Aldegonde de Maubeuge

Sainte catholique et abbesse

Aldegonde de Maubeuge
Sainte catholique
Image illustrative de l’article Aldegonde de Maubeuge
Statue de sainte Aldegonde au portail de l'église de Noirchain (Hainaut, Belgique) qui lui est dédicacée
Naissance c. 630
Décès 30 janvier 684  (54 ans)
Maubeuge
Ordre religieux Ordre de Saint-Benoît
Fête 30 janvier
Attributs livre, crosse

Aldegonde de Maubeuge (en latin Adelgundis) ou Sainte Aldegonde, née à Cousolre vers 630 et morte en 684 dans le cloître mixte de Maubeuge qu'elle fonda au bord de la Sambre.

Statue d'Aldegonde de Maubeuge à Hautmont.
Armoiries d'Alken, commune du Limbourg belge, représentant sainte Aldegonde.

C'est une sainte chrétienne fêtée le 30 janvier[1].

BiographieModifier

Aldegonde était la fille de Walbert (Waldebertus), régent de Clotaire II dans la région de la Sambre et de la Meuse, et de Bertille (Bertilla) de Thuringe. Sa sœur était sainte Waudru.

Elle quitta la maison natale et se convertit au christianisme sous Saint Amand.

Elle fonda le cloître mixte de Maubeuge où elle se retire en 659. Les travaux ne seront terminés qu'en 661, date à laquelle, elle devint la première abbesse. Elle y mourut le , probablement d'une tumeur cancéreuse[2].

Aldetrude (Adeltrudis), puis Madelberte, ses nièces, lui succédèrent.

NotoriétéModifier

Plusieurs paroisses portent son nom, dont Sainte Aldegonde en Val de Sambre[3], dans le diocèse de Cambrai.

On invoque sainte Aldegonde contre la mort subite et les maladies contagieuses, les maux de tête, les crampes, chancres, contre la fièvre. Outre la guérison des cancers, on la prie pour que les enfants marchent sans difficultés. À la belle saison, on peut voir des bébés faire leurs premiers pas dans le faubourg Sainte-Aldegonde à Maubeuge.

L'église Saints-Pierre-et-Paul abrite, dans le centre de Maubeuge, le trésor de la sainte, dont un remarquable reliquaire du XVe siècle, une crosse et des bannières qui servaient aux processions.

IconographieModifier

Aldegonde est représentée avec un livre dans une main et une crosse dans l'autre.

Lieux d'invocationModifier

En Belgique, des églises sont consacrées à sainte Aldegonde à Ophain-Bois-Seigneur-Isaac, Hérinnes, Baisieux, Écaussinnes-Lalaing, Froidchapelle, Mont-Sainte-Aldegonde, Noirchain et Rance. En France, le lieu principal de culte est Maubeuge.

AstronomieModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Nominis : Sainte Aldegonde
  2. D’après Jacques de Guyse et Jean Wauquelin (trad. Jean Wauquelin), Chroniques de Hainaut [« Annales historiae illustrium principum Hannoniae »], vol. 7, Paris, Sautelet et Cie, (réimpr. 1829), « 44 - Quod b. Aldegundis passa fuit cancrum in mamilla »
  3. sainte-aldegonde.com
  4. Sur 242 revues de sciences humaines et sociales

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier