Ouvrir le menu principal

Archidiocèse d'Udine

page de liste de Wikipédia

Archidiocèse d'Udine
(la) Archidiœcesis Utinensis
Informations générales
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Archevêque Mgr Mazzocato
Langue(s) liturgique(s) italien
Superficie 4 500 km2
Création du diocèse 6 juillet 1751
Élévation au rang d'archidiocèse 14 mars 1847
Patron Hermagoras et Fortunat (it)
Province ecclésiastique région ecclésiastique de Triveneto
Diocèses suffragants
Adresse Via Treppo 7, 33100 Udine
Site web site officiel
Statistiques
Population 514 000 hab.(2014)
Population catholique 494 000 fidèles(2014)
Pourcentage de catholiques 96,1 %
Nombre de paroisses 379
Nombre de prêtres 271
Nombre de diacres 28
Nombre de religieux 87
Nombre de religieuses 511
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

L' archidiocèse d'Udine (en latin : Archidiœcesis Utinensis ; en italien : Arcidiocesi di Udine) est un archidiocèse de l'Église catholique d'Italie.

Sommaire

TerritoireModifier

 
Archidiocèse d'Udine

Il est situé dans la province d'Udine sauf 11 municipalités appartenant historiquement au comté de Goritz et qui sont englobées dans l'archidiocèse de Gorizia. Son territoire s'étend sur 4500 km2 avec 379 paroisses regroupées en 24 archidiaconés. Il fait partie de la région ecclésiastique de Triveneto et ne possède pas de diocèse suffragant.

Le siège épiscopal est dans la ville d'Udine où se trouve la cathédrale de Santa Maria Annunziata. L'archidiocèse possède deux basiliques mineures : le sanctuaire Notre Dame de Grâce d'Udine (it) où les fidèles vénèrent une icône de la Vierge considérée comme miraculeuse et le duomo de Cividale del Friuli (it). Toujours dans la ville de Cividale del Friuli, on peut visiter le Tempietto longobardo (it), témoin de l'architecture lombarde, inscrit sur la liste du patrimoine mondial depuis juin 2011.

HistoireModifier

L'archevêché est érigé le 6 juillet 1751 par la bulle pontificale Iniuncta nobis du pape Benoît XIV pour ratifier l'accord entre l'archiduché d'Autriche et la république de Venise prévoyant la suppression du patriarcat d'Aquilée et sa division en deux nouvelles circonscriptions ecclésiastique : l'archidiocèse d'Udine qui reçoit sous sa juridiction les terres sous domination de la Sérénissime ; et l'archidiocèse de Gorizia avec son territoire sous domination des Habsbourg.

Par la bulle Suprema du 19 janvier 1753, le pontife définit les matières annexes, y compris les diocèses suffragants du nouveau siège métropolitain, soit tous ceux de l'ancien patriarcat situé en territoire vénitien : Padoue, Vicence, Vérone, Trévise, Ceneda, Belluno, Feltre, Concordia, Capodistria (maintenant en Slovénie), Emonia, Parenzo et Pola (maintenant en Croatie).

Le patriarche d'Aquilée, Daniele Dolfin, est nommé 1er archevêque mais garde le titre de patriarche jusqu'à sa mort. Le 1er mai 1818 par la bulle De salute Dominici gregis du pape Pie VII, Udine devient un simple évêché soumis au patriarcat de Venise.

Suite aux sollicitations du cardinal Fabio Maria Asquini, le pape Pie IX élève à nouveau le diocèse au rang de siège métropolitain sans suffragant par la bulle Ex catholicae unitatis du 14 mars 1847.

Évêques et archevêques d'UdineModifier

Voir aussiModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier