Ouvrir le menu principal

Sólveig Anspach

cinéaste américano-islandaise
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anspach.
Sólveig Anspach
Description de l'image Defaut.svg.
Naissance
Heimaey (Islande)
Nationalité Drapeau d'Islande Islandaise
Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 54 ans)
Drôme (France)
Profession réalisatrice, scénariste
Films notables Haut les cœurs !
Louise Michel (téléfilm)
Site internet solveig-anspach.com

Sólveig Anspach, née le à Heimaey dans les îles Vestmann en Islande, et morte le dans la Drôme, est une réalisatrice américano-islandaise diplômée de la FEMIS à Paris.

En 2017, elle reçoit à titre posthume, le César du meilleur scénario original pour L'Effet aquatique.

Sommaire

BiographieModifier

Sa mère, islandaise, rencontre son père à Paris : né à Berlin, de père roumain juif[1], il a fui le nazisme en s'engageant dans l'Armée américaine, après avoir débarqué en Normandie, c'est là qu'il a poursuivi ses études[2]. Les Anspach s'y établissent, après un séjour à New York, ayant quitté les États-Unis devant la menace du maccarthysme[2]. Leur fille Sólveig, née en Islande en 1960, est diplômée de la Fondation européenne pour les métiers de l'image et du son (FEMIS)[3] à Paris en 1990[2], section réalisation — il s'agit de la première promotion après la transformation de l'IDHEC.

Elle s'installe dans les années 1990 en Seine-Saint-Denis, à la limite entre Montreuil et Bagnolet[4].

En 2001, elle obtient le prix François-Chalais[5] pour Made in the USA, un documentaire sur la peine de mort aux États-Unis, sélectionné pour la Quinzaine des réalisateurs à Cannes[6],[2]. D'après les Inrocks, elle fait pour ce documentaire « tragique et sombre » un vrai travail de cinéaste[7].

Stormy Weather est dans la sélection Un certain regard du Festival de Cannes 2003[8]. Dans ce film, Sólveig Anspach offre deux « rôles bouleversants » à Élodie Bouchez et Didda Jónsdóttir[9]. C'est avec cette dernière le début d'une collaboration poursuivie dans Skrapp út (2007), Queen of Montreuil (2012) et L'Effet aquatique (2015). Trois films qui constituent sa « trilogie fauchée »[2].

En 2008, elle tourne pour France 2 le téléfilm Louise Michel[2], avec Sylvie Testud dans le rôle-titre.

Avec Lulu femme nue, en 2013, Sólveig Anspach retrouve Karin Viard (actrice principale de son premier film Haut les cœurs !) et lui offre un « lâcher-prise émouvant »[10]. Ces retrouvailles illustrent la fidélité des acteurs à la réalisatrice, comme ses quatre collaborations avec Didda Jónsdóttir ou celles avec Ingvar E. Sigurðsson (Stormy Weather, Skrapp út et L'effet aquatique), Julien Cottereau (Haut les cœurs ! et Skrapp út), Samir Guesmi (Queen of Montreuil et L'Effet aquatique) et Florence Loiret-Caille (Queen of Montreuil et L'Effet aquatique).

Elle meurt le (à 54 ans) dans la Drôme, des suites d'une récidive de cancer, celui-là même qu'elle avait abordé dans son principal succès, le film autobiographique Haut les cœurs ![2]. Elle obtient le césar 2017 du meilleur scénario pour L'Effet aquatique à titre posthume.

FilmographieModifier

DocumentairesModifier

  • 1988 : La Tire
  • 1989 : Par amour
  • 1990 : Les Îles Vestmannaeyar
  • 1991 : Kjalvegur
  • 1992 : Sandrine à Paris
  • 1995 : Bistrik, Sarajevo
  • 1997 : Barbara, tu n'es pas coupable
  • 1998 : Que personne ne bouge !
  • 2001 : Made in the USA
  • 2001 : Reykjavik, des elfes dans la ville
  • 2002 : La Revue : Deschamps / Makaeïeff
  • 2004 : Faux Tableaux dans vrais paysages islandais
  • 2005 : Le Secret
  • 2006 : Manon, Montreuil-sous-Bois, France
  • 2006 : Didda, Reykyavik, Islande.

CinémaModifier

TélévisionModifier

Nominations et récompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Interview Télérama du 19/03/2013 », sur Télérama
  2. a b c d e f et g Thomas Sotinel, « La cinéaste Solveig Anspach, auteur de « Haut les cœurs ! » et « Lulu femme nue », est morte », sur lemonde.fr, (consulté le 8 août 2015).
  3. Autorité BnF.
  4. Solveig Anspach, invitée de Rebecca Manzoni pour son émission Eclectik du 17 mars 2013.
  5. Association prix François Chalais – Cannes 2001 – Made in the USA.
  6. Made in the USA – Sélections en festivals, unifrance.org.
  7. Jean-Marie Durand, « Cannes 2001 : Made in the USA de Sólveig Anspach et Cindy Babski », sur lesinrocks.com, (consulté le 18 juillet 2013).
  8. « Stormy Weather », sur le site du Festival de Cannes (consulté le 23 novembre 2015).
  9. « Le Quotidien 2003 - 19 mai - Un Certain Regard : Stormy weather », sur le site du Festival de Cannes, (consulté le 23 novembre 2015).
  10. Louis Guichard, « Lulu, femme nue », sur le site de Télérama, (consulté le 24 novembre 2015).
  11. L'Effet aquatique, premiere.fr.

AnnexesModifier