Bassirou Diomaye Faye

homme d'état sénégalais

Bassirou Diomaye Faye
Illustration.
Bassirou Diomaye Faye en mars 2024.
Fonctions
Président de la république du Sénégal
En fonction depuis le
(18 jours)
Élection 24 mars 2024
Premier ministre Ousmane Sonko
Prédécesseur Macky Sall
Secrétaire général des Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l'éthique et la fraternité

(1 an, 5 mois et 19 jours)
Président Ousmane Sonko
Prédécesseur Poste créé
Successeur Ayib Daffé (intérim)
Biographie
Nom de naissance Bassirou Diomaye Diakhar Faye
Date de naissance (44 ans)
Lieu de naissance Ndiaganiao (Sénégal)
Nationalité Sénégalaise
Parti politique PASTEF
Conjoints Marie Khone Faye (première épouse)
Absa Faye (deuxième épouse)
Diplômé de Université Cheikh-Anta-Diop
ENA
Profession Inspecteur des finances publiques
Religion Islam
Résidence Palais de la République (Dakar)

Bassirou Diomaye Faye
Présidents de la république du Sénégal

Bassirou Diomaye Faye, né le à Ndiaganiao, est un inspecteur des finances et homme d'État sénégalais, président de la république du Sénégal depuis le 2 avril 2024.

Candidat d'opposition après avoir été incarcéré durant onze mois, puis libéré de prison, en pleine campagne électorale, à neuf jours du scrutin présidentiel en compagnie d'Ousmane Sonko (qu'il remplace comme candidat car inéligible), Faye remporte, à 43 ans et dès le premier tour, avec 54,28 % des votes, l'élection présidentielle de 2024, devenant ainsi le plus jeune président de la République du Sénégal, le premier polygame et le premier opposant élu au premier tour de l'histoire du pays.

Biographie

Jeunesse, formation et débuts en politique

Bassirou Diomaye Diakhar Faye[1] est né le à Ndiaganiao, dans le département de M'bour (région de Thiès)[2],[3].

Il étudie le droit à l'université Cheikh-Anta-Diop de Dakar et intègre l'École nationale d'administration du Sénégal[2]. Inspecteur des finances publiques[4] et militant syndicaliste, il est secrétaire général du syndicat des Impôts et des Domaines[5],[6].

En dehors de ses occupations professionnelles, qui tournent autour du droit, de la fiscalité, des finances et de l'économie, Bassirou Diomaye Faye écrit des poèmes, est intéressé par l'agriculture et l'élevage[7]. Pendant ses loisirs, surtout en période d'hivernage, il s'occupe dans les champs de son village où il produit notamment des papayes[8],[9].

Il s'engage en politique au sein du parti Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l'éthique et la fraternité (PASTEF) dès sa création en 2014[10]. Tandis qu'Ousmane Sonko est le dirigeant et la figure principale du parti[11], Bassirou Diomaye Faye en est l'architecte, s'occupant de la doctrine et de l'organisation en interne[10]. En octobre 2022, il devient secrétaire général et gère les cadres du parti[10].

En octobre 2021, il est nommé candidat à Ndiaganiao, sa commune de naissance, par la coalition de Libérer le peuple et une partie du Parti démocratique sénégalais pour les élections municipales de 2022[12], à l'issue desquelles il est battu par Tening Sène, candidate de l'Alliance pour la République (APR), le parti du président Macky Sall[13].

Arrestation et emprisonnement

 
Bassirou Diomaye Faye en 2023

En , Bassirou Diomaye Faye est arrêté et placé en garde à vue pour « diffusion de fausse nouvelle, outrage à magistrat et diffamation envers un corps constitué »[14]. Il lui est reproché d'avoir critiqué les magistrats qui ont décidé de juger Ousmane Sonko en appel dans le procès en diffamation intenté par le ministre Mame Mbaye Niang. En effet, il estime que le procès en appel a été effectué trop rapidement, avant même la fin du délai pour faire appel du jugement en première instance[11].

Élection présidentielle de 2024 et libération

En , après l'extrême incertitude sur la possibilité pour Ousmane Sonko d'être candidat à l'élection présidentielle, le PASTEF désigne Bassirou Diomaye Faye comme son candidat à l'élection présidentielle de 2024, en dépit de son incarcération depuis [15].

Le , le Conseil constitutionnel sénégalais publie la liste définitive des candidats à l'élection présidentielle et Sonko n'y figure pas, après de longues et complexes procédures judiciaires[16]. Toutefois, la candidature de Diomaye Faye est validée car, bien qu'emprisonné, il n'a jamais été jugé. Sonko (lui aussi en prison) annonce son soutien à Bassirou Diomaye Faye pour l'élection[17]. Cheikh Tidiane Dieye (autre candidat à l'élection présidentielle) se désiste en faveur de Bassirou Diomaye Faye[18].

Début , le gouvernement Amadou Ba dépose un projet de loi d'amnistie pour apaiser un climat social et politique. Ce projet de loi doit bénéficier à Ousmane Sonko et à Bassirou Diomaye Faye. Le projet est contesté par une partie de l'opposition car il amnistie aussi les auteurs de la répression des manifestations entre 2021 et 2024, mais est toutefois adopté[19],[20]. Le , Bassirou Diomaye Faye et Ousmane Sonko sont libérés[21].

Le programme de Bassirou Diomaye Faye s'intitule « Le Projet d’un Sénégal souverain, juste et prospère[22] ». Après leur libération le 15 mars, Bassirou Diomaye Faye et Ousmane Sonko font campagne « main dans la main », le premier bénéficiant pleinement du soutien du dirigeant du PASTEF, qui l'accompagne dans ses déplacements sur fond de slogan « Diomaye, c'est Sonko. »[23],[24] Au cours de la campagne, Sonko promet de faire du durcissement de la criminalisation de l'homosexualité — déjà passible au Sénégal de un à cinq ans de prison — l'une des premières loi du prochain quinquennat, par conviction religieuse mais « surtout » dans un « souçi de préservation de notre humanité »[25].

Le , selon les premiers résultats, Bassirou Diomaye Faye arrive en tête du scrutin, largement devant Amadou Ba[26]. Sa victoire dès le premier tour semble alors probable: dix candidats en lice, parmi lesquels Anta Babacar Ngom, Papa Djibril Fall, Déthié Fall, El Hadji Mamadou Diao et Mamadou Lamine Diallo, le félicitent avant même l'annonce des résultats officiels[27],[28]. Des journaux sénégalais consacrent leur une à cette victoire présumée[29]. Le lendemain, Bassirou Diomaye Faye est félicité par le ministre de l'Économie Doudou Ka[30] et par la vice-présidente du groupe parlementaire de la majorité présidentielle Adji Mbergane Kanouté[31] ; puis Amadou Ba reconnaît sa défaite et félicite le vainqueur dans la foulée[32]. Le président sortant, Macky Sall, fait de même[33].

Faye remporte ainsi à 43 ans l'élection présidentielle de 2024, devenant le plus jeune président élu de l'histoire du pays, ainsi que le premier officiellement polygame[34],[35],[36].

Président de la République

Bassirou Diomaye Faye est investi président de la république le [37]. Il devient à 44 ans, la plus jeune personne à occuper cette fonction. Il nomme le même jour Ousmane Sonko au poste de Premier ministre[38]. Le nouveau gouvernement est nommé par Diomaye Faye le suivant[39].

Vie privée

 
Les deux épouses de Bassirou Diomaye Faye

Bassirou Diomaye Faye a deux épouses[40] : la première, Marie Khone Faye, originaire de Ndiaganiao[41], est chrétienne et est régulièrement voilée lors d'apparitions publiques[42] ; le couple a une fille ainsi que trois garçons dont l'un est prénommé Ousmane Sonko en l'honneur de son ami le leader du Pastef[43] ; la seconde, Absa Faye, qu'il a épousé le à Keur Massar[44], est musulmane ; ce deuxième couple n'a pas d'enfants[45],[46].

Résultats électoraux

Élection présidentielle

Année Parti 1er tour
Voix % Rang
2024 PASTEF 2 434 751 54,28 1er

Élection municipale

Année Municipalité Coalition 1er tour
Voix % Rang
2022 Ndiaganiao Libérer le peuple 1 774[47] 17,11 2e

Notes et références

  1. Nom complet : « Son Excellence Monsieur Bassirou Diomaye Diakhar Faye, nouveau Président de la République, a prêté serment », sur sec.gouv.sn, (consulté le ).
  2. a et b « De Ndiaganiao à Pastef : Qui est Bassirou Diomaye Faye ? (Portrait) », Senego, .
  3. « Présidentielle au Sénégal : cinq candidats félicitent Diomaye Faye pour sa victoire, en attendant les résultats officiels », Le Parisien, (consulté le ).
  4. (en) Babacar Dionne, « Senegal opposition party sponsoring new candidate Faye after court blocks jailed leader Sonko’s bid », Associated Press, .
  5. « Sénégal : Bassirou Diomaye Faye – Portrait d'un pur produit du pays a un pas de la magistrature suprême », sur allafrica.com, .
  6. « Bassirou Diomaye Faye élu Président par un peuple qui a soif du véritable changement ! », sur Afrique Midi, (consulté le ).
  7. « Qui est Bassirou Diomaye Diakhar Faye ? », sur diomayepresident.org (consulté le )
  8. « Bassirou Diomaye Faye remporte l'élection présidentielle », sur au-senegal.com, (consulté le )
  9. Au Sénégal, Bassirou Diomaye Faye élu dès le premier tour : un coup de tonnerre • FRANCE 24 Consulté le .
  10. a b et c Laurent Larcher, « Sénégal : de l’ombre à la lumière, Bassirou Diomaye Faye vainqueur de la présidentielle », La Croix, (consulté le )
  11. a et b Théa Ollivier, « Sénégal : le bras droit de l’opposant Ousmane Sonko arrêté et placé en garde à vue », sur Radio France internationale, .
  12. « Locales 2022 : Investi candidat à la mairie de Ndiaganiao, Bassirou Diomaye Faye sort du silence », sur senenews.com, (consulté le ).
  13. « [Profil] Maire élue de Ndiaganiao : Dr Tening Sène, la Lionne" qui a cassé l'argument machiste "djiguène dou fi djité’’ », sur senenews.com, (consulté le ).
  14. (fr-fr) Arrestation musclée de Bassirou Diomaye Faye devant son bureau Consulté le .
  15. « Sénégal : le Pastef désigne Diomaye Faye candidat à la présidentielle à la place d'Ousmane Sonko », sur Radio France internationale, .
  16. Laureline Savoye, « Vidéo. Sénégal : quel candidat représentera Ousmane Sonko à la présidentielle ? », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. AFP, « Sénégal : une vidéo attribuée à Ousmane Sonko confirme son choix pour la présidentielle », Le Monde, .
  18. « Présidentielle : Cheikh Tidiane Dièye renonce à sa candidature pour se rallier à Diomaye Faye », Senego, .
  19. « Au Sénégal, Ousmane Sonko vers une amnistie partielle », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. Léa-Lisa Westerhoff, « Sénégal : l'Assemblée nationale adopte une loi d'amnistie en pleine crise politique », sur Radio France internationale, .
  21. Aminata Sarr, « Justice Ousmane Sonko et Bassirou Diomaye Faye sont libres », sur seneweb.com, .
  22. « Le Programme de Bassirou Diomaye Faye »  , sur diomayeprésident.org (consulté le ).
  23. lopinion, « Sénégal: Bassirou Diomaye Faye nomme Ousmane Sonko comme Premier ministre », sur l'Opinion, (consulté le ).
  24. « Présidentielle au Sénégal : Ousmane Sonko et Bassirou Diomaye Faye en Casamance », sur TV5MONDE - Informations, (consulté le ).
  25. « Sénégal: un opposant promet de durcir la loi contre l'homosexualité s'il est président », sur Le Figaro.fr, Le Figaro, (ISSN 0182-5852, consulté le ).
  26. « Présidentielle au Sénégal : le candidat antisystème Bassirou Diomaye Faye donné en tête, selon les premiers résultats », sur Le Télégramme, (consulté le ).
  27. « Présidentielle au Sénégal : Bassirou Diomaye Faye proche d'une victoire aux airs de séisme politique », sur BFM TV (consulté le ).
  28. Célian Macé, « Présidentielle au Sénégal : l’opposant Bassirou Diomaye Faye largement en tête », Libération, (consulté le ).
  29. AFP, « L'opposant Diomaye Faye donné nettement en tête de la présidentielle sénégalaise », sur Voice of America Afrique (consulté le ).
  30. « Dernière minute : Un ministre de Macky Sall félicite Bassirou Diomaye Faye », sur Senenews, (consulté le ).
  31. Ndèye Fatou Varore, « Présidentielle : Adji Mbergane Kanouté, vice-présidente du groupe BBY félicite... », sur Kewoulo, (consulté le ).
  32. Mawunyo Hermann Boko, « Présidentielle au Sénégal : Amadou Ba reconnaît sa défaite face à Bassirou Diomaye Faye », Jeune Afrique, .
  33. Sokhna Faty Isseu Samb, « Macky Sall félicite Bassirou Diomaye Faye », Seneweb.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  34. « Sénégal : Bassirou Diomaye Faye déclaré proche de la victoire, le camp du pouvoir conteste », .
  35. (en) Ruth Maclean, « Young Opposition Candidate Wins Senegal’s Presidential Election »
  36. « Sénégal : l’élection de Bassirou Diomaye Faye, qui a deux épouses, consacre la « tradition de la polygamie » », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  37. « Bassirou Diomaye Faye, L'ascension fulgurante d'un inspecteur des finances à la présidence du Sénégal », sur lebaobab.net,
  38. « Au Sénégal, Bassirou Diomaye Faye fait son entrée au palais présidentiel et nomme Ousmane Sonko premier ministre », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  39. « Sénégal : le président Faye nomme un gouvernement "de rupture" avec de nouveaux visages », sur France 24, (consulté le )
  40. Laurent Lozano et Malick Rokhy Ba, « Sénégal: Diomaye Faye, candidat de la "rupture", va devenir président après des années de crise » », sur tv5monde.com avec l'AFP, (consulté le )
  41. « Au Sénégal, le président élu Bassirou Diomaye Faye affiche sa polygamie », sur france24.com, (consulté le ).
  42. Prince Beganssou, « Sénégal : Marie Khone et Absa, les deux épouses chrétienne et musulmane de Diomaye Faye », sur AFRIK SOIR, AfrikSoirOfficiel, (consulté le ).
  43. (en) « Senegal's presidential election: Bassirou Diomaye Faye, Ousmane Sonko's Plan B », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le ).
  44. Mohamed Cisse, « Absa Faye : comment Diomaye est tombé sous le charme de son ancienne étudiante - Avenirguinee.org », (consulté le )
  45. « Bassirou Diomaye Faye : ses deux épouses Marie Khone et Absa Faye », sur pressafrik.com (consulté le ).
  46. Prince Beganssou, « Sénégal : Marie Khone et Absa, les deux épouses chrétienne et musulmane de Diomaye Faye », sur afriksoir.net, (consulté le ).
  47. « Commune de Ndiaganiao : Bassirou Diomaye Faye félicite Dr Tening Sène », sur senenews.com, (consulté le )

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Bibliographie

Liens externes