Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Péron.
Alfred Péron
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Alfred Péron (1904-1945) est un écrivain, enseignant et résistant français[1].

Sommaire

BiographieModifier

Élève de l'École normale supérieure (promotion 1924)[2], il est lecteur au Trinity College de Dublin, en 1926, où il se lie d'amitié avec un de ses élèves, le très francophile Samuel Beckett. Il est agrégé d'anglais, lauréat en 1929 d'une bourse de voyage Autour du Monde (fondation du banquier philanthrope Albert Kahn, gérée par l'Université de Paris.). En décembre 1929 il travaille avec Beckett sur la traduction française d’Anna Livia Plurabelle, de Joyce. En 1938, il traduit Alba pour Soutes, la revue de Luc Decaunes.

Devenu professeur d’anglais au lycée Buffon, il entre dans la Résistance en 1940 et intègre le réseau Gloria. Il y fait venir son ami Beckett, installé en France en 1937.

Le réseau est infiltré et Alfred Péron est arrêté le 14 août 1942 et déporté à Mauthausen. Beckett, prévenu par Maya Péron, échappe de peu à l'arrestation et se réfugie en zone libre. Alfred Péron meurt en Suisse, le , deux jours après sa libération.

Alfred Péron demeurait au 69, rue de la Tombe-Issoire, dans le 14e arrondissement de Paris[3].

Notes et référencesModifier

  1. Voir Samuel Beckett, Lettres, I, 1929-1940, Gallimard, 2014, p. 739.
  2. Ibid., p. 739.
  3. Ibid., p. 650.

Voir aussiModifier