Ariane Chemin

journaliste et écrivain française

Ariane Chemin, née le , est une journaliste et essayiste française.

Ariane Chemin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (58 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

BiographieModifier

Ariane Chemin, née le [1],[2], est licenciée ès lettres classiques et diplômée, en 1986, de Sciences Po Paris. Elle a été pendant de nombreuses années journaliste au quotidien Le Monde au service « politique », « société », avant de devenir grand reporter dans ce même journal. Elle écrit aussi des livres d'actualité, dont La Femme fatale avec Raphaëlle Bacqué au lendemain de l'élection présidentielle de 2007. Cette même année, Ariane Chemin publie avec Judith Perrignon La Nuit du Fouquet's, sur la soirée du Fouquet's du 6 mai 2007.

En 2008, Ariane Chemin quitte le journal Le Monde pour Le Nouvel Observateur. En 2011, elle retourne au Monde[3].

En 2012, elle participe au documentaire d'Yves Jeuland Les Gens du Monde[4].

En 2018, elle reçoit le prix littéraire Hervé-Ghesquière, avec Raphaëlle Bacqué, pour leur ouvrage La Communauté[5].

PolémiquesModifier

Élection présidentielle française de 2002Modifier

Le 8 septembre 2001, Ariane chemin signe dans Le Monde un article intitulé « Quand Alain Lipietz aidait le FLNC à rédiger son programme »[6] alors que celui-ci est encore le candidat choisi par les Verts pour l'élection présidentielle de 2002. Alain Lipietz est finalement remplacé pour ce scrutin par Noël Mamère le mois suivant[7]. En février 2002, un débat organisé par Acrimed révèle que c'est une ancienne étudiante d'Alain Liepietz qui a rédigé le programme économique du FLNC en s'inspirant de ses cours[8],[9].

Portrait de Michel HouellebecqModifier

L'écrivain Michel Houellebecq, sujet en août 2015 d'une enquête littéraire « non autorisée » en six volets publiée par Le Monde, consacrée à ses lectures, ses influences littéraires, son procès en 2002 contre la Grande mosquée ou ses contributions au journal 20 ans, a refusé de participer à des interviews préparatoires avec la journaliste en contestant la qualité du travail d'Ariane Chemin. Il déclare[10] : « Je me suis documenté, j'ai lu plusieurs de ses articles et de ses livres, c'est de très bas niveau : aucun fait important, beaucoup d'insinuations et de on-dit, le tout hâtivement rédigé, farci de clichés d'ambiance, et sur un ton de sournoiserie malveillante, sa marque de fabrique »[11].

Le directeur du journal, Jérôme Fenoglio, a en retour défendu la « qualité » du travail de son enquêtrice et de sa série littéraire, d'abord dans les colonnes du Monde[12], où il a dénoncé « une entreprise de dénigrement personnel », puis sur France Inter, où il a qualifié l'enquête parue d'« irréprochable »[13]. Après parution, Michel Houellebecq, sous protection policière depuis l'attentat meurtrier contre Charlie Hebdo, a accusé Le Monde d'avoir menacé sa sécurité, une accusation déniée par le site Arrêt sur images[14] et The Independent[11]. Il a ensuite porté plainte contre le quotidien, accusé de dévoiler sa « correspondance privée ». Il s'agit d'un petit mot manuscrit écrit au cours d'une audience que son propre avocat, Emmanuel Pierrat, avait confié avec autorisation de reproduction à la journaliste[15].

Le , dans l'émission On n'est pas couché sur France 2, Michel Houellebecq a convenu : « Elle paye un peu pour tout le monde [...] et pour les futurs aussi »[13],[16].

En septembre 2015, Michel Houellebecq porte plainte contre Le Monde pour « violation des droits d'auteur et du secret de ses correspondances »[15].

L'audience s'est tenue le devant la troisième chambre civile du tribunal de grande Instance de Paris. L'écrivain demandait 1€ de dommages et intérêts.[17] Le 8 septembre, Michel Houellebecq perd son procès, le tribunal ayant jugé que « ni les journalistes, ni les sociétés d'édition ne sont assujettis au secret professionnel ». « Les écrivains connus ne sont pas maîtres du discours les concernant » a expliqué l'avocat du Monde, François Saint-Pierre. Michel Houellebecq a été condamné à verser 4 000 € au quotidien[18].

Ariane Chemin reçoit, le , le prix Marie Claire de la journaliste de l'année pour cette série d'articles[19],[20].

Affaire BenallaModifier

Le , elle révèle que les coups portés lors de la dernière manifestation du 1er mai sur un couple – dont la scène est filmée par Taha Bouhafs – l'ont été par Alexandre Benalla, chargé de mission sécurité au sein du cabinet du chef de l'État. C'est le début de l'affaire Benalla, qui secoue l'exécutif pendant quelques semaines.

Pour avoir, dans ce contexte, enquêté sur le profil d’un sous-officier de l’armée de l'Air Chokri Wakrim – qui est alors le compagnon de l’ex-cheffe de la sécurité de Matignon, Marie-Élodie Poitout – qui était lié par un contrat de protection rapprochée avec un homme d’affaires russe (ce qui a conduit à l’ouverture d’une enquête pour « corruption »), Ariane Chemin est convoquée en mai 2019 par la direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI)[21]. Le quotidien Le Monde rappelle son soutien à la journaliste, et indique que « l’intérêt public suppose de pouvoir enquêter sur les entourages et les liens entretenus par des collaborateurs de l’Elysée ou de Matignon, quels que soient leurs parcours antérieurs ». La même procédure d'audition libre a été utilisée en mai 2019 pour convoquer plusieurs journalistes du média Disclose, ainsi qu'un journaliste de la cellule investigation de Radio France[21],[22].

Elle co-scénarise, en association avec le journaliste du Monde François Krug, l'album de bande dessinée Benalla et moi, traitant de l'affaire Benalla, dessiné par Julien Solé et publié en janvier 2020 aux éditions du Seuil[23].

Plaintes de Robert FaurissonModifier

Robert Faurisson porte plainte à plusieurs reprises contre Ariane Chemin, qui l'a qualifié de « menteur professionnel », « falsificateur » et « faussaire de l’histoire ». La justice donne raison à Ariane Chemin[24].

OuvragesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Présentation d'Ariane Chemin, pour Chez FOG, France 5.
  2. Ariane Chemin, sur Civismemoria.
  3. Jeanne Dussueil, « « Ariane Chemin quitte Le Nouvel Observateur pour Le Monde » », Stratégies, .
  4. Isabelle Hanne, « Les gens du Monde : le plein quotidien », Libération,‎ (lire en ligne).
  5. AFP, « Les journalistes Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin remportent le 1er prix Hervé-Ghesquière », Le Monde, .
  6. Quand Alain Lipietz aidait le FLNC à rédiger son programme, Ariane Chemin, Le Monde 08.09.2001
  7. Daniel Bernard et Nicolas Domenach, « Entretien », Marianne,‎ (lire en ligne).
  8. Les médias et les organisations politiques : transparence ou ingérence ?, Acrimed septembre 2002
  9. Avant Joly, la triste histoire d'Alain Lipietz..., Laure Daussy, Arrêt sur image 24 novembre 2011
  10. « Houellebecq juge l'enquête du "Monde" possiblement "dangereuse" », Le Point,‎ (lire en ligne).
  11. a et b (en) « Michel Houellebecq in 'verbal brawl' with Le Monde newspaper », The Independent,‎ (lire en ligne).
  12. Jérôme Fenoglio, « La réponse du « Monde » à Michel Houellebecq », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  13. a et b « Player - France Inter », sur France Inter (consulté le 17 septembre 2015).
  14. « Houellebecq accuse Le Monde de perturber sa protection policière », sur Arrêt sur images, .
  15. a et b « Michel Houellebecq attaque « Le Monde » », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  16. [vidéo] Michel Houellebecq, On n'est pas couché, .
  17. « Procès contre Le Monde: Houellebecq ou le principe d'estoppel », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  18. Jean Talabot, « Michel Houellebecq perd son procès face au Monde », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  19. « Ariane Chemin "beaucoup de confrères m’ont dit : « on ne touche pas à un écrivain » " », Marie Claire,‎ (lire en ligne).
  20. « Ariane Chemin, prix de la journaliste de l'année », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  21. a et b Luc Bronner, « L’inquiétante convocation d’une journaliste du « Monde » pour des articles sur l’affaire Benalla », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  22. « « Il se passe quelque chose de très malsain dans ce pays » : critiques après de nouvelles convocations de journalistes par la DGSI », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mai 2019)
  23. Monique Younès, « Benalla et moi : la bande dessinée sur les dessous de l'affaire Benalla », RTL,
  24. Jean-Baptiste Jacquin, « La justice reconnaît que Robert Faurisson est un « faussaire » », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  25. Ariane Chemin et Cécile Amar, Jospin & Cie : Histoire de la gauche plurielle, 1993-2002, Seuil, coll. « L'épreuve des faits », 281 p. (ISBN 2-02-047527-8).
  26. La Promo Sciences-Po 1986, Stock, 151 p. (ISBN 2-234-05716-7) édité erroné.
  27. Ariane Chemin et Géraldine Catalano, Une famille au secret : Le président, Anne et Mazarine, Stock, 264 p. (ISBN 2-234-05813-9).
  28. Ariane Chemin et Raphaëlle Bacqué, La Femme fatale, Albin Michel, 229 p. (ISBN 2-226-17929-1).
  29. Ariane Chemin et Judith Perrignon, La Nuit du Fouquet's, Fayard, 122 p. (ISBN 978-2-213-63545-3).
  30. Ariane Chemin, Fleurs et Couronnes, Stock, 111 p. (ISBN 978-2-234-06198-9).
  31. Ariane Chemin, L'Intégrale Corse, introduction et textes du livre de René Pétillon, Les Arènes/Glénat, 142 p. (ISBN 978-2-35204-089-7).
  32. Ariane Chemin et Raphaëlle Bacqué, Les Strauss-Kahn, Albin Michel, 267 p. (ISBN 978-2-226-22088-2).
  33. « Le prix Bernard Mazières du livre politique attribué au Mauvais Génie de Chemin et Schneider », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  34. Ariane Chemin et Vanessa Schneider, Le Mauvais Génie, Fayard 304 p..
  35. Ariane Chemin, Mariage en douce, Équateurs, 156 p. (ISBN 978-2-84990-451-0).

Liens externesModifier