Ouvrir le menu principal

Numa Broc

géographe français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Broc.
Numa Broc
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Numa Broc, né en 1934 à Perpignan et mort dans cette ville le [1], est un géographe français, spécialiste d'histoire et d'épistémologie de la géographie[2].

BiographieModifier

Issu d'une famille de fonctionnaires, Numa Broc fait ses études secondaires au lycée de Perpignan (1945-1951), puis étudie à l'université de Clermont-Ferrand (1951-1955). Après l'obtention du CAPES (1956), il devient agrégé de géographie en 1960.

Il enseigne en 1956-1957 au lycée de Beauvais, puis, de 1957 à 1959 en Algérie, à Constantine et à Alger. Docteur ès lettres, il rencontre en 1964 François de Dainville qui l'oriente vers l'histoire de la géographie et des explorateurs. Il soutient ainsi sa thèse de troisième cycle à Montpellier en 1966 sur la montagne au siècle des Lumières[3] puis sa thèse d’État en 1971 intitulée La Géographie des philosophes[4].

Assistant, puis maître-assistant à l'université de Montpellier, il est professeur émérite de géographie à l'université de Perpignan. Membre de l'E.R.A. (Épistémologie d'histoire de la géographie) du C.N.R.S., on lui doit de nombreux articles dans des revues de géographies et universitaires ainsi que plusieurs ouvrages.

Il se marie avec Marie Louise Rouzaud qui le soutiendra toute sa vie dans ses recherches.

Malgré son grave handicap visuel qui l'a affecté dans la dernière partie de sa carrière professionnelle, avec l'aide de son épouse Marie Louise et d'un de ses amis il rédigea et publia son dernier ouvrage en 2 tomes : Une histoire de la géographie physique en France (XIXe – XXe siècles) en 2010 à l'âge de 76 ans.

Il fut, en outre, président du Club alpin de Perpignan.

Il est décédé à Perpignan le 12 mars 2017. Il lègue une partie de sa prestigieuse bibliothèque et des documents à l'université de Perpignan et à la mairie de Perpignan.

Il est inhumé au Vieux Cimetière de Thuir.

ŒuvresModifier

  • Les montagnes vues par les géographes et les naturalistes de langue française au XVIIIe siècle, Bibliothèque nationale, 1969.
  • La géographie des philosophes, géographes et voyageurs français au XVIIIe siècle[5], Presses Universitaires de Strasbourg, 1975.
  • La géographie de la renaissance / 1420-1620, CTHS, Paris, 1986.
  • Les grandes missions scientifiques françaises au XIXe siècle (Morée, Algérie, Mexique) et leurs travaux géographiques, 1981.
  • Ludovic Drapeyron (1839-1901), 1982.
  • Quelle est la plus ancienne carte moderne de France ?, Armand Colin, 1983.
  • La cartographie reflet de l'histoire de François de Dainville (directeur scientifique), Slatkine, 1986.
  • Autour du monde 1767-1771, Voyage de François de Pagès par terre et par mer, Imprimerie nationale, 1991.
  • Athanase et le Mont Ophir (préface), Edisud, 1992.
  • De l'eau et des hommes en terre catalane, avec Michel Brunet, Sylvie Caucanas, Bertrand Desailly et Jean-Pierre Vigneau, Trabucaire, 1993.
  • Une histoire de la géographie physique en France (XIXe – XXe siècles), Presses Universitaires de Perpignan, 1993.
  • Regards sur la géographie française de la renaissance à nos jours, Presses Universitaires de Perpignan, 1994.
  • Montagnes au siècle des lumières, perception et représentation, CTHS, 1995.
  • Dictionnaire illustré des explorateurs et grands voyageurs français du XIXe siècle, tome 1, Afrique, Cths, 1988.
  • Dictionnaire illustré des explorateurs et grands voyageurs français du XIXe siècle, tome 2, Asie, Cths, 1999.
  • Dictionnaire illustré des explorateurs et grands voyageurs français du XIXe siècle, tome 3, Amérique, Cths, 1999.
  • Dictionnaire illustré des explorateurs et grands voyageurs français du XIXe siècle, tome 4, Océanie, Cths, 2003.

Notes et référencesModifier

  1. Avis de décès dans L'Indépendant, 14 mars 2017
  2. Philippe Dugot, Jean-Yves Puyo, Géographie Historique no 23, 2007, p. 32
  3. Catherine Bousquet-Bressolier, François de Dainville S.J. (1909-1971): pionnier de l'histoire de la cartographie et de l'éducation, École des Chartes, 2004, p. 99
  4. Ibid.
  5. Derruau Max, « Broc (Numa). — La géographie des philosophes. Géographes et voyageurs français au XVIIIe siècle. » , in Revue de géographie alpine, 1976, vol. 64, n° 3, pp. 424-426, Texte intégral

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  •   Robert Cornevin, Numa Broc et les explorations africaines, in Dictionnaire illustré des explorateurs et grands voyageurs français du XIXe siècle, tome 1, Afrique, Cths, 1988, pp. 11-14.
  • Aline Rousselle, Le Paysage rural et ses acteurs, 1998, p. 11
  • (en) Robert P. Beckinsale, Richard J. Chorley, The History of the Study of Landforms, vol. 3, 2003, p. 477

Liens externesModifier