Ouvrir le menu principal
Bataille de Debrecen
Description de cette image, également commentée ci-après
mémorial de la Bataille de Debrecen
Informations générales
Date -Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu Debrecen (Hongrie)
Issue Victoire soviétique
Belligérants
Drapeau de l'URSS Union soviétiqueDrapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Commandants
Filipp Golikov
Rodion Malinovsky
Gheorghe Avramescu
Nicolae Macici
Johannes Friessner
Maximilian Fretter-Pico
József Heszlényi
Forces en présence
260 000 hommes80 000 hommes
Pertes
Russes : 19713 morts, 64297 blessés. Roumains : 33500 morts. 500 tanks, 1500 canons.Allemands : 15000. Hongrois : 20000. 200 tanks, 500 canons.

Seconde Guerre mondiale

Batailles

Front de l’Est
Prémices :

Guerre Germano-soviétique :

  • 1941 : L'invasion de l'URSS

Front Nord :

Front Central :

Front Sud :

  • 1941-1942 : La contre-offensive soviétique

Front Nord :

Front Central :

Front Sud :

  • 1942-1943 : De Fall Blau à 3e Kharkov

Front Nord :

Front Central :

Front Sud :

  • 1943-1944 : Libération de l'Ukraine et de la Biélorussie

Front Central :

Front Sud :

  • 1944-45 : Campagnes d'Europe centrale et d'Allemagne

Allemagne :

Front Nord et Finlande :

Europe orientale :


Front d’Europe de l’Ouest


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Bataille de l’Atlantique


Guerre du Pacifique


Guerre sino-japonaise


Théâtre américain

La bataille de Debrecen est une bataille menée par le Groupe d'armées Sud allemand contre l'Armée rouge autour de la ville de Debrecen en 1944.

ContexteModifier

Le 23 août 1944, l'ancien allié de l'Allemagne, la Roumanie déclare la guerre à l'Allemagne et à son allié la Hongrie. Le 8 septembre, la Bulgarie, un autre ancien allié de l'Allemagne, lui déclare la guerre.

Après la perte de la Roumanie et de l'Ukraine par l'armée de l'Axe, l'Allemagne regroupe ses forces en Hongrie.

ChronologieModifier

Le commandant du groupe d'armée sud le général Johannes Friessner demande à Hitler de se retirer. Hitler refuse, mais promet des forces supplémentaires pour le groupe de l'armée de Friessner. Hitler ordonne à Friessner de commencer une nouvelle offensive dans le but de la destruction de deux des Armées de Malinovsky, de la 27e armée et de la 6e armée.

Le 14 septembre 1944, Malinovsky, en collaboration avec le 3e Front ukrainien, lance l'offensive de Belgrade. Friessner a concentré ses troupes pour sa propre offensive planifiée et le deuxième front ukrainien de Malinovsky a eu une forte résistance. Après une semaine d'attaques infructueuses, Malinovsky a annulé son offensive et a ordonné à la 6e armée, ainsi que le Groupe mécanisé de cavalerie commandé par Pliyev (7e corps mécanisé), le 4e corps de cavalerie et le 6e corps de cavalerie, avec 389 chars et le corps de cavalerie du général Sergei Ilyich Gorshkov, le 5e corps de cavalerie, avec le 23e corps avec 146 chars d'assaut vers la région d'Oradea.

En septembre 1944, Malinovsky et Friessner ont reçu de nouveaux ordres. Malinovsky a reçu l'ordonne d'attaquer vers Budapest. Il devait utiliser les 46e et 1re armées roumaines avec le groupe mécanisé Cavalerie Pliyev comme force mécanisée pour percer les défenses. Le reste des forces de Malinovsky, la 6e armée, la 53e armée et le groupe de chars de cavalerie Gorshkov, devaient attaquer au nord, près d'Oradea, vers Debrecen. Le plan était que les deux têtes de lance se lient et encerclent les forces allemandes. Pendant ce temps, les ordes de Friessner incluaient une attaque d'Oradea avec l'armée de Fretter-Pico.

BilanModifier

Notes et référencesModifier

Article connexeModifier