Baltasar Kormákur

acteur, scénariste, réalisateur et producteur islandais
Baltasar Kormákur
Description de cette image, également commentée ci-après
Baltasar Kormákur au Festival international du film de Karlovy Vary en 2007.
Nom de naissance Baltasar Kormákur Baltasarsson
Naissance (55 ans)
Reykjavik
Islande
Nationalité Drapeau de l'Islande Islandaise
Profession Réalisateur, scénariste, producteur, acteur
Films notables Crime City
Jar City
État de choc
Everest

Baltasar Kormákur (Samper), né le à Reykjavik, est un acteur, scénariste, réalisateur et producteur islandais.

BiographieModifier

Né d’un père catalan, le peintre Baltasar Samper (is), et d’une mère islandaise, Baltasar Kormákur est diplômé de la Leiklistarskóli Íslands (École d'art dramatique d'Islande) en 1990. Par la suite, il rejoint la compagnie du Théâtre national d'Islande, où travaille pendant sept ans[1].

Comme acteur, il a tourné en Islande comme à l’étranger, notamment sous la direction de Friðrik Þór Friðriksson (Les Anges de l'univers, 2000) ou Hal Hartley (No Such Thing, 2001).

Comme metteur en scène, il a monté plus d’une douzaine de pièces du répertoire classique (Hamlet) ou des comédies musicales (Hair, The Rocky Horror Show), tant dans son propre théâtre qu'au Théâtre national d'Islande.

Il réalise son premier film en 2000. Tiré du roman éponyme de Hallgrímur Helgason, 101 Reykjavík, avec Victoria Abril et lui même, a connu un succès international. Baltasar Kormákur y participe également en tant qu'acteur et scénariste. Il a notamment reçu le Prix Découverte au Festival international du film de Toronto[1].

Baltasar Kormákur tourne ensuite Hafið (« La Mer ») en 2002 et remporte la même année l'Edda Award du meilleur film, du meilleur réalisateur et du meilleur scénario.

Contacté par Hollywood, il dirige en 2005 Forest Whitaker dans Crime City, Prix international de la critique au Festival du film policier de Cognac en 2006.

En 2006, il réalise Jar City (Mýrin), d'après le roman La Cité des jarres d’Arnaldur Indriðason. Avec plus de 80 000 entrées, le film est le plus grand succès islandais en Islande. Baltasar Kormákur reçoit l’Edda du meilleur film et du meilleur réalisateur, le Globe de cristal du meilleur film au Festival international du film de Karlovy Vary en 2007 et le Grand Prix du Festival du film d'aventures de Valenciennes en 2008.

Il réalise État de choc en 2010, et Contrebande, avec Mark Wahlberg et Kate Beckinsale, en 2012. Cette année, il réalise Survivre. Le film remporte 11 prix Edda, notamment dans les catégories de meilleur film de l'année, meilleur réalisateur et meilleur acteur dans un rôle principal[1].

En 1999, il crée la maison de production Blueeyes. La société est désormais intégrée aux studios RVK, avec Baltasar Kormákur à la direction et à la présidence du conseil d'administration[1].

Il est le père de l'acteur Baltasar Breki Samper (en).

FilmographieModifier

RéalisateurModifier

ScénaristeModifier

ActeurModifier

ProducteurModifier


DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) « FEST - New Directors | New Films Festival - Baltasar Kormákur », sur site.fest.pt (consulté le )

Liens externesModifier