Ouvrir le menu principal

El Camino : Un film Breaking Bad

film américain
El Camino :
Un film Breaking Bad
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film en version original

Titre original El Camino: A Breaking Bad Movie
Réalisation Vince Gilligan
Scénario Vince Gilligan
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Durée 122 minutes
Sortie 2019

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

El Camino : Un film Breaking Bad (El Camino: A Breaking Bad Movie) est un film américain réalisé par Vince Gilligan, dérivé de la série télévisée Breaking Bad du même créateur, diffusée à partir de 2019 sur le service de streaming vidéo Netflix. Il sera par la suite disponible sur AMC[1],[2].

SynopsisModifier

Après avoir été libéré par Walter White du repaire du gang de Jack où il était séquestré (dans l'épisode concluant la série Breaking Bad), Jesse Pinkman doit se réconcilier avec son passé pour pouvoir prétendre à un avenir plus radieux, alors qu'il se trouve traqué par les forces de l'ordre[2].

Résumé détailléModifier

Le récit commence par un flashback : une conversation entre Jesse et Mike, dans un endroit reculé au bord d'une rivière. La scène se déroule au moment où Jesse a décidé d'arrêter définitivement la production de méthamphétamine. Il avait alors demandé à Mike ce que lui ferait à sa place, au même âge, ce dernier répondant qu'il partirait en Alaska, une idée que Jesse trouva attrayante. Jesse exprima le désir de « corriger les erreurs », mais Mike le mit en garde, estimant de par son expérience que c'est une chose impossible.

Après sa libération, Jesse, méconnaissable, se rend chez ses amis, Skinny Pete et Badger, qui l'aident en cachant la Chevrolet El Camino ayant appartenu à Todd, puis en lui offrant l'hospitalité pour la nuit. Au réveil, Jesse, encore sous le choc de sa captivité traumatisante, cherche compulsivement à s'enfuir et menace ses amis de son pistolet, avant de se calmer quand ceux-ci lui affirment qu'il est en sécurité. Parallèlement, Pete et Badger apprennent par la télévision le calvaire qu'a subi leur ami. Après s’être lavé et rasé, Jesse appelle Old Joe de la casse automobile pour qu'il le débarrasse de la El Camino, cette voiture étant activement recherchée par les forces de l'ordre. Mais Old Joe découvre qu'un traceur GPS est installé sur la voiture et ne veut donc plus prendre le risque, car les autorités sont susceptibles d'arriver d'un moment à l'autre, dans le cadre d'une traque de grande ampleur. Dans l'urgence, Skinny Pete élabore un plan astucieux : il confie les clés de sa Ford Thunderbird à Badger, lui demandant de la conduire jusqu'à la frontière mexicaine, tandis que Jesse prendra la Pontiac Fiero de Badger pour s'échapper dans la direction opposée. Pete conserve la El Camino pour fournir une couverture à la police en prétextant avoir acheté cette voiture de renom à Jesse sans savoir qu'elle était recherchée ; pour parfaire la supercherie, il la gare ostensiblement devant la maison. Pete et Badger remettent chacun à Jesse la liasse de billets qu'ils ont reçue de Walter White, et Pete lui donne également son indéboulonnable bonnet, pour l'aider à passer inaperçu ; quand Jesse lui demande pourquoi il fait tout ça, Pete répond qu'il est son héros. Jesse croise sur sa route une colonne de voitures de police se dirigeant tout droit vers la El Camino, mais personne ne le remarque au volant de la voiture et il passe incognito.

Plusieurs séquences en flashback reviennent sur une journée particulière lors de la captivité de Jesse, séquestré dans une fosse en béton, sous le commandement à la fois impitoyable et affable de Todd (il lui parle littéralement de la pluie et du beau temps, lui fait passer une cigarette allumée...). Ce dernier avait alors sollicité l'aide de Jesse pour un motif d'abord non précisé, en l'absence du reste du gang ; Jesse ne put qu'accepter, étant à ce stade psychologiquement brisé, et sous la menace d'une « visite » au petit Brock (après le meurtre de sa mère Andrea en représailles de sa tentative d'évasion). Il s'avéra que Todd avait assassiné sa femme de ménage après que celle-ci eut découvert sa cachette d'argent. Jesse l'avait alors, à contrecœur, aidé à faire disparaître le corps. Après l'enterrement, alors que Todd, relâchant sa vigilance, avait demandé à Jesse d'aller chercher un paquet de cigarettes dans la boîte à gants, celui-ci s'était emparé de son pistolet, mais s'était ensuite montré incapable de s'en servir, étant à ce stade totalement soumis à Todd qui le manipulait sans effort ; Jesse s'était résigné à lui rendre l'arme, en larmes. Suite à cette péripétie, Todd avait dit à Jesse qu'il devrait trouver un moyen plus ingénieux de cacher ses liasses de billets, tenant à les garder à son domicile.

De retour dans la narration principale, Jesse se rend à l'appartement de Todd, mis sous scellés par la police. À la recherche de l'argent, il passe toute la nuit à fouiller l'appartement sans rien trouver. Jesse apprend par la télévision que ses parents le supplient de se rendre. Frustré et ne sachant plus quoi faire, Jesse s'assied au sol dans la cuisine ; se cognant la tête de dépit contre le réfrigérateur, il entend quelque chose bouger : il trouve alors l'argent dissimulé dans la porte. Mais c'est alors que deux hommes portant un coupe-vent de la police arrivent de manière impromptue. Il tente d'abord de négocier sa fuite en les menaçant de son arme, mais est trop fragilisé psychologiquement pour leur tenir tête, et se résigne à l'arrestation. Comme ils n'ont pas de menottes et veillent à rester discrets, Jesse comprend alors qu'ils ne sont pas des policiers, mais des truands qui cherchent aussi l'argent de Todd. Terrifié à l'idée de retourner en captivité, il propose de leur montrer où se trouve le magot, puis parvient à négocier pour le partager en trois parts égales, cette fois suffisamment revigoré pour leur tenir tête malgré la menace d'une arme à bout portant : il déclare avec aplomb que sans cet argent il est mort de toute façon, et que s'ils décidaient de le tuer il leur faudrait également tuer le concierge inquisiteur et tous les autres témoins. Alors que Jesse et les deux individus quittent l'appartement, Jesse reconnaît la camionnette d'une compagnie de soudure, Kandy Welding, et réalise que l'un des deux hommes, Neil, s'est chargé de confectionner le système de fixation qui le maintenait captif lorsqu'il produisait de la méthamphétamine pour le gang (un bref flashback montre une scène de torture psychologique survenue à cette occasion, quand l'un des membres du gang a ordonné à Jesse de tenter de toutes ses forces de se libérer de ce système, afin d'en vérifier la solidité).

Jesse retrouve Ed, le représentant en aspirateurs spécialisé en relocalisation de criminels en fuite, qui devait s'occuper de relocaliser Jesse (épisode Confessions), mais celui-ci s'était alors désisté au dernier moment (en comprenant qu'il avait été floué par Walter White et Saul Goodman). Mais l'homme se montre extrêmement prudent et intransigeant : quand Jesse lui présente la somme 125 000 dollars (correspondant au montant de sa prime forfaitaire, comme spécifié par Saul Goodman dans l'épisode Crawl space), il estime que cette somme est due pour la précédente prestation, et exige l'ajout d'un montant identique pour s'occuper de la situation présente. En réunissant tout l'argent dérobé chez Todd, ainsi que les liasses de billets données par Pete et Badger, il arrive à un total de 248 200 dollars, si bien qu'il manque 1 800 dollars, et Ed refuse catégoriquement de procéder, allant jusqu'à appeler la police pour faire fuir Jesse et maintenir sa propre couverture (même s'il s'arrange ensuite pour diriger la police sur une fausse piste).

Jesse appelle ses parents, qui de nouveau l'exhortent à se rendre à la police. Jesse leur demande de venir le chercher à un endroit qu'eux seuls connaissent, où ils l'emmenaient pique-niquer durant son enfance ; il leur dit par la même occasion qu'ils ont fait de leur mieux, qu'ils ne sont pas responsables de ce qu'il est devenu. Il en profite alors pour entrer dans leur maison, et ouvre leur coffre-fort (le code est la date d'anniversaire de son petit frère), lequel à défaut d'argent contient les armes de son grand-père, deux pistolets de petit calibre.

Jesse se rend ensuite aux locaux de la société de soudure Kandy Welding, où les deux truands ont organisé une fête avec de la drogue et des prostituées pour profiter de leur nouveau pactole. Après le départ des prostituées il demande à Neil et son complice Casey de lui fournir 1 800 dollars supplémentaires. Alors que Casey proteste, Neil, voyant la frêle arme à la ceinture de Jesse (un calibre .22 soit une arme au potentiel létal limité), propose un duel à celui-ci (estimant être en position de force vu qu'il possède une arme de calibre .45), le vainqueur remportant la part de l'autre. Jesse accepte, mais tue Neil en utilisant le deuxième pistolet qu'il gardait caché dans la poche gauche de sa veste. Casey commence à tirer sur Jesse, mais Jesse riposte et le tue. Il force les hommes restants, sous la menace des armes, à lui laisser leurs permis de conduire (de façon à s'assurer de leur silence) et à s'enfuir, puis récupère la totalité de la part du butin de Neil et détruit les locaux par les flammes pour couvrir ses traces.

Une séquence en flashback montre Walter et Jesse déjeunant dans un restaurant après la production d'un lot de méthamphétamine dans leur camping-car (la séquence est donc située chronologiquement au début de leur coopération, plus précisément durant l'escapade relatée dans l'épisode 4 days out[3]). Walt suggère à Jesse de reprendre des études, puis lui dit : « Tu es vraiment chanceux, tu sais ? Tu n'as pas dû attendre toute ta vie pour faire quelque chose de valable. »

Jesse peut enfin payer Ed, qui le fait passer en contrebande en Alaska et le dirige vers la ville de Haines. Jesse tend à Ed une lettre à poster à Brock. Alors que Jesse part pour commencer sa nouvelle vie avec sa nouvelle identité en tant que « M. Driscoll », il a une vision de Jane à ses côtés, puis se remémore une escapade passée avec la jeune femme. Il lui avait alors dit être fasciné par une pensée qu'elle avait exprimée précédemment : « Aller là où l'univers nous mène » ; mais elle lui avait répondu que c'était métaphorique, et que c'est en fait une terrible philosophie : « Je suis toujours allée là où l'univers m'a menée. Il vaut mieux prendre ces décisions soi-même. »

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

DistributionModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Il s'agit du dernier rôle de Robert Forster, mort le jour même de la sortie du film des suites d'un cancer.

David Mattey, qui joue Clarence, l'imposant agent de sécurité fournissant Neil et Casey en cocaïne et en prostituées, est apparu brièvement dans l'épisode 9 (Pimento) de la première saison de Better Call Saul, vraisemblablement dans le même rôle (crédité « Man Mountain » en référence au surnom qui lui est donné dans une réplique) ; recruté par Daniel Wormald pour assurer sa protection lors de sa première transaction avec Nacho Varga, il est mis en fuite par Mike Ehrmantraut après que celui-ci a aisément maîtrisé le troisième garde du corps, joué par Steven Ogg et lui aussi d'un gabarit impressionnant.[4]

ProductionModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Laura Prudom, « Breaking Bad Movie Title and Netflix Release Date Revealed », sur IGN.com, .
  2. a et b (en) « Breaking Bad Movie Release Date Revealed », sur AMC.com, .
  3. (en-US) Alan Sepinwall et Alan Sepinwall, « Bryan Cranston on ‘El Camino: A Breaking Bad Movie’ », sur Rolling Stone, (consulté le 20 octobre 2019)
  4. « Steven Ogg (Trevor Philips GTA5) dans Better Call Saul - VOSTFR - Vidéo dailymotion », sur Dailymotion.com (consulté le 19 octobre 2019).

Liens externesModifier