Ouvrir le menu principal

Benedetta (film)

film sorti en 2020 et réalisé par Paul Verhoeven
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Benedetta.
Benedetta
Réalisation Paul Verhoeven
Scénario Paul Verhoeven
David Birke
Acteurs principaux
Sociétés de production SBS Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre drame biographique
Sortie 2020

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Benedetta est un film français réalisé par Paul Verhoeven, dont la sortie est prévue en 2020. Adapté du livre Sœur Benedetta, entre sainte et lesbienne de Judith C. Brown, il raconte l'histoire vraie de Benedetta Carlini.

Le film est produit par Saïd Ben Saïd et distribué par Pathé.

Sommaire

SynopsisModifier

Au XVIIe siècle, Benedetta Carlini est une nonne italienne. Sur le point d'être béatifiée, elle sera finalement arrêtée et jugée pour homosexualité.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

DistributionModifier

ProductionModifier

Genèse et développementModifier

Le succès de Elle (2016), tourné sous l'égide du producteur franco-tunisien Saïd Ben Saïd avec Isabelle Huppert dans le rôle principal, apporte de nouveaux projets à Paul Verhoeven. Le réalisateur développe notamment une adaptation télévisée du roman Bel-Ami de Guy de Maupassant, un film centré sur Jean Moulin, un autre sur Jésus de Nazareth ainsi qu'un drame inspiré d'un fait divers « médiéval » et situé dans un couvent en Italie[1].

En avril 2017, il est révélé que ce dernier sera le film suivant de Paul Verhoeven, porté à nouveau par le producteur Saïd Ben Saïd et tourné en français. Intitulé Sainte Vierge (Blessed Virgin) et adapté du roman Immodest Acts (1986) de Judith C. Brown, l'histoire est celle de Benedetta Carlini, une religieuse catholique italienne du XVIIe siècle, mystique et lesbienne. Pour avoir entretenu une relation avec une autre sœur, en pleine période de la Contre-Réforme en Italie, Carlini est tenue à l'écart de tout contact durant quarante ans. Son histoire constitue l'un des premiers cas documentés d'homosexualité féminine en Europe occidentale. Virginie Efira, déjà présente dans Elle, est annoncée dans le rôle principal. La première affiche du film montre l'actrice voilée comme une religieuse et dévoilant son sein droit[2].

L'écriture du scénario est d'abord confiée à Jean-Claude Carrière, avec qui Paul Verhoeven avait tenté de développer son projet sur Jésus[3]. Le réalisateur se tourne ensuite vers Gerard Soeteman, scénariste de ses films hollandais, qui lui avait fait découvrir le roman de Judith C. Brown en 1987[4]. Soeteman se retire finalement du projet, après avoir voulu se concentrer sur la dimension politique de l'histoire et omettre l'aspect sexuel que Paul Verhoeven tenait à conserver[5]. Ce dernier co-écrit lui-même avec David Birke, scénariste de Elle, la version définitive, que Judith C. Brown décrit comme « un scénario imaginatif et envoûtant qui explore l'intersection de la religion, de la sexualité et de l'ambition humaine à une époque où se conjugue la peste et la foi »[6],[7]. Le réalisateur précise alors ses ambitions et déclare que « Sainte Vierge devra être un film profondément habité par le sentiment du sacré. Je m’intéresse au sacré depuis mon plus jeune âge, et plus particulièrement en peinture et en musique ».

Le , The Hollywood Reporter annonce que Pathé se chargera des ventes internationales du film. Il s'agit de la seconde collaboration entre la société de distribution et Paul Verhoeven, après Showgirls (1995) et Black Book (2006)[8]. Le , Le Film français dévoile que le film a été rebaptisé Benedetta et annonce un début du tournage pour le 20 août de la même année dans le sud-ouest de la France[9].

Distribution des rôlesModifier

Selon le producteur Saïd Ben Saïd, lors de sa première rencontre avec Virginie Efira avant le tournage de Elle, Paul Verhoeven « a eu l’impression que l'actrice faisait déjà partie de son cinéma »[10]. Le réalisateur fait part de son souhait de faire un autre film avec elle et Ben Saïd commande une nouvelle à Philippe Djian, spécialement écrite pour Efira. Le projet ne se concrétise pas mais celui sur Benedetta Carlini lui succède rapidement[10].

Le , Lambert Wilson déclare au Journal du Dimanche avoir rejoint la distribution[11]. Le , Deadline.com révèle que Charlotte Rampling est en négociations pour rejoindre le projet[12]. Alors que Paul Verhoeven avait espéré convaincre Isabelle Huppert de jouer un second rôle dans le film[13], le producteur Saïd Ben Saïd confirme le que l'actrice ne fait pas partie de la distribution et annonce que celle-ci est composée de Louise Chevillotte, Olivier Rabourdin, Clotilde Courau et Hervé Pierre[14].

TournageModifier

Le tournage débute à Montepulciano, dans la région italienne de Toscane, le [15],[16], avant de se poursuivre du au entre la vallée de Val d'Orcia et la commune de Bevagna[17]. La partie italienne est consacrée aux extérieurs tandis que les intérieurs sont filmés en France, d'abord dans l'Abbaye de Silvacane puis dans l'Abbaye du Thoronet[10],[18].

Les prises de vues ont lieu dans la plus grande discrétion. SBS Productions admet qu'il s'agit d'une œuvre « sujette à controverse » et avoue craindre les associations catholiques intégristes[18],[10]. Aucun journaliste n'est donc convié sur le plateau[18].

Dans un article consacré à Virginie Efira paru dans le magazine Vanity Fair, le producteur Saïd Ben Saïd révèle se tenir à distance du plateau, tout en regardant les rushes chaque jour. À propos de l'actrice, Ben Saïd déclare : « Ce que je vois, et que je trouve formidable en elle, c’est qu’elle peut être tour à tour radieuse et espiègle, mélancolique et furieuse »[10].

Post-productionModifier

En janvier 2019, le quotidien néerlandais De Volkskrant annonce que la post-production a dû être interrompue en raison d'une opération de la hanche de Paul Verhoeven, et que le montage, débuté pendant le tournage, reprendra au mois de juin de la même année[4].

AccueilModifier

PromotionModifier

La première image officielle du film est dévoilée pendant le tournage, le  : on y voit Virginie Efira entourée de soldats[19]. Dans leur édition de janvier 2019 consacrée aux films les plus attendus de l'année, les Cahiers du cinéma publient une photographie montrant Paul Verhoeven et Virginie Efira sur le plateau.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Geoffrey Macnab, « Paul Verhoeven interview: the director continues to stoke up controversy as his latest film premieres at Cannes », sur The Independent, .
  2. Gauthier Jurgensen, « Virginie Efira en Sainte Vierge pour le prochain Paul Verhoeven », sur Allociné, .
  3. Cyril Calsina, « Béziers : pour Jean-Claude Carrière, "les Oscars, c’est très chaleureux" », sur Midi Libre, .
  4. a et b (nl) Rob van Scheers, « Op de set bij Paul Verhoeven, die op zijn 80ste aan een gigantisch filmproject werkt, op meerdere locaties », sur De Volkskrant, (consulté le 11 janvier 2019).
  5. (nl) Vincent Bongers, « iedereen-is-ambigu », sur Mare Online, (consulté le 13 janvier 2019).
  6. Saïd Ben Saïd, « Saïd Ben Saïd sur Twitter : "Finally......" », sur Twitter, (consulté le 13 janvier 2019).
  7. Saïd Ben Saïd, « Saïd Ben Saïd sur Twitter : "« Paul Verhoeven and David Birke have written an imaginative and spellbinding script that explores the intersection of religion, sexuality, and human ambition in an age of plague and faith » JUDITH BROWN" », sur Twitter, (consulté le 13 janvier 2019).
  8. (en) Scott Roxborough, « Berlin: Pathe to Release Paul Verhoeven's 'Blessed Virgin' in France », sur The Independent, .
  9. « Tournage annoncé pour "Benedetta" de Paul Verhoeven », sur Le Film français, .
  10. a b c d et e Toma Clarac, « Virginie Efira : « Le vrai danger, c'est l'immobilité » », sur Vanity Fair, .
  11. Stéphanie Belpeche, « Lambert Wilson : "Je vais tourner avec Paul Verhoeven" », sur Le Journal du Dimanche, .
  12. (en) Andreas Wiseman, « Charlotte Rampling Set To Join Paul Verhoeven’s Erotic Thriller ‘Blessed Virgin’ », sur Deadline.com, .
  13. (nl) « Paul Verhoeven wil Isabelle Huppert weer voor nieuwe film », sur De Telegraaf, .
  14. Saïd Ben Saïd, « No, that's not correct. Virginie Efira, Charlotte Rampling, Daphné Patakia, Louise Chevillotte, Olivier Rabourdin, Lambert Wilson, Clotilde Courau, Hervé Pierre are the actors of the film. », sur Twitter, .
  15. (nl) « Paul Verhoevens Blessed Virgin heet nu Benedetta », sur RTL Boulevard, .
  16. (it) « Inizia la lavorazione di “Benedetta” di Verhoeven », sur Il Cittadino,
  17. (it) « In uno dei borghi umbri (più belli d'Italia) c'è un super regista che sta girando il suo nuovo film: primi ciak di "Benedetta" », sur Perugia Today,
  18. a b et c Laurent Amalric, « EXCLUSIF. Le réalisateur de Basic Instinct tourne un film sulfureux dans le Var », sur Var-Matin, (consulté le 6 novembre 2018).
  19. CL, « Première photo Benedetta : Virginie Efira en nonne pour Paul Verhoeven », sur Allociné, (consulté le 13 janvier 2019).

Voir aussiModifier