Ouvrir le menu principal

Rivière Betsiamites

fleuve de La Haute Cote-Nord, au Québec, au Canada.
(Redirigé depuis Betsiamites (rivière))
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la rivière. Pour la réserve indienne, voir Pessamit.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Betsiamites.

Rivière Betsiamites
Illustration
Tracé du cours d'eau et de ses principaux affluents.
Caractéristiques
Longueur 444 km
Bassin 18 700 km2
Bassin collecteur Estuaire maritime
du Saint-Laurent
Débit moyen 340 m3/s
Régime Pluvio-nival
Cours
Source Lac Manouanis
· Localisation Mont-Valin
· Coordonnées 50° 53′ 14″ N, 70° 18′ 48″ O
Confluence Fleuve Saint-Laurent
· Localisation Pessamit
· Coordonnées 48° 55′ 37,1″ N, 68° 40′ 43,2″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche (à partir de l'embouchure) Rivière Nipi, décharge du lac Malfait, rivière Laliberté, rivière Boucher (Betsiamites), rivière Frégate, rivière Martineau, rivière Cabituquimats, décharge du lac du Gril, rivière au Brochet (rivière Betsiamites), ruisseau Verreault, décharge du lac Missiminahik, décharge du lac Betchie, ruisseau Violette, rivière Fraslin, décharge des lac la Pinte et de la Grande Île, décharge des lacs à Ti-Coune et Claudius, rivière Canton, rivière Écho, décharge du lac Auriécho, rivière Auriac.
· Rive droite (à partir de l'embouchure) Ruisseau de l'Île, décharge du lac Fontinato, décharge des lacs Mario et Valenti, décharge du lac Bilodeau, ruisseau à la Truite, décharge des lacs Zelano et Lechasseur, ruisseau Dubé, décharge du lac de la Jale, décharge du lac du Liard, décharge du lac Fondu, décharge du lac Lefrancois, rivière Lessard, rivière Volant, décharge du lac Hamlet, décharge du lac Croc, décharge du lac Quenouille, rivière Leman, décharge du lac Geoffrion, décharge du lac Hébert, rivière Desroches (rivière Betsiamites), rivière aux Sables (réservoir Pipmuacan) (via le lac Dubuc), décharge du lac Willow (via le Réservoir Pipmuacan), rivière Lionnet (via le Réservoir Pipmuacan), rivière Andrieux (via le Réservoir Pipmuacan), rivière La Tourette, rivière Tokencutout, décharge du Lac Fraye, décharge du Lac Thibeault, rivière Micheline, décharge du lac Otter, rivière Madeleine (rivière Betsiamites), décharge du lac Antonio.
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Saguenay-Lac-Saint-Jean et Côte-Nord
MRC Le Fjord-du-Saguenay, La Haute-Côte-Nord et Manicouagan

Sources : CTQ[1]

La rivière Betsiamites (aussi appelée Bersimis) est une rivière de la Côte-Nord, dans la Province de Québec, au Canada, qui se jette dans l'estuaire du Saint-Laurent à environ 300 km en aval de Québec. Le cours de la rivière traverse les régions administratives suivantes:

Note: La partie inférieure de la rivière Betsiamites constitue la séparation entre les MRC de La Haute-Côte-Nord et de Manicouagan.

La principale activité économique de la région est la foresterie; la seconde, l'hydroélectricité; la troisième, les activités récréotouristiques[2].

La partie inférieur du bassin versant de la rivière Betsiamites est desservie par la route 138 qui la traverse près de son embouchure. À partir de la route 138, la route forestière route 385 se dirige vers le Nord-Ouest remontant notamment la vallée de la rivière Laval jusqu'au village de Labrieville. De là, la route continue vers le Nord-Ouest en suivant la rive Ouest de la rivière Betsiamites et la vallée de la rivière Riverin[3],[4],[5].

La surface de rivière Betsiamites est habituellement gelée de la fin novembre au début avril, toutefois la circulation sécuritaire sur la glace se fait généralement de la mi-décembre à la fin mars.

Sommaire

GéographieModifier

 
Son bassin versant en jaune.

Les principaux bassin versants voisins de la rivière Betsiamites sont:

La Betsiamites prend sa source du lac Manouanis (longueur: 21,5 km; largueur: 4,8 km; altitude: 560 m) lequel est situé au Nord du lac Perdu presqu'à la limite des régions administratives [6]. Sa source principale est le réservoir Pipmuacan (longueur: 150 km; largueur: 19 km; altitude: 398 m).

À partir de l'embouchure du lac Manouanis, le cours de la rivière Betsiamites coule sur 367,9 km selon les segments suivants:

Cours supérieur de la rivière Betsiamites (segment de 163,4 km)

  • 24,0 km vers le Sud en recevant les deux décharges du lac Perdu (venant du Nord-est) et en traversant sur 8,5 kmle lac des Prairies (longueur: 10,4 km; altitude: 483 m);
  • 9,6 km vers le Sud en courbant vers l'Est en fin de segment et en traversant le lac Bouchon jusqu'à la rivière Auriac (venant du Nord);
  • 14,1 km vers l'Est jusqu'à la confluence de la rivière Écho (venant du Nord-Est);
  • 19,7 km vers le Sud en recueillant la décharge (venant de l'Ouest) du lac Antonio et la décharge du ruisseau Madeleine en formant un crochet vers l'Est en fin de segment jusqu'à la confluence de la rivière Canton (venant du Nord);
  • 13,6 km vers le Sud, puis vers le Sud-Est jusqu'à la limite des régions administratives;
  • 20,0 km vers le Sud-Est, puis le Sud, en parallèle à la limite régionale formant une boucle vers l'Ouest et un crochet vers l'Ouest en fin de segment jusqu'à la confluence de la rivière Micheline (venant du Nord-Ouest);
  • 25,1 km vers le Sud en courbant vers l'Est en recueillant la décharge des lacs Frayle et Éric, jusqu'à la confluence de la rivière Praslin (venant du Nord-Est);
  • 19,5 km vers le Sud en recueuillant le ruisseau Violette (venant du Nord-Est), puis vers le Sud-Ouest en formant une boucle vers le Sud jusqu'à la confluence de la rivière Tokencutout (venant du Nord);
  • 3,2 km vers le Sud-Ouest jusqu'à la limite des MRC de Le Fjord-du-Saguenay et de Manicouagan (municipalité régionale de comté);
  • 5,3 km vers le Sud, puis l'Ouest jusqu'à la confluence de la rivière de la Tourette;
  • 9,3 km vers le Sud-Ouest, puis le Sud, jusqu'à une baie de la rive Nord du réservoir Pipmuacan;

Cours intermédiaire de la rivière Betsiamites en traversant le réservoir Pipmuacan (segment de 70,7 km)

  • 32,8 km vers le Sud en formant un crochet vers le Sud-Est en fin de segment;
  • 9,9 km vers le Nord-est en traversant la limite des MRC jusqu'à la pointe Nord d'une presqu'île s'avançant vers le Nord;
  • 28,0 km vers le Sud en courbant vers l'Est en fin de segment, jusqu'à l'embouchure du réservoir;

Cours intermédiaire de la rivière Betsiamites (segment de 59,7 km)

  • 16,5 km vers le Nord-Est dans la Zec de Labrieville puis vers l'Est en formant une boucle vers le Sud, jusqu'à la confluence de la rivière au Brochet;
  • 6,7 km vers le Sud-Est jusqu'à la confluence de la rivière Cabituquimats (venant de l'Est);
  • 11,5 km vers le Sud-Est jusqu'à un coude de rivière, correspondant à la confluence de la rivière Leman (venant du Sud-Ouest);
  • 2,1 km vers l'Est jusqu'à la rive Ouest du réservoir Bersimis 2;
  • 22,9 km vers l'Est, puis vers le Sud-Est en traversant le réservoir Bersimis 2 (longueur: 24,0 km; altitude: 132 m) jusqu'à son embouchure. Note: Ce réservoir reçoit les eaux de la rivière Martineau (venant du Nord-Ouest) se déversant sur la rive Nord et de la rivière Frégate (venant du Nord) se déversant sur la rive Est;

Cours inférieur de la rivière Betsiamites (segment de 74,1 km)

  • 18,9 km vers l'Est en formant un grand S en début de segment, jusqu'à la rivière Boucher (rivière Betsiamites) (venant du Nord);
  • 5,9 km le Sud-Est, jusqu'à la rivière Lessard (venant de l'Ouest);
  • 12,5 km vers l'Est, courbant vers le Sud, jusqu'à la confluence de la rivière Laliberté (venant du Nord-Est);
  • 14,1 km vers le Sud, jusqu'à un coude de rivière;
  • 22,7 km vers le Sud-Est en coupant la route 138 en fin de segment jusqu'à son embouchure.[3]

L'embouchure de la rivière Betsiamites se déverse face au hameau Rivière-Bersimis, dans une baie en traversant un grès jusqu'à 6,4 km vers l'Est à marée basse. Cette embouchure est située à 36,2 km au Nord-Est de Forestville, à km au Nord-Est de l'embouchure de la rivière des Grandes Bergeronnes, à 47,8 km au Sud-Ouest du centre-ville de Baie-Comeau et à 115,8 km au Nord-Est du centre du village Tadoussac[3],[7].

ToponymieModifier

Le mot Betsiamites est d'origine montagnaise et signifie « endroit où les lamproies se réunissent »[8].

Hydro-Québec y a construit deux aménagements hydroélectriques, les centrales Bersimis-1 (1956), d'une puissance de 1 125 MW, et Bersimis-2 (1959) de 845 MW.

Le toponyme de « rivière Betsiamites a été officialisé le à la Banque des noms de lieux de la Commission de toponymie du Québec[4].

Notes et référencesModifier

  1. « Rivière Betsiamites », sur Commission de toponymie du Québec (consulté le 27 février 2018).
  2. Site Internet de la MRC La Haute-Côte-Nord - Consulté le 6 août 2018
  3. a b c et d « Atlas du Canada du Ministère des ressources naturelles du Canada » (consulté le 4 décembre 2018)
  4. a et b Commission de toponymie du Québec — Banque des noms de lieux — Toponyme « Rivière Betsiamites ».
  5. Betsiamites Open Street Map - Consulté le 5 août 2018
  6. « Lac Perdu », sur Commission de toponymie du Québec (consulté le 27 février 2018).
  7. Street Map, consulté le 6 août 2018.
  8. W.J.W. McNaughton, « Bersimis: la mise en valeur d'une rivière », Canadian Geographical Journal, Ottawa, Royal Canadian Geographical Society, vol. 60, no 4,‎ , p. 114-135.

AnnexesModifier