Alexis de Gabriac

diplomate français
Alexis de Gabriac
Fonctions
Ambassadeur de France au Mexique
-
Chargé d'affaires
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Famille
Autres informations
Propriétaire de
Distinctions
Blason

Le comte Jean Alexis de Cadoine de Gabriac, né le et mort le au Château de Lantilly, était un diplomate et grand voyageur français.

Biographie modifier

Formé sous la Restauration, il est nommé attaché de légation de France à Dresde en 1837, à Francfort en 1839, secrétaire d'ambassade et chargé d'affaires à Vienne le et premier secrétaire à Constantinople le .

Chargé d'affaires à Florence le , il négocia et signa avec Andrea Corsini, duc de Casigliano, ministre des Affaires étrangères du Grand-duché de Toscane, le Traité de commerce et de navigation, conclu le , entre la France et la Toscane.

Il est premier secrétaire à Berlin de 1852 à 1854.

Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de France au Mexique de 1854 à 1860, il tenta durant tout son ministère de convaincre le comte Walewski et Napoléon III d'une intervention française au Mexique, qui n'arriva qu'en 1861, pour mettre fin à la guerre civile. Il craignait particulièrement une prise en main du Mexique par les États-Unis. Il a soutenu les conservateurs mexicains dans leur objectif d'instaurer une monarchie dans le pays.

Gabriac est nommé secrétaire à Munich le .

En 1866-1867, il effectue un long périple en Amérique du Sud et, en 1868, commence un tour du monde en compagnie de Marie Alexandre Raoul Blin de Bourdon.

Parti de Marseille le , il visite Alexandrie puis, en train, gagne Suez. De Suez, il joint Aden puis Bombay où il étudie le système des castes, les parsis, les fakirs et les bayadères. Il voit les temples d'Elephanta, les grottes de Kanheri et passe à Pounah, Baroda, Ahmedabad avant de revenir à Bombay le .

Il commence alors une grande traversée de l'Hindoustan par le train et arrive à Calcutta le . Il visite ensuite Bénarès puis Kanpur où les traces de la révolte de 1857 sont encore visibles. A Lucknow, il voit les vestiges du palais où le roi de l'Awadh abritait ses neuf cents femmes.

Gabriac atteint Agra le et admire le Taj Mahal puis Jaïpur, Delhi avant de joindre Kasauli et de regagner Calcutta. Il décide alors de rentrer en Europe par la Chine, le Japon et les États-Unis.

Le , il repart seul sur un bateau transportant de l'opium, fait escale à Penang, Singapour, Saïgon et Hong Kong avant de visiter Canton. Le , il atteint Yokohama puis visite Yeddo et quitte le Japon après un mois de séjour, le , à destination des États-Unis.

Il atteint ainsi San Francisco le sur un paquebot de luxe puis traverse les États-Unis par le Great Pacific Railroad. Il passe alors à Salt Lake City, traverse le Missouri à Omaha et atteint New York où il séjourne jusqu'au avant d'embarquer sur un paquebot allemand qui le ramène à Calais.

Distinctions et décorations modifier

Le comte de Gabriac était commandeur de la Légion d'honneur, grand'croix de l'ordre de Saint-Grégoire-le-Grand, de l'ordre d'Isabelle la Catholique, de l'ordre de l'Aigle rouge, décoré du Nichan de Turquie de première classe.

Œuvres modifier

  • Douanes allemandes. De l'influence exercée sur le commerce et l'industrie de la Saxe royale par sons accession à la grande association des douanes allemandes- prussiennes, 1840
  • Supplique à S. M. l'Empereur pour les cautions de douane de M. le Mis de Forbin-Janson, 1853
  • Promenade à travers l'Amérique du sud : Nouvelle-Grenade, Équateur, Pérou, Brésil; ... orné de vingt-et-une gravures sur bois et de deux cartes géographiques, 1868
  • Course humoristique autour du monde : Indes, Chine, Japon, 1872[1]

Bibliographie modifier

  • Armando Saitta, Le relazioni diplomatiche fra la Francia e il granducato di Toscana, 1959
  • Angelo Filipuzzi, Le relazioni diplomatiche fra l'Austria e il Granducato di Toscana, 1968
  • Nancy Nichols Barker, The French Legation in México: Nexus of Interventionists, 1974
  • Nancy Nichols Barker, The French experience in Mexico, 1821-1861: a history of constant misunderstanding, 1979
  • Numa Broc, Dictionnaire des Explorateurs français du XIXe siècle, T.3, Amérique, CTHS, 1999, p. 148
  • Anne Juliette Chaudieu, Le ministère de Jean Alexis de Gabriac au Mexique (1854-1860), 2002
  • Numa Broc, Dictionnaire des Explorateurs français du XIXe siècle, T.4, Océanie, CTHS, 2003, p. 173-174
  • Guy-Alain Dugast, La tentation mexicaine en France au XIXe siècle : Les mythiques attraits d'une nation arriérée, 2008

Notes et références modifier

  1. L'ouvrage est curieusement dédié au sultan Abdulaziz.

Liens externes modifier