Twitch

Site de streaming de jeux vidéo

Twitch
Logo de Twitch
Logo actuel de Twitch.

Adresse twitch.tv
Commercial  Oui
Publicité  Oui
Type de site Streaming
Langue Multilingue
Inscription Facultative
Siège social San Francisco, Seattle
Drapeau des États-Unis États-Unis
Propriétaire Amazon.com
Créé par Justin Kan et Emmett Shear
Lancement Juin 2011
État actuel En activité

Twitch [twɪtʃ] est un service de streaming vidéo en direct et de VAD lancé en et exploité par Twitch Interactive. Le site a commencé avec la diffusion en direct de jeux vidéo - y compris de compétitions d'e-sport - avant de se diversifier avec d'autres contenus — notamment musicaux et discussion — depuis la fin des années 2010.

Twitch a été créé comme site consacré à la branche jeux vidéo de Justin.tv, qui était la partie la plus populaire du service. Le nouveau site va alors surpasser son parent, qui ferme en , pour que l'entreprise se concentre essentiellement sur Twitch. D'après Emmett Shear, le cofondateur et dirigeant du site, celui-ci avait au début de 2012 près de 15 millions de visiteurs mensuels[1]. Twitch compte un peu moins de 6 000 employés en 2021[2], avec des bureaux basés à San Francisco.

Twitch est racheté le par Amazon pour 970 millions de dollars, alors que la société négociait son rachat par YouTube plus tôt dans l'année.

HistoireModifier

 
Ancien logo (2011-2019).

LancementModifier

Twitch est issu du site Justin.tv, lancé en 2007 et divisé à l'époque en plusieurs catégories. Celle liée aux jeux vidéo connaissant une croissance particulièrement forte, jusqu'à devenir la catégorie la plus populaire du site, l'entreprise décide de créer une entité séparée, « Twitch.tv ». Le site est officiellement lancé en version bêta publique le [3]. Depuis, il attire plus de 35 millions de visiteurs uniques par mois.

CroissanceModifier

La croissance de Twitch a été soutenue par d'importants investissements de capital-risque : un de 8 millions de dollars en 2007, un de 15 millions en 2012 et un dernier de 20 millions en 2013. Depuis l'arrêt de son concurrent direct Own3d.tv début 2013, Twitch est devenu le service le plus populaire de streaming e-sport, ce qui conduit certains à conclure que le site dispose d'un quasi-monopole sur le marché. Le , le site remporte un Webby Award, le Webby People's Voice Award dans la catégorie liée aux jeux.

En , le site compte parmi les plus grands consommateurs de bande passante des États-Unis, devant Facebook (mais derrière Apple, Google et Netflix[4]). À cette date, le site compte près d'un million de diffuseurs de contenus. Le , Google, à travers sa filiale YouTube, négocie le rachat de Twitch pour un milliard de dollars[5]. Cependant, le site est racheté le par Amazon pour 970 millions de dollars[6]. Emmett Shear, le PDG de Twitch, explique ce choix en précisant qu'Amazon est une entreprise qui partage les mêmes valeurs que Twitch, partageant une vision sur le long terme quant au futur du site. Il précise aussi que Twitch garde son indépendance et son siège social. Amazon lui fournira des ressources supplémentaires afin d'améliorer les services du site.

En , Twitch annonce l'acquisition, pour un montant non dévoilé, de Curse, entreprise américaine qui possède des logiciels de client VOIP, de gestions de mods de jeu-vidéo ainsi que de nombreux forums et wikis[7]. Le , Disney Digital Network et Twitch signent un contrat pluriannuel de diffusion du contenu Disney sur 4 chaînes du service de streaming d'Amazon[8],[9].

En , en raison de l'audience importante de Twitch auprès des jeunes, le gouvernement français organise un « grand débathon » auquel participent dix ministres. L'évènement est diffusé sur la chaine Twitch Accropolis fondée par Jean Massiet[10]. Au second trimestre 2019, Twitch représente 72,2 % du temps de visionnage des plateformes de contenus en direct contre 19,5 % pour Youtube[11].

Le , Twitch est victime d'une violation de données de très grande ampleur. La fuite comprend l'intégralité du code source du site, de son application mobile et des infrastructures liées, les chiffres des revenus versés par la plateforme depuis 2019 aux streamers qui y sont inscrits, ainsi que de nombreux documents internes — dont certains mentionnent un projet de plateforme de distribution de contenu sur lequel travaillerait Amazon et qui chercherait à concurrencer Steam[12],[13]. Les données sont publiées par un internaute anonyme sur 4chan, qui entend ainsi dénoncer la communauté d'utilisateurs du site et instaurer davantage de compétition dans le secteur de la diffusion de contenu en ligne[12],[14]. Considérée comme authentique quasiment dès sa publication par différents médias spécialisés et corroborée par plusieurs streamers[12],[13],[15], la fuite est confirmée par Twitch quelques heures après sa médiatisation[13],[16].

Le YouTubeur Squeezie bat le record d’audience de Twitch en France avec un million de spectateur en ligne simultanément sur sa chaine lors de la course automobile de F4 qu’il organisait sur le circuit Bugatti du Mans[17]. Ce record a été battu par Aminematue pour le match France-Espagne le 19 novembre 2022 avec plus d’un million cent dix mille viewers[18].

Applications mobileModifier

Le site dispose également d'une application mobile disponible sur Android et iOS[19]. L'application Android a été téléchargée plus de 100 millions de fois[20]. La plupart des fonctionnalités présentes sur le site Twitch.tv peuvent être retrouvées sur smartphone.

FonctionnalitésModifier

Fonctionnement généralModifier

Twitch permet aux viewers d'interagir entre eux et avec le streameur, via une fenêtre de messagerie instantanée (chat en anglais) et d'échanger sur le jeu vidéo, réagir aux méthodes de jeu proposées, conseiller, etc. Grâce à différentes interactions et selon le temps de visionnage, les spectateurs gagnent des « points de chaîne ». Ces points sont échangeables contre des récompenses telles que le déblocage d'une émoticône d'abonnés, la mise en avant d'un message, ou d'autres récompenses personnalisées par les streamers[21],[22]. Plusieurs streameurs peuvent diffuser un même jeu vidéo, soit en jouant ensemble et en montrant chacun leur point de vue d'un même jeu (communément appelé « squad stream »), soit séparément, en n'ayant aucune interaction entre eux[23].

Twitch a créé un grand nombre d’émoticônes pour permettre aux utilisateurs d'exprimer leurs sentiments. Les utilisateurs possédant Twitch Prime ou les spectateurs abonnés à un streamer qui possède des émoticônes personnalisées ont accès à un plus large choix d'émoticônes[24]. L’émoticône « Kappa » est une des originalités de Twitch[25]. Les partenaires et affiliés à Twitch peuvent disposer d'émoticônes personnalisées, jusqu’à cinquante par chaîne[26].

Partenaires et affiliésModifier

En , Twitch a lancé son programme de partenariat, qui a atteint 4 000 membres à partir de . À partir de 2015, 11 000 partenariats Twitch ont été signés. Depuis 2017, Twitch affiche sur sa FAQ publique un nombre de 27 000 partenaires officiels[27]. En 2020, la barre des 51 000 est dépassée.[28]

Semblable au Programme de Partenariat d'autres sites de vidéos comme YouTube, le Programme de Partenariat permet aux producteurs de contenu populaires de partager leurs passions tout en générant des revenus grâce aux publicités. De plus, Twitch permet à ses utilisateurs de souscrire aux chaînes avec des abonnements partenariats pour US$4.99 par mois, ce qui leur accorde un accès à des émoticônes uniques, des privilèges de chat, comme le logo spécialement pour les abonnés. Twitch conserve US$2.50 de chaque abonnement de chaîne sur US$4.99, le reste allant aux streamers. Les critères pour pouvoir avoir accès au programme de partenariat sont les suivants :

  • diffuser 25 heures au cours des 30 derniers jours ;
  • diffuser 12 jours différents au cours des 30 derniers jours ;
  • atteindre une moyenne de 75 spectateurs au cours des 30 derniers jours.

En , Twitch a lancé ces différentes options d'abonnements, celle à 9,99$ puis 24,99$ en plus de l'option à 4,99$. Plus le prix est élevé, plus la part qui revient au streamer sera élevée.

En , Twitch a lancé son Programme d'affiliation qui permet aux chaînes plus petites de produire du revenu[29]. Les participants de ce programme obtiennent certains avantages des Partenaires Twitch. À partir du , les chaînes peuvent utiliser le système de don Twitch (Les Bits) qui sont achetables via Amazon. À partir du , les affiliés peuvent maintenant avoir accès aux boutons d'abonnements Twitch. Ils peuvent avoir accès à un revenu provenant des publicités, ils peuvent mettre des pubs d’avant live et activer des coupures pub (de 30s la plus courte à 180s), si une pub est lancée par le streamer, les viewers n’auront plus de pub d’avant live pendant quelques minutes (calculé en fonction du temps de la coupure pub). Les critères pour avoir accès au programme d’affilié sont les suivants :

  • diffuser 8 heures au cours des 30 derniers jours ;
  • diffuser 7 jours différents au cours des 30 derniers jours ;
  • atteindre une moyenne de 3 spectateurs au cours des 30 derniers jours ;
  • atteindre 50 followers.

ContenuModifier

Jeu vidéoModifier

Twitch permet aux spectateurs (couramment appelés viewers) de disposer d'un large éventail de diffusions de jeux vidéo, proposés par des personnes souhaitant diffuser ces contenus en direct (appelés également streameurs), et couvrent ainsi la plupart des genres. Les genres les plus populaires sont les jeux de stratégie en temps réel (RTS, MOBA), les jeux de combat, les jeux de courses et les jeux de tir à la première personne (FPS), entre autres. Les jeux type bac à sable (sandbox) attirent également beaucoup de spectateurs, le plus connu étant Minecraft.[réf. souhaitée] La page d'accueil affiche les jeux les plus diffusés sur le site[30].

En , le site héberge une expérience baptisée Twitch Plays Pokémon, permettant aux spectateurs de jouer à Pokémon Rouge et Bleu en coopérant entre spectateurs et en temps réel. Twitch Plays Pokémon attire ainsi plus de 17 millions de spectateurs[31] en neuf jours, soit la moitié de son nombre de visiteurs uniques mensuels. En 2015, Twitch retransmet pendant trois jours l'Ultra Music Festival de Miami et atteint un chiffre supérieur à douze millions de spectateurs sur cette courte période[32].

DiversificationModifier

Bien qu'à l'origine centrée sur la diffusion de contenu en rapport avec le jeu vidéo (y compris la transmission de compétitions d'esport), la plateforme se diversifie dans la seconde moitié des années 2010.

Apparaissent en 2015 des contenus dits « IRL » (in real life) tels que des discussions entre le streamer et les téléspectateurs (regroupés sous le terme just chatting) ou la diffusion d'activités créatives et artistiques[33],[34].

Le , Twitch lance ainsi une catégorie non liée au gaming, « Creative », qui est destinée aux streamers qui présentent leurs œuvres artistiques et créatives. Cette catégorie a fait connaître le marathon de huit jours de Bob Ross[35] avec ses vidéos The Joy of Painting. En , Twitch crée une catégorie « Social Eating », spécialisée sur des personnes qui mangent et jouent en live, inspirée par le phénomène coréen de Muk-bang[36].

À la fin de la décennie, la plateforme accueille également des contenus à teneur politique[37],[34],[38].

Fin 2018, Twitch crée la catégorie « Science et technologie » où des streamers présentent des contenus scientifiques, parfois à caractère éducatif. Ces streams regroupent de nombreuses disciplines très différentes. On y trouve par exemple de la chimie, de la zoologie ou bien plus couramment de l'informatique où l'on peut y voir des streamers tels que Jonathan Blow développer leur jeu devant parfois des centaines de viewers.

En , Twitch lance un jeu concours baptisé Bot Battle, un live pendant lequel deux chatbots (alimentés à l'intelligence artificielle) ont pu échanger[39].

CharitéModifier

Les diffuseurs Twitch font pour certains la promotion d'associations ou de causes humanitaires. En 2013, la plateforme a accueilli des événements qui, au total, ont permis de collecter plus de 8 M$ en dons pour des causes caritatives, comme Extra Life (en)[40]. En 2017, Twitch a collecté plus de 75 M$ en dons pour des causes humanitaires[41]. Le plus grand événement caritatif de Twitch est Z Event, un projet français créé en 2017[42] par Adrien Nougaret et Alexandre Dachary, avec un peu plus de 10 M€ récoltés pour Action contre la faim en [43].

TwitchConModifier

TwitchCon est une convention annuelle de fans consacrée à Twitch et à la culture du streaming de jeux vidéo qui a lieu aux États-Unis depuis 2015 et en Europe depuis 2019[44].

ControversesModifier

Le , plusieurs streamers ont lancé l'opération #TwitchBlackout, qui appelait à ne pas streamer le de cette année afin de protester contre l'inaction et la complaisance du président de Twitch face aux cas de harcèlement survenus sur la plate-forme ainsi que du peu de considération accordé aux personnes s'étant plaintes directement à lui. Ils dénoncent entre autres l'impunité des débordements, les modérateurs de chaque chaîne devant faire tout le travail[45], les pseudonymes insultants ainsi que certains streamers mis en avant après avoir eu des comportements outrageants[46].

En , un réseau de blanchiment d'argent sur la plateforme est démantelé[47].

En mars 2022, Numerama publie une enquête qui rapporte plusieurs cas de syndrome d'épuisement professionnel chez les streameurs de la plateforme. Des streameurs interrogés mettent en cause la pression exercée par l'algorithme de Twitch pour acquérir de la visibilité et le modèle économique précaire de la plateforme. Des femmes streameuses se plaignent également de harcèlement sexiste sur la plateforme, et du manque de mesures prises pour lutter contre ce phénomène[48].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Interview: The Big Broadcast - TwitchTV, eSports, and Making it Big as an Online Gamer », multiplayerblog.mtv.com, 2 mai 2012.
  2. profil de la société.
  3. (en) Alex Wilhelm, « TwitchTV: Justin.tv's killer new esports project », The Next Web,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le ).
  4. (en) Ben Popper, « One million broadcasters strong, Twitch surpasses Facebook in peak traffic », sur The Verge, (consulté le ).
  5. (en) Sam Byford, « Twitch chooses Google over Microsoft amid multiple buyout offers », sur The Verge, (consulté le ).
  6. (en) Connie Loizos, « Amazon Acquires Elemental Technologies For A Reported $500 Million In Cash », sur TechCrunch, (consulté le ).
  7. Twitch rachète les sites et outils pour joueurs de Curse, Kevin Hottot, Next Inpact, 17 août 2016.
  8. (en) Erica Sweeney, « Twitch signs multi-year content deal with top Disney Digital Network creators », sur marketingdive.com, (consulté le ).
  9. (en) Ryan Winslett, « Twitch Just Closed A Major Deal With Disney », sur cinemablend, (consulté le ).
  10. « Grand débat : dix ministres interrogés mardi en direct sur Twitch, la plate-forme de diffusion de jeux vidéo », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. François Manens, « Avec l'influenceur "Ninja", Microsoft déclenche l'autre guerre du streaming », sur La Tribune, .
  12. a b et c (en) Tom Warren, « Twitch source code and creator payouts part of massive leak », sur The Verge, (consulté le ).
  13. a b et c « La plate-forme Twitch victime d’un piratage », sur Le Monde, (consulté le ).
  14. Tom Kerkour, « La plateforme Twitch victime d'un piratage massif », sur Le Figaro, (consulté le ).
  15. (en) Chris Scullion, « The entirety of Twitch has reportedly been leaked », sur Video Games Chronicle, (consulté le ).
  16. (en) Tom Warren, « Twitch confirms major data breach after its source code and secrets leak out », sur The Verge, (consulté le ).
  17. « Le youtubeur Squeezie bat un record d'audience sur Twitch lors de sa compétition de F4 », sur LEFIGARO, (consulté le )
  18. « Aminematue brise le record de Squeezie sur Twitch en quelques heures ! », sur Gentside gaming, (consulté le )
  19. « La nouvelle appli mobile twitch est disponible », sur fr.blog.twitch.tv (consulté le ).
  20. l'application twitch sur Google Play.
  21. « Guide des Points de Chaîne », sur help.twitch.tv (consulté le ).
  22. « Tout savoir sur les points de chaîne Twitch », sur zero-absolu.com, 8 mai 2020.
  23. Nathan Le Gohlisse, « Twitch lance une fonction de stream à quatre pour encourager les collaborations », sur clubic, .
  24. « Emote », sur Twitch Emotes.
  25. (es) Alexis Dare, « ¿Qué significa Kappa? Explicación del emote de Twitch », sur Destacados TV Revista, (consulté le ).
  26. Twitch Help, « Subscriber Emoticon Guide for Partners », LOL,‎ (lire en ligne).
  27. « Twitch.tv - Partnership FAQ », sur Twitch.tv (consulté le ).
  28. (en) « Global Twitch partners 2020 | Statista », sur Statista (consulté le ).
  29. « Différence entre Affilié et Partenaire Twitch ? Tout Savoir sur le Partenariat Twitch ! », sur Zero Absolu Gaming, (consulté le ).
  30. « Twitch », sur Twitch (consulté le ).
  31. Camille Gévaudan, « « Pokémon » et le chaos social », Libération, .
  32. « En chiffres », DJ Magazine, no 9,‎ , p. 12 (ISSN 2271-006X).
  33. Julien Lausson, « Avec IRL, Twitch poursuit sa diversification au-delà du jeu vidéo », Numerama, .
  34. a et b Gabriel Nedelec, « Avec le « débathon », la plateforme Twitch s'émancipe du jeu vidéo », Les Échos,‎ (lire en ligne).
  35. « Twitch launches “Creative” category, eight-day Bob Ross Painting marathon », LOL,‎ 10/29/2015, https://arstechnica.com/information-technology/2015/10/twitch-launches-creative-category-eight-day-bob-ross-painting-marathon/.
  36. Kevin Hottot, « Twitch se diversifie hors du jeu vidéo en s'ouvrant au « social eating » », sur Next INpact, .
  37. Bouté Édouard, « L’avenir de la politique se joue-t-il sur une plateforme de jeux vidéo ? », Alternatives Non-Violentes,‎ , p. 14-15 (lire en ligne  )
  38. Axel Beaussart, « Twitch : ce n'est pas que du gaming ! », sur Le Journal du Net, .
  39. « Twitch : Deux bots se draguent au cours d'un live surréaliste », sur 20minutes.fr (consulté le ).
  40. (en) Jeffrey Grubb, « Livestreaming community on Twitch has raised $8 million for charity; plans to raise more this weekend » [archive du ], sur VentureBeat, (consulté le ).
  41. (en) Andrew Schroeder, « 2017 Charity Update: Twitch community gives back at record pace! », sur Twitch Blog (Medium), .
  42. Julien Lausson, « Z Event : le marathon de jeu vidéo obtient 452 000 euros de dons pour aider les victimes d'Irma », Numerama,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  43. « Jeux vidéo : le ZEvent 2021 récolte plus de 10 millions d'euros de dons pour Action contre la faim », sur Franceinfo, (consulté le ).
  44. « TwitchCon », sur TwitchCon (consulté le ).
  45. « Gérer le Harcèlement sur Twitch (et les trolls) », sur Zero Absolu Gaming, (consulté le ).
  46. « #TwitchBlackout: les streamers s'unissent pour dénoncer le harcèlement sur la plateforme », sur Pèse sur start, (consulté le ).
  47. Florian Reynaud et Sasha Loizot, « Un réseau de blanchiment d’argent sur Twitch démantelé en Turquie », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  48. Marius Rivière, « « On est nos propres bourreaux » : les streameurs en burn-out prennent la parole »  , sur Numerama, (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier