Gilles Lapouge

écrivain et journaliste français
Gilles Lapouge
Description de cette image, également commentée ci-après
Gilles Lapouge en 2015
Naissance
Digne-les-Bains (France)
Décès (à 96 ans)
Paris (France)
Activité principale
écrivain et journaliste
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français

Œuvres principales

La Bataille de Wagram
L'Encre du voyageur

Gilles Lapouge, né le à Digne-les-Bains et mort le [1] à Paris, est un écrivain et journaliste français.

BiographieModifier

 
Gilles Lapouge au Sénégal en 2018.

Gilles Lapouge passe son enfance en Algérie où son père est militaire. Après des études d'histoire et de géographie, il devient journaliste. En 1950, il part pour le Brésil. Pendant trois ans, il travaille pour le quotidien brésilien O Estado de São Paulo, dont il restera le correspondant en France pendant plus de quarante ans. De retour en France, il collabore au Monde, au Figaro Littéraire et à Combat.

Il participe à l'émission de Bernard Pivot Ouvrez les guillemets qui deviendra Apostrophes. À France Culture, il produit l'émission Agora, puis En étrange pays. Il fait partie du comité de rédaction de La Quinzaine littéraire. Il a reçu le prix Pierre-Ier de Monaco pour l'ensemble de son œuvre. Il a participé régulièrement à Saint-Malo au festival Étonnants Voyageurs.

ŒuvresModifier

  • Un soldat en déroute, Casterman, 1963; rééd. Pierre-Guillaume de Roux, 2012
  • Les Pirates, Balland, 1969
  • L’Univers de Michel-Ange, H. Scrépel, 1973
  • Utopie et civilisations, Weber, 1973
  • La Révolution sans modèle, avec François Châtelet et Olivier Revault d'Allonnes, Mouton, 1974
  • Équinoxiales, Flammarion, Paris, 1977, (ISBN 2-08-060963-7); rééd, Pierre-Guillaume de Roux, 2012
  • Les Femmes, la Pornographie, l’Érotisme, avec Marie-Françoise Hans, Le Seuil, 1978
  • Le Singe de la montre, Flammarion, 1982
  • La Bataille de Wagram, Flammarion, 1986 – Prix des Deux Magots, Prix Louis-Guilloux
  • Les Folies Koenigsmark, A. Michel, 1989
  • L’Incendie de Copenhague, A. Michel, 1995 – Prix Cazes
  • Le Bruit de la neige, A. Michel, 1996
  • Besoin de mirages, Seuil, 1998
  • Au revoir l’Amazonie, 2000 (publié sur Internet, au Brésil)
  • La Mission des frontières, A. Michel, 2002
  • Le Bois des amoureux, A. Michel, 2006
  • L'Encre du voyageur, A. Michel, 2007 – prix Femina essai
  • La Légende de la géographie, A. Michel, 2009
  • La Maison des lettres. Conversations avec Christophe Mercier, Phébus, 2009
  • Dictionnaire amoureux du Brésil, Paris, Plon, (ISBN 2-259-20925-4)
  • Le Flâneur de l’autre rive, André Versaille éditeur, (ISBN 978-2-87495-153-4)
  • L’Âne et l’Abeille, Albin Michel, 2014 – prix France Télévisions[2], Goncourt des animaux[3]
  • Nuits tranquilles à Bélem, Arthaud, 2015
  • En toute liberté (avec Éric Poindron), Le Passeur, 2015
  • Contribution à une théorie des climats, La Grange Batelière, 2016
  • Atlas des paradis perdus, [1], Arthaud, 2017

Prix et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Pascal Ceaux et Aude Le Gentil, « Gilles Lapouge, écrivain et journaliste, est mort », sur Le Journal du Dimanche, (consulté le 31 juillet 2020)
  2. Marie-Christine Imbault, « Gilles Lapouge reçoit le prix essai France Télévisions », sur Livres Hebdo, (consulté le 21 mars 2014)
  3. « Le Goncourt des animaux 2014 pour "l'âne et l'abeille" de Gilles Lapouge », sur bibliobs.nouvelobs.com, (consulté le 8 août 2017).
  4. Grand prix de littérature Paul-Morand, Académie française, consulté le 26 décembre 2019.
  5. « Le Goncourt des animaux 2014 pour "l'âne et l'abeille" de Gilles Lapouge », sur nouvelobs.com, (consulté le 26 novembre 2014)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :