Ouvrir le menu principal

Abbaye Notre-Dame de Willencourt

abbaye à Abbeville (Somme)

Abbaye Notre-Dame de Willencourt
Diocèse Diocèse d'Amiens
Patronage Notre-Dame
Fondation 1201
Fin construction XVIIIe siècle
Dissolution 1790
Abbayes-filles Aucune
Congrégation Ordre cistercien (1191-1791)
Période ou style XVIIIe siècle

Coordonnées 50° 06′ 33″ nord, 1° 50′ 08″ est
Pays Drapeau de la France France
Province Picardie
Région Hauts-de-France
Département Somme
Commune Abbeville

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye Notre-Dame de Willencourt

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Abbaye Notre-Dame de Willencourt

Géolocalisation sur la carte : Somme

(Voir situation sur carte : Somme)
Abbaye Notre-Dame de Willencourt

L'abbaye Notre-Dame de Willencourt était une abbaye de moniales cisterciennes située à Willencourt (Pas-de-Calais), non loin d'Auxi-le-Château puis à Abbeville (Somme).

Sommaire

HistoireModifier

Fondé dans un premier temps sur l'île de Sénard, à Willencourt, le monastère fut promu au rang d'abbaye en 1201 ou 1202. En 1220, l'abbaye fut transférée dans le village. L'église abbatiale est devenue, par la suite, l'église paroissiale.

En 1662, sans doute à cause des invasions espagnoles, l'abbaye fut transférée à Abbeville, chaussée Marcadé, tout en gardant le nom d'abbaye de Willencourt.

En 1747, l'abbaye Notre-Dame et Saint-Mathieu d'Épagne à Épagne-Épagnette (Somme) fut réunie à l'abbaye Notre-Dame de Willencourt[1].

En 1765, l'abbesse était Madame Feydeau, qui avait recueilli son neveu le Chevalier de La Barre. Lorsque l'affaire La Barre éclata, elle fit appel à Louis Lefèvre d'Ormesson, président à mortier au Parlement de Paris qui ne put empêcher la condamnation et l'exécution du chevalier[2].

L'explosion du moulin à poudre en 1773 détruisit l'abbaye, les bâtiments réguliers et l'hôtel abbatial furent rebâtis[3].

VestigesModifier

Il subsiste de l'abbaye un ancien bâtiment conventuel et l'ancien hôtel de l'abbesse construits dans la seconde moitié du XVIIe siècle et au XVIIIe siècle. Ils font l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques par arrêté du [4].

BibliographieModifier

  • Florence Charpentier et Xavier Daugy, Sur le chemin des abbayes de Picardie, histoire des abbayes picardes des origines à nos jours, Amiens, Encrage Edition, 2008 (ISBN 978 - 2 - 911 576 - 83 - 6)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier