Ouvrir le menu principal

Abbaye Saint-Josse de Dommartin

abbaye située dans le Pas-de-Calais, en France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Josse et Dommartin.

Abbaye Saint-Josse de Dommartin
La porte d'en bas de l'ancienne abbaye de Dommartin. Vue sur la brasserie et le colombier.
La porte d'en bas de l'ancienne abbaye de Dommartin. Vue sur la brasserie et le colombier.
Présentation
Nom local Abbaye de Dommartin
Culte Catholique romain
Type Abbaye
Rattachement Prémontrés
Début de la construction 1121
Fin des travaux XVIIIe siècle
Style dominant Gothique
Protection  Inscrit MH (1991)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Ville Tortefontaine
Coordonnées 50° 18′ 56″ nord, 1° 54′ 50″ est

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

(Voir situation sur carte : Pas-de-Calais)
Abbaye Saint-Josse de Dommartin

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye Saint-Josse de Dommartin

L'Abbaye Saint-Josse de Dommartin est une abbaye de l'Ordre des chanoines réguliers de Prémontré, fondée au XIIe siècle à Tortefontaine (Pas-de-Calais), sur les pentes de la vallée de l'Authie. Elle n'est plus aujourd'hui occupée par des religieux. Plusieurs propriétaires privés se partagent les restes de son domaine.

L'abbaye (vestiges de l'église abbatiale et des bâtiments conventuels ; portail Nord ; portail Sud ; bâtiment des hôtes : façades, toitures et salle voûtée ; bâtiments des XVIIe et XVIIIe siècles de la ferme disposés autour d'une cour et corps de logis : façades et toitures ; façades et toitures des anciennes granges, des anciennes remises à voitures, d'un pavillon du XVIIe siècle, de l'ancienne brasserie et du pigeonnier ; pavillon du XVIIe siècle : façade et toiture de la façade avant ; puits ; mur d'enceinte et sol à l'intérieur) fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

HistoireModifier

La fondation au XIIe siècleModifier

Moyen ÂgeModifier

Moyen Âge supérieurModifier

En 1131, à la mort du père Milon fondateur de la communauté de Prémontrés établie à Saint-Josse-au-Bois en 1125[2], Adam ( 1166) est élu nouvel abbé. Ce dernier initie alors les travaux d'une vaste église au lieu-dit Dommartin qui préfigure la future installation de l'abbaye en ce lieu.

En 1161, l'abbaye est transférée au hameau de Dommartin en un lieu plus favorable situé sur le flanc Nord de la vallée de l'Authie et deux années plus tard l'église, devenue abbatiale, et dont les travaux avaient commencé dès 1553, est consacrée. De type gothique primitif, elle mesure 89 m. de long pour 26 m. de largeur et autant de hauteur[3].

Durant les XIIe et XIIIe siècles, l'abbaye étend fortement son domaine grâce à quelques achats[4], legs et concessions[5]. Une partie d'entre eux furent contestés, parfois violemment. Les fils et beau-fils d'Hugues Colet (Enguerrand, Waldric, Bartélémy et Robert) notamment, après le retour de ce dernier de Jérusalem, cherchèrent querelles à la communauté[6].

Bas Moyen ÂgeModifier

En 1249, l'abbaye de Dommartin se voit confier l'autel de Mouriez[7].

XVe siècleModifier

XVIe siècleModifier

XVIIe siècleModifier

XVIIIe siècleModifier

XIXe siècleModifier

XXe siècleModifier

Liste des abbés de DommartinModifier

Article détaillé : Liste des abbés de Dommartin.

ArchitectureModifier

L'ancienne abbatialeModifier

La porte du hautModifier

La porte du basModifier

Les bâtiments conventuelsModifier

Les bâtiments de fermeModifier

L'ensemble architectural actuelModifier

Les anciens domainesModifier

VisiteModifier

Propriété privée. Ne se visite pas.

Notes et référencesModifier

  1. Notice no PA00108462, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Cf. Becquet J., 1975, Abbayes et Prieurés de l'Ancienne France, supplément en fascicules de la Revue Mabillon, T. XIV, Diocèse d'Amiens (Province de Cambrai), éd. Abbaye de Ligugé, Paris, janv. - mars, no 259, pp.  238-244. D'après Albéric de Calonne, l'abbaye aurait été fondée à partir de quelques ermites déjà présent en ce lieu, cf. 1875, Histoire des abbayes de Dommartin et Saint-André-au-Bois… au diocèse d'Amiens, Sueur-Charruey, Arras, p. 15. À l'époque, le hameau de Saint-Josse-au-Bois fait partie du domaine de Mouriez.
  3. Cf. Enlart C., 1895, "Monuments religieux de l'architecture romane et de transition dans la région picarde (anciens diocèses d'Amiens et de Boulogne-sur-Mer)", in Mémoires de la Société des antiquaires de Picardie, A. Picard éd., Paris, pp.  104-121, Kunst H.-J., 1969, "Die Entstehung des Hallenumgangschores. Der Domchor zu Verden an der Aller und seine Stellung in der gotischen Architektur", in Marburger Jahrbuch für Kunstwissenschaft, Verlag des Kunstgeschichtlichen Seminars der Philipps-Universität Marburg, 18. Bd., pp.  1-104, p.  34, Seidel L., 1972, "Romanesque Sculpture in American Collections. X. The Fogg Art Museum. II. The Rhône Valley, Provence, Languedoc, Western and Northern France", in Gesta, International Center of Medieval Art, Vol. 11, no 2, pp.  57-81, p.  81, et Pontroue P., 1973, "Quatre ans de recherches archéologiques a l'abbaye de Dommartin", in Bulletin de la Commission Départementale des Monuments Historiques du Pas-de-Calais, no 9, pp.  266-280. Pour une représentation graphique de l'abbaye et de son abbatiale attribuée à Camille Enlart, on consultera la base Mémoire du Ministère de la culture.
  4. Exemple, en juin 1248, le chevalier Hugues d'Oisencourt, désireux de mettre à exécution son vœu de se rendre en Terre sainte, vend à l'abbaye une rente de quatre setiers de blé et de quatre setiers d'avoine. Cf. Cartulaire de l'abbaye de Dommartin à Saint-Josse-au-Bois, pièce no 185. Pour plus de détails, cf. le site de la famille de Visme.
  5. Exemple, en août 1248, le chevalier Robert de Nempont, avant de se rendre en Terre sainte, fait une donation à l'abbaye de Dommartin. Cf. Cartulaire de l'abbaye de Dommartin à Saint-Josse-au-Bois, pièce no 288.
  6. Les archives de Créquy et des Créquinois
  7. Cf. Harbaville, 1842, Opus cit.

Voir aussiModifier