Antoigné

commune française du département de Maine-et-Loire

Antoigné
Antoigné
Le dolmen du Griffier.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Saumur
Intercommunalité Communauté d'agglomération Saumur Val de Loire
Maire
Mandat
Éric Mousserion
2020-2026
Code postal 49260
Code commune 49009
Démographie
Gentilé Antoignéens
Population
municipale
465 hab. (2017 en diminution de 2,52 % par rapport à 2012)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 05′ 06″ nord, 0° 06′ 41″ ouest
Altitude Min. 36 m
Max. 74 m
Superficie 17,87 km2
Élections
Départementales Canton de Doué-la-Fontaine
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 14.svg
Antoigné
Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire
Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Antoigné
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Antoigné
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Antoigné

Antoigné est une commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire.

GéographieModifier

Commune angevine du Saumurois, Antoigné se situe sur la route D 178, au sud-est de Montreuil-Bellay, en limite des départements des Deux-Sèvres et de la Vienne[1]. Cette petite commune est celle la plus au sud-est du département de Maine-et-Loire. Elle comprend trois hameaux : Coulon, Mué et Lernay.

La commune se trouve à 12 km de Thouars, 20 km de Doué-la-Fontaine, 17 km de Loudun, 25 km de Saumur, à 60 km d'Angers et à 80 km de Tours. Antoigné est visible à quelques kilomètres, grâce à son château d'eau.

Son territoire se situe dans le parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine.

ToponymieModifier

Nom des habitants (gentilé) : Antoignéens[2].

HistoireModifier

Pendant la Première Guerre mondiale, 19 habitants perdent la vie. Lors de la Seconde Guerre mondiale, 6 habitants sont tués[3].

Politique et administrationModifier

Administration municipaleModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1971 juin 1995 Serge Calou   Retraité
mars 1995   Éric Mousserion[4],[5],[6]   Agriculteur

IntercommunalitéModifier

La commune est membre de la communauté d'agglomération Saumur Val de Loire.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8].

En 2017, la commune comptait 465 habitants[Note 1], en diminution de 2,52 % par rapport à 2012 (Maine-et-Loire : +2,25 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
250296379523542537600624644
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
627637650585580619567587568
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
507527521515479477461446461
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
481471448442418414461468474
2013 2017 - - - - - - -
473465-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âgesModifier

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (21,4 %) est en effet supérieur au taux national (22,1 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (21,4 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,2 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 49,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,6 %, 15 à 29 ans = 16,1 %, 30 à 44 ans = 22 %, 45 à 59 ans = 18,2 %, plus de 60 ans = 19 %) ;
  • 50,2 % de femmes (0 à 14 ans = 21,4 %, 15 à 29 ans = 17,2 %, 30 à 44 ans = 18,5 %, 45 à 59 ans = 19,7 %, plus de 60 ans = 23,1 %).
Pyramide des âges à Antoigné en 2008 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
0,4 
5,9 
75 à 89 ans
6,7 
12,7 
60 à 74 ans
16,0 
18,2 
45 à 59 ans
19,7 
22,0 
30 à 44 ans
18,5 
16,1 
15 à 29 ans
17,2 
24,6 
0 à 14 ans
21,4 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Les infrastructuresModifier

Son école primaire renommée L'école des Hirondelles accueille une soixantaine d'élèves, elle bénéficie d'une cantine et d'une salle des fêtes dans ses bâtiments. La mairie d'Antoigné rénovée à la fin des années 1990 est dirigée en 2004 par M.Mousserion, habitant Lernay, un des trois villages rattachés à Antoigné avec Coulon et Mué.

Les événementsModifier

Plusieurs manifestations comme la fête de la musique et la Fête de la Saint-Jean sont organisées sur le petit terrain de football quelque peu à l'écart du centre mais non loin du canal de la Dive (affluent de la Thouet).

ÉconomieModifier

Sur 34 établissements présents sur la commune à fin 2010, 50 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 6 % du secteur de l'industrie, 12 % du secteur de la construction, 24 % de celui du commerce et des services et 9 % du secteur de l'administration et de la santé[13].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Comme pour la plupart des villes et villages, un monument aux morts fut installé après la Seconde Guerre mondiale sur la place devant la mairie. Son église du XIIIe siècle n'est pas visitable, les seules messes qui y sont célébrées sont les messes de mariage, de sépulture et de baptême. Presque accolée, son ancienne boulangerie à présent habitée porte encore une magnifique girouette représentant un homme au four. Antoigné compte parmi ses monuments un lavoir rénové vers le milieu des années 1990 et situé sur la route de la Motte-Bourbon ;
  • Le dolmen du Griffier, inscrit aux Monuments Historiques ;
  • Église paroissiale Saint-Martin.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou : A-C, t. 1, Angers, H. Siraudeau et Cie, , 2e éd. (notice BnF no FRBNF33141105, lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. IGN et BRGM, Géoportail Antoigné (49), consulté le 14 août 2012
  2. Antoingé sur l'office de tourisme de Saumur.
  3. Port 1965, p. 174
  4. Résultats officiels des élections municipales de mars 2008 à Antoigné sur le site officiel du ministère de l'intérieur.
  5. Réélection 2014 : « Liste des maires élus en 2014 », sur le site de la préfecture du département de Maine-et-Loire (consulté le 18 avril 2014).
  6. « Antoigné. Eric Mousserion retrouve son fauteuil de maire », sur Le Courrier de l'Ouest, (consulté le 5 juin 2020).
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  11. Évolution et structure de la population sur statistiques-locales.insee.fr
  12. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 », sur insee.fr (consulté le 2 juillet 2011)
  13. Insee, Statistiques locales du territoire d'Antoigné (49), consultées le 27 novembre 2012