Ouvrir le menu principal

Ancienne abbaye d'Eename
Image de l'Ancienne abbaye d'Eename
Image de l'Ancienne abbaye d'Eename

Ordre Ordre de Saint-Benoît
Fondation 1063
Localisation
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Province Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale
Commune Audenarde
Coordonnées 50° 51′ nord, 3° 38′ est

Géolocalisation sur la carte : Flandre-Orientale

(Voir situation sur carte : Flandre-Orientale)
Ancienne abbaye d'Eename

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Ancienne abbaye d'Eename

L'abbaye d'Eename (ou abbaye Saint-Sauveur d'Eename) était un monastère fondé en 1063 à l'endroit où se situe aujourd'hui la section Nederename, en Belgique, dans la province de Flandre Orientale. Dans les années 1920, tout proche de là, à Eename, des vestiges archéologiques de fortifications érigées par l’empereur germanique Otton Ier furent découvertes.

Situation géographiqueModifier

La fondation du cloître eu lieu à Eename, proche du portus d'Audenarde, pour pacifier la région, lorsque ce faubourg d'Audenarde fut rasé puis annexé à la Flandre — territoire français —, alors qu'à cet endroit le Saint-Empire germanique avait érigé des fortifications pour faire un rempart contre la France, sur la rive droite de l’Escaut. L'endroit correspond aujourd'hui à la section Nederename[1],[2], en Belgique, dans la province de Flandre orientale.

HistoireModifier

D’Eenaeme à AudenardeModifier

Dans les années 1920 on mit au jour à Eenaeme, un faubourg d’Audenarde, les vestiges archéologiques de fortifications érigées sur la rive droite de l’Escaut par l’empereur germanique Otton Ier, et qui, de même qu’à Anvers, faisaient un rempart contre la France.

Eenaeme est rasée en 1054 et annexée à la Flandre : ce fut une chance pour le village voisin d’Audenarde, qui profita exclusivement du développement économique par la suite. À l’emplacement d’Eenaeme, afin de pacifier la région, du temps de Baudouin V, on érige, en 1063, un cloître jouxtant le portus d'Audenarde. Les ruines des fortifications, de la ville et du cloître s’avèrent du plus haut intérêt d’après les découvertes faites à ce jour.

D’étonnantes découvertes ont aussi été faites à l’occasion de travaux de restauration de l’église voisine, notamment la loge princière d’où l’empereur assistait à la messe.

Notes et référencesModifier

  1. Baron Jules De Saint Genois, Notice sur le dépôt des archives de la Flandre Orientale, L. Hebbelynck, (lire en ligne)
  2. P. Kersten, Journal historique et littéraire, vol. 11, (lire en ligne), p. La commune de Neder Eename qui fesoit partie de la paroisse d Eename

Articles connexesModifier