Association française des directeurs de la photographie cinématographique

association professionnelle de chefs opérateurs français
Association française des directeurs de la photographie cinématographique
Siteon0-dc90f.gif
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Forme juridique
Domaine d'activité
Production de films institutionnels et publicitairesVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège
Paris (8, rue Francœur, 75018)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Organisation
Fondateur
Présidents
Site web
Identifiants
RNA
SIREN
SIRET

L’Association française des directeurs de la photographie cinématographique (AFC[Note 1]) est la principale association professionnelle de chefs opérateurs français.

Ses locaux sont situés dans le 18e arrondissement de Paris au no 8 de la rue Francœur, contigus à l'école de cinéma la Fémis.

HistoriqueModifier

Fondée en 1990 par Henri Alekan, Raoul Coutard, Alain Derobe, Pierre-William Glenn et Georges Strouvé, bientôt rejoints par Eduardo Serra, Pierre Lhomme et Robert Alazraki. L'AFC comporte aujourd'hui une bonne centaine de membres.

Depuis [1], l'association publie chaque mois la Lettre de l'AFC dont le rôle est de maintenir les connaissances au sein de la profession[2]. Les éditoriaux sont publiés en ligne depuis [3].

Depuis l'an 2000, l'AFC organise chaque année le « Micro Salon de l'AFC » à Paris, où fabricants de matériel, prestataires et utilisateurs échangent autour des innovations cinématographiques[4].

Depuis 2002, l'association est accueillie par la Commission supérieure technique de l'image et du son (CST) au Festival de Cannes et publie des entretiens accordés par les directeurs de la photographie ayant un film sélectionné[5].

Rédigée en 2004 par Charlie Van Damme (1946-) avec l'intitulé « Envisager autrement le cinéma »[6],[7], la « charte de l'image » est présentée au public par Jean-Jacques Bouhon (1947-2017), le [8]. En 2022, l'association propose une nouvelle version de travail proche de la version finale et sans être définitive, représentant la résultante de réflexions collectives, enrichie d'un glossaire et traduite en anglais[9],[10].

Depuis 2006, l'association édite la revue semestrielle Lumière[11] avec la complicité des sociétés : Kodak, Mikros Image, Panavision-Alga-Techno, Transpalux et le soutien du CNC, en remplacement des Cahiers de l'AFC[12].

En 2013, l'AFC commande la refonte du site « Le CinéDico »[13] créé en 2008 dont l'objectif est de fournir un dictionnaire de traductions en 9 langues[Note 2] d'environ 15 000 termes techniques du cinéma et de l'audiovisuel[14]. Le lexique thématique est réalisé avec le soutien du CNC, de Film France et de la commission Île-de-France[13].

L'AFC est soutenue par le Centre national de la cinématographie (CNC), elle est cofondatrice d'Imago[15], la fédération internationale des associations de directeurs de la photographie, regroupant 56 pays en 2020[16].

Composition du bureau de l'associationModifier

En 2020, l'association procède à l'élection d'un nouveau bureau[17]. Ce dernier est composé de :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. À l'instar de l'American Society of Cinematographers (ASC), les sigles des associations professionnelles de directeurs de la photographie sont souvent composés de 3 lettres, dont la dernière est "C" comme le mot anglais Cinematographer : British Society of Cinematographers (BSC), Associazione Italiana Autori della Fotografia Cinematografica (AIC)… L'AFC typographie son nom complet Association Française des directeurs de la photographie Cinématographique.
  2. Traductions effectuées en : français, anglais, allemand, chinois, espagnol, italien, polonais, portugais et russe.

RéférencesModifier

  1. « Sommaire de la Lettre de l'AFC no 0 », sur afcinema.com, (consulté le ).
  2. « L'AFC mois par mois », sur afcinema.com (consulté le ).
  3. Éric Guichard (La Lettre AFC no 133), « Éditorial de  : Objectifs… ? », sur afcinema.com, (consulté le ).
  4. « Micro Salon de l'AFC », sur microsalon.fr (consulté le ).
  5. « Les entretiens », sur afcinema.com, (consulté le ).
  6. Charlie Van Damme, « La Charte de l'image : Envisager autrement le cinéma », sur afcinema.com, (consulté le ).
  7. Charlie Van Damme, « Envisager autrement le cinéma » [PDF], sur afcinema.com (consulté le ), p. 1 / 12.
  8. Jean-Jacques Bouhon, « Présentation publique de la Charte », sur afcinema.com, (consulté le ).
  9. « La Charte de l’image », sur afcinema.com, (consulté le ).
  10. AFC, « La Charte AFC de l'Image (version 1.5a) » [PDF], sur afcinema.com, (consulté le ), p. 1 / 10.
  11. « La revue Lumières, les cahiers AFC », sur afcinema.com, (consulté le ).
  12. AFC, « Lumières : les cahiers de l'AFC », sur CTLes, (ISSN 2102-7781, consulté le ).
  13. a et b Éric Guichard, « Le CinéDico », sur lecinedico.com (consulté le ).
  14. Alexandre Catonné, « Site : Le CineDico », sur Oniris Productions, (consulté le ).
  15. « Imago, fédération internationale des cinéastes », sur imago.org (consulté le ).
  16. « L'AFC de nouveau membre de la fédération Imago », sur afcinema.com, (consulté le ).
  17. « Nouveau bureau de l'AFC pour 2020 », sur afcinema.com, (consulté le ).

Liens externesModifier