle travaillaient autrefois dans la salle du courrier. Parmi les partenaires de HHM figurent Howard Hamlin (Patrick Fabian) et le frère de Jimmy, Chuck McGill (Michael McKean). Mike mène des activités illégales liées à la drogue avec Nacho Varga (Michael Mando), en plus de devenir le bras droit du baron de la drogue Gus Fring (Giancarlo Esposito), qui dirige une chaîne de restauration rapide. Odenkirk, Banks et Esposito reprennent tous leurs rôles principaux dans Breaking Bad.

À l'instar de son prédécesseur, Better Call Saul a été salué par la critique, notamment pour son jeu d'acteur, ses personnages et sa cinématographie ; de nombreux critiques l'ont qualifié de digne successeur de Breaking Bad et de l'un des meilleurs préquelles de tous les temps. Certains l'ont également jugé supérieur à son prédécesseur. Il a reçu de nombreuses nominations, notamment un Peabody Award, 23 Primetime Emmy Awards, sept Writers Guild of America Awards, cinq Critics' Choice Television Awards, un Screen Actors Guild Awards et deux Golden Globe Awards. La première de la série détenait le record de la première série la mieux notée dans l’histoire du câble au moment de sa diffusion.

En France, en Belgique, en Suisse et au Luxembourg, la série est diffusée depuis le [9] sur Netflix[10],[11] et depuis le sur les versions internationales de Netflix[12].

SynopsisModifier

La série est centrée sur la vie de Jimmy McGill, avocat sans envergure, avant qu'il ne devienne l'homme de loi véreux Saul Goodman et qu'il ne rencontre les futurs trafiquants de méthamphétamine Walter White et Jesse Pinkman[13].

DistributionModifier

Acteurs principauxModifier

Acteurs récurrentsModifier

Acteurs invités de Breaking BadModifier

  Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[14] et Doublage Séries Database[15]

ProductionModifier

ConceptModifier

La série devait être moins sombre et plus comique que la série originale[8]. La tonalité s'est toutefois infléchie dès la première saison, à mesure que d'autres personnages ont été réintroduits dans la trame scénaristique (Mike Ehrmantraut, puis la famille Salamanca, puis Gustavo Fring à partir de la troisième saison), faisant progressivement resurgir des éléments du milieu criminel d'Albuquerque. Par ailleurs, même si son évolution n'est pas aussi radicale que celle de Walter White, James McGill s'avère être un personnage à la dimension tragique manifeste.

L'histoire se déroule quelques années avant les événements de Breaking Bad[16], aux alentours de 2002/2003 selon quelques indications discrètes. Quelques brèves séquences se déroulent toutefois après les évènements de Breaking Bad ; ces séquences apparaissent à chaque début de saison, et sont en noir et blanc.

DéveloppementModifier

 
Peter Gould, le cocréateur de la série, au PaleyFest LA 2016.

En , une série dérivée centrée sur le personnage de Saul Goodman est annoncée, développée par Vince Gilligan, créateur de Breaking Bad, et Peter Gould, scénariste et auteur de l'épisode qui introduit le personnage[17]. Elle est produite par Sony Pictures Television[17].

En , Vince Gilligan explique que la série n'a pas encore eu le feu vert, mais qu'avec Peter Gould : « Nous travaillons à plein régime pour y parvenir. » (« We are full speed ahead on trying to get going[18]. »)

En , les négociations traînant avec AMC, la chaîne Netflix se déclare intéressée et un contrat de syndication de la série sur le Web est signé[19],[20], ce qui accélère l'officialisation de la série[1].

Lors de l'élaboration de la série, les producteurs ont envisagé un format d'une demi-heure par épisode[17], mais ont finalement opté pour une heure[8].

En , AMC annonce le début de la diffusion de la série pour [21].

Le , la diffusion de la première saison composée de dix épisodes est repoussée à février 2015 et une deuxième saison de treize épisodes est commandée[22],[23]. Cette deuxième saison comptera finalement dix épisodes, comme les suivantes.

Le , la série est renouvelée pour une troisième saison[24].

Le , une semaine après la diffusion du season finale de la saison 3, AMC annonce le renouvellement de la série pour une quatrième saison[25].

Le , la série a été renouvelée pour une cinquième saison[26].

Attribution des rôlesModifier

En , après l'annonce du projet de série centrée sur son personnage de Saul Goodman, l'acteur Bob Odenkirk est annoncé pour reprendre le rôle[13].

En , l'acteur Jonathan Banks a été confirmé pour reprendre son rôle de Mike Ehrmantraut avec un statut principal dans la série[27].

En , Michael McKean[28] a obtenu un rôle principal dans la série.

En , Rhea Seehorn[29], Patrick Fabian[29] et Michael Mando[29],[30] ont obtenu un rôle principal.

En , le retour de Giancarlo Esposito, qui tenait le rôle de Gustavo Fring dans Breaking Bad, est officialisé pour la troisième saison[31],[32].

TournageModifier

Comme Breaking Bad, la série est filmée à Albuquerque, au Nouveau-Mexique[33].

Le tournage de la quatrième saison débute le à Albuquerque[34].

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

ÉpisodesModifier

Saison Nombre
d'épisodes
  Diffusion originale
Années Début de saison Fin de saison Audience moyenne
(en millions)
1 10 2015 8 février 2015 6 avril 2015 3,21[35]
2 2016 15 février 2016 18 avril 2016 2,16[36]
3 2017 10 avril 2017 19 juin 2017 1,64[37]
4 2018 6 août 2018 8 octobre 2018 1,49[38]

Première saison (2015)Modifier

Article détaillé : Saison 1 de Better Call Saul.
Résumé

Jimmy se trouve impliqué dans une affaire de détournement de fonds par la famille Kettleman, représentée par le cabinet de Chuck, Hamlin, Hamlin & McGill (HHM) ; il envisage de devenir l'avocat des Kettleman, ce qui entraîne la rétrogradation de Kim, associée de HHM chargée de l'affaire. Puis il découvre que les maisons de retraite Sandpiper ont mal géré les fonds de leurs résidents, ce qui peut entraîner un recours collectif de plusieurs millions de dollars ; il se propose de traiter l'affaire en collaboration avec HHM, mais Chuck bloque secrètement ce projet. Jimmy découvre l'implication de son frère et confie l'affaire Sandpiper à HHM en échange de quelques avantages financiers. Plus tard, il apprend que l'affaire Sandpiper est devenue trop grosse et HHM a confié une partie du travail à un deuxième cabinet, Davis & Main, qui souhaite embaucher Jimmy en raison de sa connaissance du dossier et de ses bonnes relations avec les clients.

Mike, un ancien officier de police de Philadelphie qui vient de s'installer à Albuquerque pour se rapprocher de sa belle-fille et de sa petite-fille, travaille comme caissier du parking du palais de justice, où il rencontre Jimmy. Mike travaille aussi au noir en tant que "muscle à louer" au sein de la pègre criminelle d'Albuquerque et aide ainsi Jimmy à piéger les Kettleman. Il est aussi engagé comme garde du corps par Daniel Wormald ("Pryce"), un technicien de l'industrie pharmaceutique qui vole des médicaments à son employeur pour les revendre au marché noir ; Mike attire ainsi l’attention de Nacho, homme de confiance de la famille criminelle Salamanca.

Deuxième saison (2016)Modifier

Article détaillé : Saison 2 de Better Call Saul.
Résumé

Jimmy occupe un poste chez Davis & Main et est chargé de l’affaire Sandpiper, mais les sollicitations traditionnelles par courrier produisant peu de réponses des clients potentiels, Jimmy démarche personnellement les résidents des maisons de retraite, ce qui, selon Chuck, va à l'encontre du droit. Jimmy tourne alors une publicité télévisée destinée aux personnes âgées et la diffuse sans l'approbation préalable des dirigeants de Davis & Main. Alors que la publicité attire de nombreux clients, Jimmy est réprimandé et Kim, qui était au courant du projet de Jimmy, est rétrogradée et affectée à des tâches subalternes. Pour retrouver son poste, Kim sollicite ses contacts personnels et professionnels dans l’espoir d’obtenir de nouveaux clients importants pour HHM, puis organise une réunion entre HHM et Mesa Verde, une grande banque régionale ; malgré l'accord conclu grâce à elle, Howard refuse tout crédit à Kim. Jimmy, qui a quitté Davis & Main, convainc Kim de quitter HHM et de créer sa propre entreprise dans des locaux qu'ils partageront afin de diminuer leurs frais généraux. Elle persuade presque Mesa Verde de travailler avec elle, mais Chuck obtient de la banque de rester avec HHM. Jimmy falsifie alors des documents sur la construction d'une succursale de Mesa Verde pour faire passer Chuck pour un incompétent. Lorsque HHM et Mesa Verde présentent le projet de construction aux autorités officielles, l'erreur relevée entraîne la suspension du projet. Mesa Verde revient vers Kim et la recrute comme avocat, tandis que Chuck est obsédé par la volonté de prouver que Jimmy a saboté le dossier. Quand celui-ci rend visite à son frère, Chuck feint d'être malade et pousse ainsi Jimmy à admettre qu'il a falsifié les documents : Chuck enregistre secrètement ses aveux.

Nacho approche Mike en secret et essaie de l'embaucher pour assassiner Tuco le neveu de son patron, Hector Salamanca : il craint que Tuco ne découvre ses relations secrètes avec Pryce, et le comportement instable de Tuco risque d'attirer l'attention sur les Salamanca et leur trafic de drogue. Mike refuse, sachant que si les Salamanca l'identifient comme le meurtrier, ils se vengeront sur sa famille. Mais il provoque délibérément une altercation publique avec Tuco, entraînant l'emprisonnement de ce dernier pour agression armée. Hector n'a aucune objection à ce que Tuco passe quelque temps en prison, mais il s'oppose à une longue peine. Il demande donc à Mike de dire à la police que l'arme trouvée sur les lieux n'était pas celle de Tuco, mais la sienne, ce qui réduit la durée d'incarcération de Tuco. Mike pense qu'Hector a des soupçons à son égard et craint pour la sécurité de sa petite-fille et de sa belle-fille. Il tente d'entraîner la police à enquêter sur les Salamanca en interceptant l'un de leurs camions de contrebande et en leur volant 250 000 dollars. Il laisse le chauffeur ligoté au bord de la route, espérant qu'il sera libéré par un automobiliste de passage ; Nacho lui apprend plus tard que le bon Samaritain qui a détaché le chauffeur a été assassiné par Hector et ses hommes venus nettoyer la scène. Mike se prépare alors à tuer Hector, mais son plan est perturbé.

Troisième saison (2017)Modifier

Article détaillé : Saison 3 de Better Call Saul.
Résumé

Chuck fait en sorte que Jimmy apprenne, par Ernesto et Kim, l'existence de l'enregistrement de sa confession. Jimmy fait irruption chez lui pour détruire la cassette, mais découvre qu'il a été piégé par Chuck : Howard et un enquêteur privé se cachent dans la maison pour être témoins des actions de Jimmy. Celui-ci doit comparaître dans le cadre de la plainte déposée par Chuck contre lui et qui pourrait entraîner sa radiation du barreau. À l'audience, Jimmy fait en sorte de tester publiquement la supposée hypersensibilité électromagnétique de Chuck et provoque chez lui un comportement qui peut faire douter de ses capacités mentales. La licence d'avocat de Jimmy est cependant suspendue pour un an. Pour couvrir sa part des dépenses liées au bureau partagé avec Kim, il produit des publicités pour les entreprises locales avec le pseudonyme de Saul Goodman (tiré de l'expression "It's all good, man”). Kim travaille énormément ; manquant de sommeil, elle a un accident de voiture où elle se casse le bras. La compagnie d'assurance de HHM apprend de Jimmy l'état de santé mentale précaire de Chuck et elle menace d'augmenter ses tarifs, tandis que Chuck consulte un médecin pour surmonter son hypersensibilité. Les relations entre Chuck et Howard se détériorent à mesure que ce dernier s'inquiète de plus en plus de l'obsession de Chuck au sujet de Jimmy et de l'impact de son comportement erratique sur HHM. Howard effectue le premier versement de plusieurs millions de dollars nécessaires au rachat de la part de Chuck dans l'entreprise, sur sa cassette personnelle pour ne mettre pas la société en faillite. Jimmy essaie de se faire pardonner de Chuck, mais celui-ci le repousse, lui disant qu'il n’a jamais été important pour lui. Après le départ de Jimmy, les symptômes d'hypersensibilité électromagnétique de Chuck réapparaissent et, dans une crise destructrice où il arrache le câblage électrique de sa maison, Chuck renverse intentionnellement une lanterne à huile allumée sur des papiers. La maison s'enflamme et il meurt dans l'incendie.

Gus avertit Mike de ne pas tuer Hector, car il veut exercer sa vengeance sur lui, mais pense que le moment n'est pas encore venu. Mike doit se contenter de perturber les transports de drogue d'Hector pour susciter une enquête de la police sur les Salamanca. Pour empêcher Hector d'utiliser l'entreprise de son père, un brave et honnête homme, pour son commerce de drogue, Nacho remplace son médicament pour le cœur par un placebo afin de provoquer discrètement une crise cardiaque fatale. Gus accepte de blanchir l'argent que Mike a volé à Hector en le payant pour des services de consultant en matière de sécurité chez Madrigal Electromotive, la société qui fournit à Gus les ingrédients nécessaires à la fabrication de méthamphétamine. Lors d'une rencontre avec Gus, Hector subit un accident vasculaire cérébral et s'effondre, la pilule qu'il ingurgite ne faisant aucun effet.

Quatrième saison (2018)Modifier

Article détaillé : Saison 4 de Better Call Saul.
Résumé

Jimmy déprime quelque temps après la mort de Chuck, mais quand Howard lui déclare qu'il pense qu'il pourrait en être responsable en raison du litige au sujet de l'assurance contre la faute professionnelle, il tait le fait qu'il a informé l'assureur de l'état de santé de son frère. Pendant qu'il purge son année de probation, Jimmy travaille dans un magasin de téléphonie mobile, mais, sans clientèle, il commence à vendre des téléphones à l'extérieur de la boutique. Kim et Jimmy se séparent ; elle devient partenaire chez Schweikart et Cokely, aidant à l'expansion rapide de Mesa Verde, tout en étant défenseur public bénévole, activité qu'elle trouve plus intéressante et épanouissante. Lorsque l'associé de Saul, Huell, frappe un officier de police, Kim collabore avec Jimmy pour convaincre le bureau du procureur de réduire sa peine à un court emprisonnement. Jimmy se rend à son audience de réintégration, mais n'y parle pas de Chuck, ce qui fait que le comité le trouve "non sincère" et décline sa demande. Kim l'aide à concevoir un plan pour son audience d'appel : Jimmy doit exprimer des remords pour la mort de Chuck. Lors de sa nouvelle audition, Jimmy semble laisser parler son coeur en évoquant son admiration pour son frère et il est réintégré dans ses fonctions. Cependant, à la consternation de Kim, Jimmy révèle qu'il jouait la comédie et travaillera sous le nom de Goodman, et non celui de Mc Gill..

Gus sait que Nacho est responsable de la crise cardiaque d'Hector et le fait chanter pour qu'il devienne sa taupe au sein de l'entreprise Salamanca. Gus paie pour la rééducation d'Hector, mais la fait cesser quand Hector, quoique conscient de ce qui se passe autour de lui, n'a que la capacité de bouger un doigt, avec lequel il peut communiquer par oui ou par non. Gus engage Werner Ziegler pour superviser la construction d'un grand laboratoire de meth secret sous une blanchisserie industrielle. Gus et Mike organisent l'hébergement de l'équipe de Werner à long terme et élaborent un plan leur permettant de travailler discrètement, mais le projet prend du retard. Werner s'échappe pour revoir son épouse ; Mike le capture et exécute à contrecœur l'ordre donné par Gus de le tuer. L'évasion de Werner et les recherches et consécutives attirent l'attention d'Edoardo (dit Lalo) Salamanca, parent d'Hector qui vient gérer l'organisation et se méfie de Gus.

Talking SaulModifier

Talking Saul est une émission en direct animé par Chris Hardwick, qui présente des invités discutant d'épisodes de Better Call Saul. L'émission utilise le même format que Talking Dead, Talking Bad et d'autres émissions similaires également animés par Hardwick. AMC a annoncé que Talking Saul serait diffusé après la première saison de Better Call Saul le 15 février 2016 et à nouveau après la finale de la deuxième saison le 18 avril 2016. Il est revenu après la première et la finale de la saison 3.

Saison 1 (2016)

Ces épisodes traitent de la deuxième saison de Better Call Saul.

Saison 2 (2017)

Ces épisodes traitent de la troisième saison de Better Call Saul.

DiffusionModifier

En décembre 2013, Netflix a annoncé que la totalité de la première saison serait disponible en streaming aux États-Unis après la diffusion de la finale de la première saison. En Amérique latine et en Europe, chaque épisode serait disponible quelques jours après sa diffusion aux États-Unis. Cependant, la première saison n’a pas été publiée sur Netflix aux États-Unis avant le 1er février 2016.

Netflix est le fournisseur exclusif de vidéo à la demande pour la série et rend le contenu disponible sur tous ses territoires, à l'exception de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande. En Australie, Better Call Saul a été créée pour la première fois sur le service de diffusion en continu Stan le 9 février 2015, en tant que programme phare de ce service. En Nouvelle-Zélande, l'émission est exclusive au service de vidéo sur demande par abonnement basé en Nouvelle-Zélande, Lightbox. Les épisodes pouvaient être visionnés dans les trois jours suivant leur diffusion aux États-Unis.

Au Royaume-Uni et en Irlande, la série a été acquise par Netflix le 16 décembre 2013 et le premier épisode a été diffusé le 9 février 2015, le deuxième épisode étant sorti le lendemain. Chaque épisode ultérieur a été publié chaque semaine par la suite. En Inde, la série est diffusée sur Colors Infinity dans les 24 heures suivant la diffusion aux États-Unis.

AccueilModifier

AudiencesModifier

Le premier épisode de la première saison a battu le record d'audiences d'une première pour une série du câble, réunissant 6,9 millions de téléspectateurs dont 4,4 millions âgés entre 18 et 49 ans[39] (le précédent record était détenu par Deadwood sur HBO avec 3,7 millions en ) et se fera battre quelques mois plus tard par le pilote de Fear the Walking Dead avec plus de 10 millions de téléspectateurs.

Réception critiqueModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Better Call Saul a été salué par la critique.

Saison 1Modifier

La première saison de Better Call Saul a été saluée par la critique, en particulier par son jeu d'acteur, son scénario et sa mise en scène. De nombreux critiques l'ont qualifiée de digne successeur de Breaking Bad. Sur Rotten Tomatoes, la première saison a une note de 98 %, basée sur 62 commentaires, avec une note moyenne de 8.17 / 10. Le consensus critique du site est le suivant : « Better Call Saul est une étude de personnage sombre et bizarre qui parvient à rester autonome sans être éclipsée par la série qui l'a engendré. » Sur le site d'agrégateur Metacritic, la première saison enregistre un score de 78 sur 100, sur 43 critiques, indiquant « des critiques généralement favorables ».

Saison 2Modifier

La deuxième saison, tout comme la précédente, a été saluée par la critique. Sur Rotten Tomatoes, la deuxième saison a un score de 97 %, basé sur 30 commentaires, avec une note moyenne de 8.69 / 10. Le consensus critique du site se lit comme suit : « Better Call Saul continue de resserrer son emprise sur les téléspectateurs avec une série d'épisodes qui injectent une énergie dramatique tout en mettant en valeur les charmes de son talent talentueux ». Sur Metacritic, la deuxième saison a un score de 85 %, sur la base de 18 critiques, indiquant une « acclamation universelle ».

Saison 3Modifier

La troisième saison, tout comme les deux précédentes, a été saluée par la critique, en particulier pour le développement du personnage de Jimmy McGill. Sur Rotten Tomatoes, la troisième saison a un taux d'approbation de 97 % basé sur 36 commentaires, avec une note moyenne de 8.78 / 10. Le consensus critique du site est le suivant : « Better Call Saul ne montre aucun signe de dérapage au cours de la saison 3, car l’introduction de visages plus familiers entraîne la transformation inévitable de son avance en une vitesse exceptionnelle ». Sur Metacritic, la saison a un score de 87 %, sur la base de 18 critiques, indiquant une « acclamation universelle ».

Saison 4Modifier

La quatrième saison a également reçu des critiques élogieuses. Sur Rotten Tomatoes, la saison est approuvée à 99 % avec un score moyen de 8.98 sur 10 basé sur 30 évaluations. Le consensus critique du site déclare : « Bien conçu et convaincant comme toujours, Better Call Saul équilibre habilement le spectacle qu'il était et celui qu'il deviendra inévitablement ». Sur Metacritic, la saison a un score de 87 %, basé sur 16 revues, indiquant « l'éloge universelle ».

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

  • Television Critics Association Awards 2015 : Meilleure interprétation dans une série dramatique pour Bob Odenkirk
  • Primetime Emmy Awards 2015 :
    • Meilleure série dramatique
    • Meilleur acteur pour Bob Odenkirk
    • Meilleur acteur dans un second rôle pour Jonathan Banks
    • Meilleur scénario pour Gordon Smith (pour l'épisode Histoires de flics)
  • Primetime Creative Arts Emmy Awards 2015 :
    • Meilleur montage à caméra unique pour une série dramatique pour Kelly Dixon (pour l'épisode Histoires de flics)
    • Meilleur montage à caméra unique pour une série dramatique pour Kelly Dixon et Chris McCaleb (pour l'épisode Marco)
    • Meilleur mixage du son pour une série comique ou dramatique pour Phillip W. Palmer, Larry Benjamin et Kevin Valentine (pour l'épisode Marco)

Médias domestiquesModifier

La première saison est sortie sur Blu-ray et DVD dans la région 1 le 10 novembre 2015. L'ensemble contient les 10 épisodes, ainsi que des commentaires audio pour chaque épisode, des épisodes non censurés, des scènes supprimées, des gag reel et plusieurs coulisses, featurettes. Un ensemble Blu-ray en édition limitée a également été publié avec un emballage 3D et un vinyle de carte postale représentant la chanson thème de Better Call Saul de Junior Brown. La deuxième saison est sortie sur Blu-ray et DVD dans la région 1 le 15 novembre 2016. L'ensemble contient les 10 épisodes, ainsi que des commentaires audio pour chaque épisode et plusieurs featurettes dans les coulisses. La troisième saison est sortie sur Blu-ray et DVD dans la région 1 le 16 janvier 2018. L'ensemble contient les 10 épisodes, ainsi que des commentaires audio pour chaque épisode et plusieurs featurettes dans les coulisses.

Bandes dessinéesModifier

AMC a publié deux bandes dessinées numériques pour Better Call Saul. Le premier, intitulé Better Call Saul : Développement du client, publié en février 2015, en avant-première de la série, détaille l'histoire de Saul et Mike, agissant comme un dérivé de l'épisode de Breaking Bad qui a présenté Saul. En février 2016, en prévision de la première saison de la deuxième saison, AMC a publié Better Call Saul : Saul Goodman et le Consortium de la justice dans Les griffes du judgernaut !

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le titre original peut se traduire littéralement par : « T'as intérêt à appeler Saul ! »

RéférencesModifier

  1. a et b « Better Call Saul : le spin-off de Breaking Bad, c'est officiel », sur L'Express.fr, (consulté le 19 septembre 2013).
  2. (en) « AMC announces two-night premiere television event to launch new drama series Better Call Saul », sur TheFutonCritic.com, .
  3. Émilie Geffray, « Better Call Saul : le spin-off de Breaking Bad démarre le 8 février 2015 », sur Tvmag.lefigaro.fr, (consulté le 31 mars 2015).
  4. Richard Therrien, « Toucher à Breaking Bad, une bonne idée ? », sur Lapresse.ca, (consulté le 31 mars 2015).
  5. « Le dérivé de Breaking Bad, « Better Call Saul », débutera en février 2015 sur AMC », sur Quebec.huffingtonpost.ca, (consulté le 31 mars 2015).
  6. « Le dérivé de Breaking Bad débutera en février 2015 sur AMC », sur Lapresse.ca, (consulté le 31 mars 2015).
  7. « Better Call Saul, l'antépisode de Breaking Bad, sortira en février 2015 », sur Ici.radio-canada.ca, (consulté le 31 mars 2015).
  8. a b et c (en) Nellie Andreeva, « Breaking Bad Saul Goodman spinoff a go at AMC, will serve as prequel to original », sur Deadline.com, (consulté le 19 septembre 2013).
  9. « Better Call Saul débarque en France », sur Tvmag.lefigaro.fr, (consulté le 28 janvier 2015).
  10. « Better Call Saul : Netflix révèle la date de lancement de la série », sur Allociné.fr, (consulté le 28 janvier 2015).
  11. « Les séries à ne pas manquer sur Netflix en 2015 », sur Skynet.be, .
  12. (en) Alex Garofalo, « Better Call Saul Season 1 Netflix Release Date Confirmed; Episodes To Drop Ahead of Season 2 Premiere », sur InternationalBusinessTimes.com, .
  13. a et b (en) Roth Cornet, « Breaking Bad spinoff series Better Call Saul confirmed », sur Ign.com, (consulté le 19 septembre 2013).
  14. a et b « Fiche du doublage de la série » sur RS Doublage, consulté le 11 février 2015, m-à-j le 17 février 2015.
  15. a b c d et e « Fiche du doublage de la série » sur Doublage Séries Database, consulté le 15 février 2015.
  16. « Better Call Saul se déroulera avant, pendant et après Breaking Bad », sur Actuciné.com (consulté le 11 juillet 2014).
  17. a b et c (en) Nellie Andreeva, « AMC eyes Breaking Bad spinoff toplined by Bob Odenkirk », sur Deadline.com, (consulté le 19 septembre 2013).
  18. (en) Tim Molloy, « Breaking Bad creator Vince Gilligan: Saul Goodman spinoff moving « Full speed ahead… » », sur Thewrap.com, (consulté le 19 septembre 2013).
  19. (en) Melissa Guthrie et Lacey Rose, « How AMC almost lost Breaking Bad spinoff Better Call Saul to Netflix », sur The Hollywood Reporter.com, (consulté le 19 septembre 2013).
  20. (en) Brandon Russell, « Netflix grabs exclusive rights to Better Call Saul in Europe and Latin America », sur Technobuffalo.com, (consulté le 1er avril 2015) : « Here in the U.S., the show will be aired on AMC in a familiar hour-long format, and is expected to begin airing between August and October of next year; the show itself was only just green-lit after negotiations between the creator and AMC. It was only later that Netflix stepped in to provide Web syndication. ».
  21. (en) « AMC announces premiere dates for final season of Mad Men, Better Call Saul, Turn and more » », sur Zap2It.com, (consulté le 14 janvier 2014).
  22. (en) « AMC renews, postpones Breaking Bad spin-off Better Call Saul », sur Hitfix.com, .
  23. (en) « AMC renews Better Call Saul for season 2 ahead of series premiere », sur TVGuide.com, .
  24. (en) « AMC and Sony Pictures Television Announce the Season Three Renewal of Emmy(R) Nominated Drama Better Call Saul », sur TheFutonCritic.com, .
  25. (en) Daniel Holloway, « AMC Renews Better Call Saul for Season 4 », sur Variety.com,
  26. (en) Joe Otterson, « Better Call Saul, Fear the Walking Dead, McMafia Renewed at AMC », sur Variety.com, .
  27. (en) Tim Kenneally, « Breaking Bad prequel Better Call Saul enlists Jonathan Banks », sur Thewrap.com, TheWrap.com, (consulté le 29 janvier 2014).
  28. (en) Nellie Andreeva, « Michael McKean to co-star in Breaking Bad prequel series Better Call Saul », sur Deadline.com, (consulté le 3 mai 2014).
  29. a b et c (en) Nellie Andreeva, « Patrick Fabian, Rhea Seehorn and Michael Mando cast in Breaking Bad prequel series Better Call Saul », sur Deadline.com, (consulté le 9 mai 2014).
  30. (en) « Better Call Saul takes place before Saul was named Saul », sur Complex.com, (consulté le 12 juillet 2014).
  31. (en) Adam Bryant, « Better Call Saul Q&A – Giancarlo Esposito (Gustavo Fring) », sur AMC.com, .
  32. « Better Call Saul : Une date pour la saison 3 et le retour annoncé de... », sur Allociné.fr, .
  33. (en) « Fiche de la série », sur Amc.com, .
  34. « Better Call Saul : le tournage de la saison 4 booste l'économie du Nouveau-Mexique », sur tvmag.lefigaro.fr, (consulté le 25 mai 2018).
  35. (en) « BCS S1 audience »
  36. (en) « BCS S2 audience »
  37. (en) « BCS S3 audience »
  38. (en) « BCS S4 audience »
  39. « Better Call Saul : audience record pour le Season Premiere ! », sur Allocine.fr, .

Voir aussiModifier