Bernard Baissait

graphiste français
Bernard Baissait
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité
Formation
Site web

Bernard Baissait (né le [1],[2],[3] à Samoreau, Seine-et-Marne) est un graphiste français[4],[5], ancien membre de l’Alliance graphique internationale[6],[7].

BiographieModifier

Après ses études à l’École nationale supérieure des arts décoratifs, Bernard Baissait entre chez Visuel Design, l'atelier de graphisme Jean Widmer en 1975.

En 1983, avec Philippe Cazal, il est créateur et éditeur de la revue Public[8]

En 1985, il cofonde sa propre société Minium, qu'il quitte en 1990, pour fonder sa propre entreprise de graphisme La Compagnie Bernard Baissait[9] et jusqu'en 2007.

Il devient, en 1998, professeur à École supérieure d'arts graphiques Penninghen, poste qu'il occupe toujours[10]. Il y a notamment dirigé la thèse de Vahram Muratyan et eu comme élèves le duo d'artiste Nøne Futbol Club.

Il crée en 2013 avec Michel Wlassikoff, historien de l’art, l'« association signes, histoire et actualité du graphisme et de la typographie », qui a pour but de promouvoir le graphisme et la typographie[11]

Il a participé à la fondation culture et diversité[12] et a été mentor lors du hackaton à Fontainebleau de la Wild Code School[13]

Il est le père de l'artiste et web-designer Victor Baissait[14],[15]

ŒuvreModifier

Au cours de sa carrière, Bernard Baissait travaille pour des institutions culturelles (musées, galeries, centres d'art et autres institutions culturelles), des éditeurs, le RATP [16]… Il a travaillé pour l'Association française d'action artistique [16], la Maison de la culture du Japon à Paris [17],[18],[19], les châteaux de la Drôme[19], Electra, la Fondation électricité de France[19], le Centre Pompidou[19],[20], la Caisse des dépôts et consignations, la Manufacture nationale de Sèvres, la Bibliothèque François-Mitterrand[19], Mobilier national et manufacture des Gobelins[19], Mouton Rothschild[19], la Cinémathèque de Toulouse[19], Tokyo Kumagaï[19] ou encore pour le ministère de la Culture et de la Communication[19], l'institut Lumière[21].

Récompenses et distinctionsModifier

Il a reçu plusieurs prix de la part du club des directeurs artistiques[22],[23].

Il est un ancien membre de l'Alliance Graphique Internationale[6] qu'il a quitté à la suite de désaccords.

Réalisation marquantesModifier

Bernard Baissait a réalisé le logo du Musée d'art moderne de la ville de Paris[19], la mise en page des livres de la collection du cabinet d'art graphique au Centre Pompidou[19], les premiers catalogues et le logo du Magasin, le centre d'art contemporain de Grenoble, pendant plus de 15 ans les affiches de l'Espace Fondation EDF.

Il a réalisé en 2013, l'affiche de « Jardins, Jardin »[24].

Il a fait réaliser par les étudiants de l'École supérieure d'arts graphiques Penninghen en 2012[25] et de la Haute École d'art et de design Genève en 2013[26] les cartes de vœux sur les écrans numériques du métro et RER[25].

Il co-sort en 2019 le livre "UNE GALERIE - UN GRAPHISTE, Galerie de France - Bernard Baissait, 1988-2018", un ouvrage reprenant l'intégralité des invitations et des publications qu'il a créées pour Galerie de France [27],[28]

Notes et référencesModifier

  1. « La personne Bernard Baissait - Centre Pompidou », sur www.centrepompidou.fr (consulté le 24 novembre 2015)
  2. « Bernard BAISSAIT - Dirigeant de la société Compagnie Bernard Baissait - BFMBusiness.com », sur dirigeants.bfmtv.com (consulté le 24 novembre 2015)
  3. « catalogue Gaité Lyrique » [html], sur gaite-lyrique.net
  4. Bernard Baissait, « Bernard Baissait | Graphiste », sur www.bernardbaissait.fr (consulté le 5 juillet 2016)
  5. « Data BNF Bernard Baissait », sur http://data.bnf.fr
  6. a et b http://wawaworkshop.tumblr.com/page/2
  7. Bernard Baissait, « Bernard Baissait | Graphiste », sur www.bernardbaissait.fr (consulté le 13 juin 2017)
  8. http://www.blogg.org/blog-56679-billet-1481513.html
  9. (fr) [1]
  10. (fr) [2]
  11. http://www.signes.org/page.php?id=15-a-propos
  12. « Workshop de 4 jours pour les élèves des programmes art et design | Fondation Culture et Diversité », sur www.fondationcultureetdiversite.org (consulté le 5 juillet 2016)
  13. « 🐾 On a hacké François Ier », sur Wild Code Blog (consulté le 30 juillet 2016)
  14. http://www.victorbaissait.fr/
  15. « Les Recombinants - artists », sur lesrecombinants.fr (consulté le 22 avril 2018)
  16. a et b (fr) [3]
  17. (fr) [4]
  18. (fr) [5]
  19. a b c d e f g h i j k et l http://www.victorbaissait.fr/BernardBaissait/
  20. http://www.centrepompidou.fr/cpv/ressource.action;jsessionid=1D92F4500C0E35227BBFD50119BD21F9?param.id=FR_R-c25abe73686ccf2df4540b437912237&param.idSource=FR_P-c25abe73686ccf2df4540b437912237
  21. UpyUpy.fr, « INSTITUT LUMIERE INSTITUT LUMIERE 1993 par COMPAGNIE BERNARD BAISSAIT | Archives créatives du Club des DA », sur www.leclubdesad.org (consulté le 5 juillet 2016)
  22. (fr) [6]
  23. (fr) [7]
  24. http://www.marieclairemaison.com/,jardins-jardin-du-31-mai-au-2-juin-aux-tuileries,200317,501615.asp
  25. a et b http://www.ratp.fr/en/ratp/r_81749/la-ratp-vous-souhaite-bonne-annee/
  26. http://vimeo.com/80117200
  27. « Galerie de France - UNE GALERIE - UN GRAPHISTE, Galerie de France - Bernard Baissait, 1988-2018 », sur www.galeriedefrance.com (consulté le 9 novembre 2019)
  28. « Galeristes 2019 | le Salon des collectionneurs et galeries engagés », sur galeristes.fr (consulté le 9 novembre 2019)

Liens externesModifier