Ouvrir le menu principal
Antoine Sylvère
Naissance
Ambert (Puy-de-Dôme)
Décès (à 75 ans)
Paris 12e
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Toinou : Le cri d'un enfant auvergnat

Antoine Sylvère est un auteur français né à Ambert le et décédé dans le 12e arrondissement de Paris le [1].

BiographieModifier

Antoine Sylvère, dit Toinou, est issu d'une famille pauvre de métayers d'Ambert dans le Livradois.

À 17 ans, à la suite d'un détournement dans le bureau de poste où il travaille, il s'engage pour deux ans dans la Légion étrangère[2], en Algérie. À son retour, il passe en jugement et il est acquitté pour l'affaire du bureau de poste.

Il commence ensuite des études et réussit à devenir ingénieur.

Il épouse en 1912 Suzanne Rigaud, avec qui il a plusieurs enfants : Ginette (1913), Jean (1914), Jany, Jean Sylvestre.

En 1914, il est mobilisé ; il finit la guerre comme officier. Il dirige ensuite des usines dans le nord de la France, mais, en désaccord avec ses patrons, il préfère démissionner.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, alors qu'il dirige une exploitation forestière dans le nord du Morvan, près de Quarré-les-Tombes, il crée avec ses ouvriers un groupe de résistants. En 1943, pour échapper à l'arrestation, il doit quitter la région et il rejoint le maquis du Tarn-et-Garonne.

Œuvres éditéesModifier

RécitsModifier

  • Toinou : Le cri d'un enfant auvergnat (coll. « Terre humaine »), Plon, 1980[3] : récit autobiographique, écrit dès les années 1930.
  • Le pont des Feignants.
  • Le légionnaire Flutsch, Plon, 1982[4].

Notes et référencesModifier

  1. Acte de décès no 3012 du 27 octobre 1963 sur le site des archives de Paris.
  2. Il s'engage sous le nom de Gabriel Flutsch.
  3. (ISBN 225900587X)
  4. (ISBN 2259009239)

Liens externesModifier