Ouvrir le menu principal

Amédée Bouyssonie

Ecclésiastique. - Philosophe et préhistorien. - A été supérieur de l'Ecole Bossuet à Brive. - Inventeur de l'homme de La Chapelle-aux-Saints avec son frère Jean (1877-1965) en 1908
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouyssonie.

Le chanoine Amédée Bouyssonie, né le à Brive-la-Gaillarde dans le département de la Corrèze en France et décédé le dans la même ville[1], est un prêtre catholique, philosophe, pédagogue, compositeur et préhistorien français qui s'intéressa aux vestiges archéologiques des départements de la Corrèze, de Dordogne et du Lot.

BiographieModifier

Amédée Bouyssonie est né à Brive le dans la maison familiale sur l’actuelle place du Civoire. Il est le fils de Jean-Baptiste Bouyssonie (pharmacien) et de Gabrielle Mazeyrac, de Beaulieu. Il a deux frères puinés Jean et Paul.

Il a été ordonné prêtre en 1890 après des études au séminaire de Saint-Sulpice à Paris. Il enseigna la philosophie au Petit Séminaire, Lacabane (Cublac) jusqu’en 1955[2]. De ce lycée, aujourd’hui Lycée Bossuet, il en fut le supérieur[3]. A l’avant garde de la pensée sociale chrétienne, il appartenait au « Sillon ».

Amédée Bouyssonie fut nommé en 1908 chanoine honoraire de la cathédrale de Tulle puis, en 1948, Prélat d'honneur de Sa Sainteté.

Avec ses frères Jean et Paul, ils sont tous trois inventeurs de l'homme de La-Chapelle-aux-Saints (un Néanderthalien) le 3 août 1908 et témoignent pour convaincre sur l’anthropologie préhistorique dans les milieux catholiques[4]. Il a fouillé également à Limeuil (Dordogne), aux Vachous (Charentes).

Amédée Bouyssonie a composé plusieurs pièces pour une ou deux voix à l'usage de ses élèves.

Travaux archéologiquesModifier

Le , son frère Paul Bouyssonie extrait une calotte crânienne à La Chapelle-aux-Saints. Amédée, Jean et Paul Bouyssonie dégagent alors l'ensemble du squelette d'un homme de Néandertal : La Chapelle-aux-Saints 1, surnommé « le vieillard »[2],[5],[6].

Ouvrages, articlesModifier

  • "Monographie de la grotte de Noailles (Corrèze)" (1905, avec L. Bardon et J. Bouyssonie). Bulletin de la Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze, t. XXVII[7].
  • "Station préhistorique de la Coumba-del-Bouïtou", (janvier-mars 1908, avec L. Bardon et J. Bouyssonie). Bulletin de la Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze, t. XXX, pp.18-51.
  • Essai de démonstration purement a priori de l'existence de Dieu. [Signé : A. Bouyssonie.] (1912)[8].
  • L'Art des cavernes. Les dernières découvertes faites en Dordogne, par MM. Capitan, Peyrony et Bouyssonie, 1903, 1913[9].
  • Bataille d'idées sur les problèmes de Dieu, du bien, du vrai (1923)[10].
  • Solution spiritualiste du problème moral (1924)[11].
  • Regards sur l'être et sur les êtres. I : Le Regard de l'homme. Essais sur l'expérience, la raison et leurs rapports, par A. Bouyssonie... (1935)[12].
  • Batailles d'idées sur les problèmes de Dieu, du bien, du vrai (1937)[13].
  • [avec Jean et Paul Bouyssonie] "Notre découverte à La Chapelle-aux-Saints" (1948)[15].

Œuvres musicales[16]Modifier

  • Ave Maria, mélodie pour une voix (20 juillet 1909), accompagnement de L. Montié (fa mineur puis fa majeur).
  • Ave Maria suppliant, à une voix, accompagnement de Mme Ruwdel-Desmoulins, en si majeur (Quasi andante)
  • O salutaris hostia, à deux voix, accompagnement de Mme Ruwdel-Desmoulins, en fa majeur.
  • Tantum ergo, à deux voix, accompagnement de Mme Ruwdel-Desmoulins, en Ut majeur.
  • La Lettre du Paysan, mélodie profane à une voix.

DiscographieModifier

  • Tantum ergo, O Saluratis hostia et La Lettre du Paysan, enregistrés par la Maîtrise d'Enfants Notre-Dame de Brive, in "Chercher la Lumière, chercher la Paix". Direction artistique : Christophe Loiseleur des Longchamps ; Piano : Gaël Tardivel ; technique vocale : Deryck Webb. Coda Music. réf. 020709CM.

Membre de sociétés savantesModifier

Amédée Bouyssonie fut membre de plusieurs sociétés savantes[17] :

  • Société archéologique et historique du Limousin.
  • Société française d'archéologie.
  • Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze : Membre depuis 1909, Au bureau depuis 1912, Vice-président en 1918, président d'honneur en 1946.

Décorations, titres honorifiques et hommagesModifier

  • Prix Juteau-Duvigneaux, décerné par l’Académie française en 1925 pour l’ouvrage Batailles d’idées
  • Chevalier de la Légion d'honneur en 1948 puis officier en 1949[18].
  • Une rue de Brive-la-Gaillarde (Corrèze) porte le nom des deux frères Amédée et Jean Bouyssonie.

Sources et bibliographieModifier

  • Jean-Michel Maldamé, Jean-Michel, Prêtres et scientifiques, Desclée De Brouwer, 2012 (ISBN 9782220080796), p. 103
  • Roussot, Alain (1937-2013), Amédée et Jean Bouyssonie préhistoriens [Introduction par Denise de Sonneville-Bordes. Biographie, par l'abbé Henri Breuil.] Périgueux, P. Fanlac, 1966, 48 pp.
  • Bremond, Henri (1865-1933) & Boutillier du Retail, Armand (1882-1943), "Dossiers biographiques Boutillier du Retail. Documentation sur Amédée Bouyssonie". Paris : Le correspondant, 1924 (25 mai).
  • Jean-Paul Duquesnoy, Dictionnaire biographique du clergé corrézien, 2011, p. 176.
  • A. Roussot, Abbé Breuil, Amédée et Jean Bouyssonie préhistoriens, 1966.

IconographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Amédée Bouyssonie (1867-1958) », sur data.bnf.fr (consulté le 19 août 2019)
  2. a et b « Fanny Defrance-Jublot, « Quand des abbés lèvent le doute sur les néandertaliens » », sur Pour la Science, (consulté le 19 août 2019)
  3. « Les frères Bouyssonie », sur Association des Anciens de l'Ensemble Scolaire Edmond-Michelet, (consulté le 20 août 2019)
  4. « Robert Jullien (du Museum), "L'apport de la Préhistoire à la compréhension de la Bible : Le cas exemplaire de l'homme de La Chapelle-aux-Saints" », sur Préhistoire et Bible - Les cimes limousines, (consulté le 21 août 2019)
  5. Bouyssonie, « La découverte de La Chapelle-aux-Saints », Bulletin de la société scientifique historique et archéologique de la Corrèze, no 80,‎ , p. 45-82
  6. « Cédric Beauval, "Les premières sépultures" », sur La Recherche, Mensuel 493, (consulté le 20 août 2019)
  7. http://www.calames.abes.fr/pub/#details?id=Calames-20104271742437107 (consulté le 20 août 2019)
  8. (S. l., 1912.) In-8°, paginé 113-131. https://data.bnf.fr/11250927/amedee_bouyssonie/ Notice n° : FRBNF31861393
  9. « http://cths.fr/an/savant.php?id=108587 », sur cths (consulté le 19 août 2019)
  10. Vannes, impr. Lafolye frères ; Paris, Gabriel Beauchesne, éditeur, 117, rue de Rennes, 1923. In-16, 368 pp. https://data.bnf.fr/11250927/amedee_bouyssonie/ Notice n° : FRBNF31861391
  11. Mesnil (Eure), impr. Firmin-Didot ; Paris, G. Beauchesne, éditeur, 117, rue de Rennes, 1924. In-8, 61 p. annexe : Tables du volume I. Année 1923. [1864] Note(s) : Archives de philosophie. Volume II. Cahier 1. https://data.bnf.fr/11250927/amedee_bouyssonie/ Notice n° : FRBNF31861396
  12. Limoges, impr. Guillemot et de Lamothe ; Bureau du Bulletin des anciens élèves de Saint-Sulpice, 3, place de l'Ancienne-Comédie. (S.M.), (22 février 1935.) In-8, 80 p. 6 fr. [3730]. https://data.bnf.fr/11250927/amedee_bouyssonie/ Notice n° : FRBNF31861395
  13. Paris-Lille, impr. Taffin-Lefort ; Paris, G. Beauchesne et ses fils, 1937. (21 septembre 1938.) 3e édition (1937), 360 pp. Préface de Mgr Jean Castel (1868-1939). Préfacier Voir les notices liées en tant qu'auteur Notice n° : FRBNF31861392 Le problème du mal (1943), Limoges : Bonne presse, [1943], Impression : Issoudun : Impr. de la Bonne presse, 1 vol. (63 p.) ; 18 cm, Collection : Ce qu'il faut savoir ; n° 11
  14. Brive, Éditions du Troubadour (impr. de Chastrusse, Praudel et Cie), 1948. In-8° (245 x 155), 36 p., fig., couv. ill. [D. L. 12883] -IIc- Numéro hors série du Bulletin de la Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze, août 1948.
  15. in Bulletin de la Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze. T. 70, Brive, 1948, 20 pp. ( Impr. de Lachaise).
  16. Archives de la Maîtrise Edmond-Michelet, Brive.
  17. « Comité des travaux historiques et scientifiques - Institut rattaché à l’École nationale des Chartes », sur CTHS, 2012-2014 (consulté le 19 août 2019)
  18. Leonore, dos. 19800035/0148/18909.